Apiculture : une année blanche pour le miel marocain ?

25 janvier 2022 - 06h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Le phénomène de disparition des colonies d’abeilles que connait le Maroc compromet la production du miel cette année. Préoccupés, les apiculteurs sont divisés sur l’origine de cette tragédie.

Comment en est-on arrivé là ? Dans la tourmente et face à la gravité de la situation, la fédération interprofessionnelle et le syndicat des apiculteurs sont divisés sur les causes de ce phénomène qui frappe de plein fouet leur secteur, rapporte La Vie Eco.

La semaine dernière, la Fédération interprofessionnelle marocaine de l’apiculture (FIMAP) a fait savoir que l’effondrement des colonies d’abeilles n’est pas causé par une maladie, se basant sur les résultats des analyses des vétérinaires. « Nous sommes toujours en train de mesurer les dégâts et les pertes subies par la filière », a indiqué son président, M’hamed Aboulal.

A lire : La maladie ne serait pas la cause de la disparition des abeilles au Maroc

Pour sa part, le président du syndicat des apiculteurs professionnels du Maroc, El Hassan Benbel a affirmé que ce phénomène est imputable à une maladie contagieuse de l’abeille mellifère due à un virus portant le nom de SBV, abréviation de son appellation anglaise « Sacbrood Bee Virus ». Grâce à sa collaboration avec le laboratoire de recherche de l’Université Moulay Ismail de Meknès et d’une autre Université en France, le syndicat est parvenu à la découverte de cette maladie qui touche généralement le couvain operculé.

Cette maladie entraîne des mortalités de pré-nymphes plus ou moins importantes, pouvant aboutir à l’affaiblissement de la colonie. Elle n’est pas dangereuse mais plutôt contagieuse dans la mesure où elle se transmet essentiellement à travers les outils utilisés par l’apiculteur. « Elle s’est d’abord déclarée à Béni Mellal en juillet, avant de toucher le sud et le centre et, maintenant, toutes les autres régions », a-t-il détaillé.

Une seule certitude selon les deux parties, la production de miel, cette année, est compromise et celle de l’année prochaine le sera encore plus.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Aller plus loin

Maroc : 130 millions DH débloqués pour secourir les apiculteurs

Face à la situation inquiétante liée à la disparition des abeilles que vivent les apiculteurs marocains, le gouvernement a décidé d’aller à leur secours. Une aide d’urgence de...

Maroc : 7500 tonnes de miel produites en 2021

La production marocaine de miel a augmenté l’année dernière, atteignant 7 500 tonnes mais, loin des 16 000 tonnes attendues par le plan Maroc Vert.

Disparition des abeilles au Maroc : vers un repeuplement des ruches désertées

Face au phénomène de disparition des colonies d’abeilles constatée depuis quelques mois, le gouvernement marocain a annoncé des mesures pour accélérer le repeuplement des ruches.

La maladie ne serait pas la cause de la disparition des abeilles au Maroc

Le phénomène de la disparition des abeilles, qui sévit dans certaines régions marocaines n’est pas provoqué par une maladie, a rassuré l’Office national de sécurité sanitaire...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Le Maroc en guerre contre la cochenille

Au Maroc, le ministère de l’Agriculture a mis en place des mesures pour limiter la propagation de la cochenille, un insecte ravageur des cultures de cactus.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Aïd Al Adha au Maroc : cheptel en baisse, prix en hausse

Alors que l’Aïd Al Adha approche, le ministère de l’Agriculture se prépare à faire face à une possible augmentation des prix des moutons au Maroc. L’offre en ovins et caprins destinés à l’abattage est estimée à 5,6 millions de têtes, un chiffre...

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Maroc : Coup de frein à la voiture électrique, voici pourquoi

Le ministère marocain de l’Agriculture a décidé de surseoir à son projet d’acquisition de véhicules électriques en raison de l’insuffisance de bornes de recharge dans le royaume.

Aïd Al-Adha : le Maroc a encore importé des bovins de l’étranger

En prévision de l’Aïd Al-Adha, prévu au Maroc vers le 29 juin prochain, le nombre d’importations d’ovins s’intensifie. Ainsi, quelque 19 500 ovins importés du Portugal sont arrivés au port de Jorf Lasfar, dans la région d’El Jadida.

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...