Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

7 février 2024 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un expert en environnement.

« La fermeture des bains publics pourrait conduire à la consommation d’eau potable puisque l’eau des bains provient principalement des puits, ce qui pourrait créer un problème majeur dans le secteur », a déclaré à Al Ayam 24 Mustapha Benraml, expert en environnement. S’il admet que cette mesure s’avère importante, il estime toutefois qu’il « est nécessaire de considérer d’autres perspectives afin d’éviter de glisser vers des pentes dangereuses ».

À lire :Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

Selon l’expert, cette mesure n’est pas suffisante. « […] il n’est pas nécessaire qu’il y ait une surveillance de la part du ministère de l’Intérieur pour qu’il y ait un sentiment d’appartenance à cette nation et de préservation de ses ressources vitales », ajoute-t-il, faisant savoir que certaines villes comme Rabat, Agadir, Tanger et Tétouan utilisent des eaux traitées pour l’irrigation des espaces verts, des terrains de sport et d’autres espaces publics et privés.

À lire : Casablanca : les propriétaires de hammams défient la loi

Se basant sur une note du ministère de l’Intérieur, les autorités provinciales et des régions ont pris une décision interdisant l’activité des hammams et le lavage de voitures les lundis, mardis et mercredis de chaque semaine, dans le but de rationaliser l’eau.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Eau - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Rabat veut se débarrasser de ses garages

La nouvelle maire de Rabat Fatiha El Moudni ne veut plus des ateliers de réparation et des garages automobiles, gérés par des entreprises ou de façon auto entrepreneuriale, dans...

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de...

Lavage auto : les stations clandestines envahissent le Maroc

La députée Loubna Sghiri s’est adressée aux ministres de l’Intérieur et de l’Équipement et de l’Eau pour s’alarmer de la prolifération des stations de lavage de voitures non...

Maroc : les hammams menacés de fermeture définitive

Les gérants qui ne respecteront pas l’arrêté préfectoral portant restriction des jours d’ouverture des hammams de toutes sortes, traditionnels et modernes, ainsi que des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Maroc : des plages plus sûres et plus propres cette année

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, s’active pour la protection et l’amélioration des plages dans le cadre de la préparation de la saison estivale 2024.

Le Maroc envisage des coupures d’eau

Face au grave déficit hydrique provoqué par six années de sécheresse, le Maroc met en œuvre des mesures strictes, dont une rationalisation draconienne de l’utilisation de l’eau.

Le Maroc en croisade contre la mendicité

Malgré les efforts fournis pour l’éradiquer, la mendicité a la peau dure. Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit sonne la mobilisation contre ce phénomène qui génère plusieurs milliards chaque année.

Le Maroc s’attaque aux fraudeurs de la taxe sur les terrains non bâtis

Face aux dysfonctionnements relevés dans le recouvrement de la Taxe sur les terrains non bâtis (TNB) dans plusieurs communes, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a adressé une circulaire aux walis des régions et aux gouverneurs des provinces...

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...

Au Maroc, les taxis clandestins dans le viseur du gouvernement

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, dit mener une lutte implacable contre les taxis clandestins, notamment les utilisateurs des applications intelligentes de transport qui n’ont pas obtenu de licence pour exercer.