Le Maroc met en œuvre une réforme fiscale en 2022

9 décembre 2021 - 13h20 - Economie - Ecrit par : A.T

À compter de 2022, le Maroc va entamer une refonte de son système fiscal, qui lui permettra de mobiliser les ressources pour financer les politiques publiques et renforcer l’inclusion sociale.

Il s’agit, selon Les Inspirations Eco, d’une réforme en profondeur pour soutenir l’efficacité du dispositif fiscal national pour en faire un relais durable de financement des politiques publiques avec en ligne de mire une meilleure mobilisation du potentiel fiscal.

Ces réformes fiscales incluses dans le texte de la nouvelle loi 69-19, relative à la réforme fiscale visent à mobiliser tous les potentiels fiscaux pour financer les politiques publiques et renforcer l’inclusion sociale.

D’après les chiffres officiels, cette mobilisation est estimée entre 2 et 3 % du PIB et devra s’appuyer sur l’élargissement de l’assiette fiscale et la rationalisation des incitations, parallèlement à l’évaluation préalable de leur impact socio-économique.

A lire : PLF 2022 : la réforme fiscale déplaît aux industriels

S’agissant des services rendus, « les élus insistent sur les missions de conseil et d’orientations des contribuables avec l’évaluation périodique des impacts socio-économiques des mesures fiscales et à travers la mise en place d’un observatoire des impôts », souligne le journal.

Par ailleurs, lors des discussions, les parlementaires ont insisté sur les actions à mener pour renforcer la confiance mutuelle entre l’administration fiscale et les contribuables. Cela devra se faire via l’encadrement du pouvoir d’appréciation des textes fiscaux, la détermination des bases d’imposition et la charge d’apporter les preuves jugées nécessaires.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Impôts - Loi de finances (PLF 2024 Maroc)

Aller plus loin

Recettes fiscales : le FMI fait des recommandations au Maroc

Le Maroc n’exploite pas totalement sa capacité fiscale, selon le Fonds monétaire international, qui estime que la part des recettes fiscales dans le produit intérieur brut (PIB)...

Des Espagnols auraient rejoint le Maroc pour fuir la pression fiscale

Le gouvernement andalou a supprimé l’impôt sur la fortune, réduisant de manière considérable la charge fiscale pour susciter l’envie des Andalous qui seraient partis au Maroc...

Maroc : une réforme fiscale pour mettre fin à la fraude

La loi relative à la réforme fiscale est entrée en vigueur au Maroc. Ce nouveau cadre légal va permettre aux pouvoirs publics de lutter efficacement contre l’évasion fiscale, et...

Maroc : vers une révision de l’impôt sur le revenu ?

Bonne nouvelle pour les salariés marocains. Les dispositions fiscales notamment l’impôt sur le revenu pourraient être revues, pour atténuer la hausse des prix des denrées de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains paieront plus cher l’électricité

Les autorités marocaines ont décidé de relever les taux de TVA appliqués aux tarifs de l’électricité sur la période 2024-2026.

Maroc : Une vague d’embauches publiques attendue en 2024

L’État marocain prévoit en 2024 la création de 30 034 postes dans les ministères et institutions publiques, révèle le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Les MRE et la détaxe, ce qu’en dit la Douane

De très nombreux Marocains résidant à l’Etranger effectuent des achats quand ils sont en vacances au Maroc. Ces achats peuvent-ils faire l’objet d’une détaxe, c’est-à-dire donner lieu au remboursement, à ces acheteurs, de la Taxe sur la Valeur ajoutée...

Impôts : Marocains, ce qui vous attend en 2024 !

Au Maroc, de nombreuses mesures fiscales majeures de la loi de finances 2024 ont été actées pour la nouvelle année, puis publiées au Bulletin officiel n° 7259 bis, daté du 25 décembre 2023. Voici ce qu’il faut retenir.

Maroc : voici le coût du service militaire obligatoire

Dans le cadre du rétablissement du service militaire obligatoire, le gouvernement a mobilisé des ressources financières très importantes. Ainsi la 37ᵉ promotion recrutée cette année a coûté à l’État un peu moins d’un milliard de dirhams.

Maroc : vers la fin du plafonnement de l’impôt sur le revenu à 20%

Conformément à l’article 3 de la loi n°69-19 portant réforme fiscale, le plafonnement de l’impôt sur le revenu (IR) à 20 % pour certaines entreprises se terminera dans deux ans.

Maroc : révision de l’impôt sur le revenu

Le gouvernement marocain, via son porte-parole Mustapha Baitas, a annoncé une révision de l’Impôt sur le revenu (IR) avec pour objectif d’augmenter les revenus des employés et fonctionnaires.

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

Maroc : de bonnes perspectives pour le marché de l’occasion

Le projet de loi de finances (PLF) 2023 annonce une hausse de 33,36 % des recettes de droits de mutation (biens immobiliers, automobiles, etc.). Les perspectives semblent prometteuses pour le marché de l’occasion.

Maroc : des sociétés écrans créées pour échapper au fisc

La Direction générale des impôts a découvert que plusieurs sociétés installées dans les provinces du sud, créent des « sociétés écran » pour exercer leurs activités commerciales en dehors de cette région. Une évasion fiscale qui ne dit pas son nom.