Maroc : net ralentissement de l’activité économique au début de l’année

11 avril 2022 - 14h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Au premier trimestre de cette année, l’activité économique marocaine a connu un coup de frein par rapport aux prévisions de Bank Al-Maghrib (BAM).

Ce ralentissement serait attribué aux incertitudes liées à la crise russo-ukrainienne et surtout à la sévère sécheresse qui sévit dans le pays et qui affecte la campagne agricole, rapporte Aujourd’hui le Maroc, citant la récente note de conjoncture de BAM.

Dans le détail, le BTP voit sa valeur ajoutée ralentir au premier trimestre de l’année 2022 avec des ventes de ciments augmentant d’à peine 1 % contre une contraction de 10,1 % l’année précédente. Pendant ce temps, l’« électricité et eau », affiche une hausse de 4,5 % de la production d’électricité à fin février contre une diminution de 2,2 %. Le phosphate enregistre également un repli de 10,1 % à fin février de la production.

A lire : Hausse des prix : l’économie marocaine mise à rude épreuve

En ce qui concerne le marché financier, le besoin de liquidité des banques s’élève à 66,7 milliards de dirhams en moyenne hebdomadaire à fin mars contre 64,2 milliards de dirhams à fin février 2022. Le journal indique que les injections de liquidités ont porté sur un montant de 77,5 milliards de dirhams et 35,3 milliards de dirhams ont été injectés à travers les avances à 7 jours contre 21,5 milliards de dirhams sous forme d’opération de pension livrée et 20,6 milliards de dirhams via les prêts garantis.

Sujets associés : Bank Al-Maghrib (BAM) - Crise économique

Aller plus loin

Guerre en Ukraine : quel impact pour l’économie marocaine ?

Le Maroc devrait inévitablement ressentir l’impact du conflit entre deux de ses partenaires commerciaux importants que sont la Russie et l’Ukraine. Les mesures immédiates prises...

De bonnes perspectives pour l’économie marocaine en 2022

L’économie marocaine devrait progresser de 3,2 % en 2022, selon les données du ministère de l’Économie et des finances qui annoncent des perspectives de croissance favorables.

Hausse des prix : l’économie marocaine mise à rude épreuve

Face à la hausse des cours mondiaux, notamment le pétrole, le gaz et les denrées alimentaires, l’économie marocaine est mise à rude épreuve. Le gouvernement devra revoir ses...

Maroc : rebond de l’activité économique

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) prévoit une croissance de l’activité économique de 7,2 % pour le troisième trimestre de 2021.

Ces articles devraient vous intéresser :

La Banque Mondiale revoit à la baisse la croissance économique marocaine

De 7,9% en 2021,la croissance de l’économie marocaine devrait s’établir à 1,3% en 2022, selon les précisions données mercredi par l’économiste principal de la Banque Mondiale au Maroc, Javier Diaz Cassou.

Maroc : hausse vertigineuse des faillites d’entreprises

Une « hausse vertigineuse » du nombre de défaillances d’entreprises devrait toucher le Maroc, selon Allianz Trade, leader mondial de l’assurance-crédit.

Maroc : Une année record pour l’industrie automobile

L’année 2023 a été exceptionnelle pour l’industrie automobile au Maroc, affichant une hausse des ventes de 30,5 % et atteignant 116,38 milliards de dirhams à fin octobre.

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

Hausse du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,21 % face à l’euro et s’est dépréciée de 2,47 % vis-à-vis du dollar américain en juillet dernier. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Forte croissance des bénéfices des banques marocaines en 2021

À fin 2021, les banques marocaines ont poursuivi leur solide croissance, en dépit de la conjoncture internationale défavorable. Elles ont enregistré au titre de cette année, une hausse 76,4 % de profits, après une contraction observée en 2020, selon le...

Vers une forte progression des transferts des MRE

Bank Al-Maghrib (BAM) est persuadée que les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient poursuivre la tendance à la hausse amorcée depuis le début de l’année.

Immobilier : voici la tendance des prix à Tanger

Pour le compte du deuxième trimestre de l’année en cours, Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, dans son Indice des prix des actifs immobiliers.

Le dirham baisse face à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié de 0,98% vis-à-vis de l’euro et s’est apprécié de 0,73% face au dollar américain au cours de la période du 09 au 15 novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Crédit immobilier : la hausse des taux s’accélère au Maroc

L’inflation touche de plus en plus les Marocains. Et les crédits immobiliers ne sont pas épargnés. Ces derniers devraient en effet connaitre une hausse au 4ᵉ trimestre de l’année, selon les professionnels. Qu’est-ce qui explique cette prévision ?