Des Espagnols auraient rejoint le Maroc pour fuir la pression fiscale

21 septembre 2022 - 11h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le gouvernement andalou a supprimé l’impôt sur la fortune, réduisant de manière considérable la charge fiscale pour susciter l’envie des Andalous qui seraient partis au Maroc pour fuir la pression fiscale à rentrer.

Lors d’une conférence de presse animée mardi, la chargée de l’Économie et des finances du Conseil de l’Andalousie, Carolina España, a expliqué les raisons qui ont poussé les autorités andalouses à prendre cette mesure qui favorise 0,2 % des Andalous ayant des revenus les plus élevés. Le Conseil andalou a fait le constat que 10 des 20 personnes les plus fortunées d’Andalousie avaient cessé de payer des impôts dans la communauté (région). Elles auraient quitté le territoire pour s’installer ailleurs comme au Maroc ou au Portugal.

À lire : Les compagnies de l’industrie du tabac accusés d’évasion fiscale au Maroc

Pour des raisons de confidentialité et de protection des données, Carolina España a déclaré qu’elle ne peut révéler l’identité de ces 10 personnes qui ne paient plus leurs impôts. « C’est une réalité que nous avons cessé de percevoir l’impôt sur la fortune et l’impôt sur le revenu des personnes physiques, parce qu’une proportion très importante de citoyens ne paie pas l’impôt sur la fortune », a-t-elle regretté.

À lire : Maroc : des incitations fiscales pour attirer les compagnies pétrolières

En 2021, 44 000 contribuables étaient partis, malgré la baisse d’impôt, a précisé un média espagnol. Pour l’heure, il n’existe pas de données sur l’impact de la nouvelle mesure. « D’ici un an, nous serons sûrement en mesure de donner des chiffres et de vérifier que cette mesure est bonne pour l’Andalousie », a rassuré Carolina España, soulignant que « la suppression de l’impôt sur la fortune a augmenté le nombre de contribuables et la perception de l’impôt sur le revenu des personnes physiques. C’est une réalité. Il y a beaucoup de familles qui sont revenues ».

Sujets associés : Espagne - Impôts

Aller plus loin

L’Andalousie baisse les impôts pour attirer les marocains fortunés

Le président de la région d’Andalousie, Juanma Moreno, a affirmé mercredi que la nouvelle réforme fiscale de l’Andalousie vise à attirer les riches du Maroc, de la Catalogne, du...

Le Maroc met en œuvre une réforme fiscale en 2022

À compter de 2022, le Maroc va entamer une refonte de son système fiscal, qui lui permettra de mobiliser les ressources pour financer les politiques publiques et renforcer...

Les compagnies de l’industrie du tabac accusés d’évasion fiscale au Maroc

Des accusations d’évasion fiscale, de fraude fiscale et de flux financiers illicites pèsent contre les multinationales du tabac présentes au Maroc et dans d’autres pays...

PLF 2022 : la réforme fiscale déplaît aux industriels

Le projet de loi de Finances de l’année 2022 (PLF-22) prévoit que l’impôt sur les sociétés (IS) ne serait plus calculé selon des taux progressifs, mais plutôt sur la base des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les MRE et la détaxe, ce qu’en dit la Douane

De très nombreux Marocains résidant à l’Etranger effectuent des achats quand ils sont en vacances au Maroc. Ces achats peuvent-ils faire l’objet d’une détaxe, c’est-à-dire donner lieu au remboursement, à ces acheteurs, de la Taxe sur la Valeur ajoutée...

Maroc : malgré la conjoncture, les recettes fiscales en hausse

Malgré un contexte international difficile, les recettes fiscales ont enregistré une nette augmentation en 2021, atteignant près de 153,46 milliards de dirhams (MMDH), soit une hausse de 6 % par rapport à 2020, selon le ministère de l’Économie et des...

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Office des changes au Maroc : du nouveau pour l’e-commerce

Les jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies ont désormais une dotation commerce électronique plafonnée à un million de dirhams par année civile, selon la version 2024 de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC).

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Maroc : du nouveau pour dotation pour voyage d’affaires

Au Maroc, la dotation pour voyage d’affaires passe de 60 à 100 000 dirhams, selon la version actualisée de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC) qui est entrée en vigueur le 2 janvier 2024.

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

Cafés et restaurants marocains : au bord de la faillite, ils appellent à l’aide

Au Maroc, les propriétaires de cafés et restaurants dont le secteur est au bord du gouffre plaide pour un allègement fiscal. Les taxes et impôts imposés par certaines communes tuent leurs commerces.