Maroc : prison ferme pour deux infirmières corrompues

26 mars 2020 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Deux infirmières de Fkih Ben Saleh ont été condamnées à 4 mois d’emprisonnement ferme avec une amende de 500 dirhams pour corruption.

Quatre mois de prison ferme assortis d’une amende de 500 dirhams. Telle est la sanction infligée aux deux infirmières pour corruption, par la cour criminelle près le tribunal de première instance de Fkih Ben Salah.

Les faits remontent au 12 mars 2020, où une infirmière a exigé plus d’argent à une femme qui venait déjà de lui remettre la somme de 200 dirhams.

Les deux infirmières interpellées ont été placées en garde à vue pour les besoins de l’enquête, afin de situer correctement les responsabilités dans cette affaire de corruption.

Informé des faits, le mari a appelé le numéro vert et un guet-apens a été tendu à l’infirmière, avec la complicité de la victime. Une autre infirmière qui a été sollicitée, en lieu et place de la première pour récupérer 600 dirhams, a été prise en flagrant délit de corruption.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Corruption - Fkih Ben Saleh - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : une affaire de corruption secoue le ministère de la Santé

Le ministère de la Santé est secoué par une grosse affaire de corruption concernant des appareils défectueux, acquis à prix d’or. Le dossier de fraude a ébruité suite à une...

Maroc : un maire arrêté pour corruption

Deux responsables communaux ont été arrêtés, samedi, en flagrant délit de corruptionn. Il s’agit du président de la commune rurale de Ouled Aissa, dans la province de Taroudant,...

Maroc : trois fonctionnaires tombent pour corruption

Le numéro vert mis à la disposition des citoyens pour dénoncer les cas de corruption dont ils ont connaissance ou dont ils sont victimes, ne finit pas de faire tomber des gros...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Corruption au Maroc : les chiffres qui révèlent l’étendue des dégâts

Une étude de l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption (INPPLC) dresse un état des lieux préoccupant de la corruption au Maroc.

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Hafid Derradji accuse la CAF de corruption à cause du Maroc

Le commentateur sportif algérien de beIN Sports, Hafid Derradji, affirme que la Confédération africaine de football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025 au Maroc et n’hésite pas à accuser l’organisation de...

Affaire Rachid M’Barki : les ramifications d’un réseau d’influence

L’affaire Rachid M’Barki du nom de l’ex-présentateur franco-marocain du journal de la nuit de BFMTV, mis en examen pour « corruption passive » et « abus de confiance » n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.