Maroc : Rabat impose la fermeture des hammams

2 février 2024 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

De plus en plus de villes marocaines décident de la fermeture des hammams pour tenter de lutter contre la rareté de l’eau. La dernière en date est la capitale marocaine : Rabat.

La ville de Rabat vient d’imposer des restrictions sur l’usage de l’eau potable. La préfecture de Rabat-Salé-Kénitra a annoncé l’interdiction de l’utilisation de l’eau potable pour certaines activités, notamment :

• Le nettoyage des rues, places, voies et autres lieux publics ;
• L’arrosage des espaces verts, des jardins et des terrains de sport ;
• Le lavage des véhicules, machines et équipements.

Pour ces activités, l’eau potable sera remplacée par des eaux traitées ou des alternatives non conventionnelles provenant du réseau public.

A lire : Maroc : les hammams menacés de fermeture définitive

La décision impose également des restrictions sur les bains publics de la ville, limitant leur fonctionnement à quatre jours par semaine et interdisant l’ouverture les lundis, mardis et mercredis. Les piscines ne pourront être remplies qu’une fois par an et doivent être équipées de systèmes de recyclage et de filtration d’eau sous peine de sanctions.

La distribution d’eau sera également réduite pour permettre l’application d’autres mesures restrictives selon les besoins. Il est désormais interdit de planter des plantes et herbes gourmandes en eau pour couvrir le sol, avec des conséquences pour ceux qui ne respectent pas cette règle, incluant des avertissements, la fermeture temporaire ou même l’annulation des licences administratives. Ces décisions s’accompagnent d’un renforcement des contrôles pour garantir leur respect.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Hamams

Aller plus loin

Casablanca : fermeture des hammams et lavages auto

La ville Casablanca est face à un gros dilemme : comment économiser l’eau dans les hammams publics face à une sécheresse sans précédent pour la deuxième année d’affilée, tout en...

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit,...

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation...

Tahiti Beach Club à Casablanca : fermeture définitive ?

À Casablanca, la célèbre plage privée, Tahiti Beach Club, n’est plus en activité depuis le 29 février 2024. À l’origine de cette situation, une décision des autorités locales.

Ces articles devraient vous intéresser :