Le Maroc finira par revendiquer Ceuta et Melilla

18 avril 2022 - 09h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Après avoir reçu le soutien des États-Unis, de la France, de l’Allemagne et de l’Espagne à son plan d’autonomie du Sahara, le Maroc, une fois la question de la souveraineté de ce territoire obtenue, concentrera son énergie sur Sebta et Melilla qu’il revendique depuis des années.

En échange de la reconnaissance américaine sous Donald Trump de sa souveraineté sur le Sahara, le Maroc a accepté en décembre 2020 de normaliser ses relations diplomatiques avec Israël (Accords d’Abraham), qui est devenu un partenaire militaire important du royaume. En Europe, le Maroc a fait son possible pour amener l’Espagne à soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, conscient que ce faisant, les autres pays européens encore hésitants, pourront rapidement se rallier à sa cause.

À lire : « Le Maroc n’abandonnera jamais ses revendications sur Ceuta et Melilla »

Mais le Maroc a montré à plusieurs occasions qu’il ne respecte pas l’Espagne et de son côté, l’Espagne aussi a prouvé qu’elle ne résiste pas longtemps aux menaces du Maroc, croit savoir El Independiete, rappelant à propos la fermeture unilatérale par le Maroc du poste douanier à Melilla, sans la moindre réaction de Madrid, ainsi que les propos injurieux de Karima Benyaich, ambassadrice du Maroc en Espagne envers les autorités espagnoles, auxquelles ces dernières n’ont pas daigné apporter une réponse conséquente.

À lire : « Le Maroc ne renoncera jamais à Ceuta et Melilla »

Les assauts répétés de migrants subsahariens aux frontières de Sebta et Melilla et la crise migratoire inédite survenue à Ceuta en mai dernier, après l’entrée en Espagne du chef du Front Polisario, Brahim Ghali, n’ont pas non plus connu de réponse adéquate de la part de l’Espagne, déplore la même source, soulignant qu’au contraire, l’Espagne a limogé sa ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya, pour calmer le Maroc. Mais la crise n’en finissait pas et devenait « insoutenable » pour l’Espagne.

À lire : Le Maroc va-t-il réellement renoncer à Ceuta et Melilla ?

Dans une lettre en date du 14 mars, Pedro Sanchez a exprimé au roi Mohammed VI le soutien de l’Espagne au plan marocain d’autonomie du Sahara. Une décision qui a permis la réouverture des frontières maritimes et la reprise prochaine de l’Opération Marhaba. Dans la déclaration commune ayant sanctionné le tête-à-tête entre Sanchez et Mohammed VI le 7 avril à Rabat, il a été annoncé la réouverture progressive et contrôlée des frontières de Ceuta et Melilla. Reste à savoir pendant encore combien de temps la lune de miel va durer. Ce qui est certain, le Maroc ne renoncera pas aux deux villes autonomes.

Sujets associés : Melilla - Ceuta (Sebta) - Espagne

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le Maroc réitère ses revendications sur Sebta et Melilla

Dans une lettre adressée au Haut-Commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme, le Maroc réitère ses revendications sur Sebta et Melilla.

Voici pourquoi le Maroc refuse d’ouvrir les frontières de Sebta et Melilla

Le Maroc a décidé de maintenir fermées les frontières avec Ceuta et Melilla pendant un mois, après la décision de l’Espagne de prolonger la même mesure pendant 15...

Un ancien Général affirme que le Maroc « n’abandonnera jamais Ceuta et Melilla »

Vicente Díaz de Villegas, ancien commandant général de Melilla, aujourd’hui à la retraite, a soutenu que « pas un seul migrant ne devrait être autorisé à franchir la frontière de...

« Le Maroc ne renoncera jamais à Ceuta et Melilla »

Javier Otazu, ancien correspondant de l’agence EFE à Rabat et actuellement en poste à New York, estime que le Maroc tient au Sahara et a réussi à faire changer d’avis l’Espagne sur...

Nous vous recommandons

Melilla

La hausse des prix des carburants au Maroc pourrait profiter à Melilla

La réouverture annoncée de la frontière avec le Maroc présente de bonnes perspectives pour Melilla dont les stations-service pourraient tirer profit de l’augmentation des prix des carburants à la pompe et du risque de pénurie dans le...

Drame de Melilla : l’Espagne refile la patate chaude au Maroc

Face à l’indignation internationale après l’assaut de Melilla, ayant coûté la vie à une trentaine de migrants, l’Espagne a tenté de se justifier, estimant que la question de la violation des Droits de l’Homme évoquée par l’ONU doit être posée au...

Melilla : la mosquée au coeur d’un scandale de viols

Un scandale de mœurs a éclaté, mardi 26 mai, dans l’enclave espagnole Melilla. Des ressortissantes marocaines, hébergées à la mosquée et près du cimetière de la ville, ont été agressées sexuellement par les...

Melilla veut lancer deux liaisons maritimes avec Nador

Le président de l’Autorité portuaire de Melilla, Víctor Gamero annonce un projet de deux liaisons maritimes devant desservir le port de Beni Nsar à Nador. La compagnie maritime qui sera retenue assurera séparément le transport des marchandises et des...

Sebta-Melilla : la réouverture des frontières toujours en discussion

Depuis la reprise des liaisons maritimes entre le Maroc et l’Espagne, les habitants de Sebta et Melilla attendent impatiemment la réouverture des frontières terrestres. Le sujet fait toujours l’objet de discussions entre les deux...

Ceuta (Sebta)

Sebta veut réduire sa dépendance au Maroc

La ville de Sebta ambitionne de changer de modèle économique pour s’orienter vers l’Europe. Avec la disparition du commerce de contrebande avec le Maroc, les habitants veulent intégrer l’Union douanière européenne mais sans perdre leurs avantages...

Vox exige du Maroc la reconnaissance de « l’espagnolité » de Sebta et Melilla

Le parti Vox demande au gouvernement de Pedro Sanchez d’exiger du Maroc la reconnaissance « explicite » de la souveraineté espagnole sur Sebta et Melilla.

Sebta et Melilla : la réouverture des frontières sera « symbolique »

Le Maroc et l’Espagne ont convenu cette semaine de rouvrir les frontières de Sebta et Melilla, après plus de deux ans de fermeture. Cette réouverture annoncée pour le 17 mai, intervient exactement un an après le début de la crise migratoire survenue à Sebta...

Ceuta : à quand le retour de tous les mineurs marocains ?

Des milliers de migrants mineurs sont entrés à Ceuta en mai dernier, provoquant une crise migratoire inédite. Aujourd’hui, ils sont encore plus de 370 enfants et adolescents marocains à séjourner dans les centres de mineurs ou à errer dans les rues de la...

Morad, rapatrié au Maroc, mais toujours décidé à retourner à Ceuta

Le jeune Morad, 16 ans, fait partie du groupe de 15 mineurs du centre sportif de Santa Amelia rapatriés dimanche au Maroc. Mais il reste déterminé à retourner en Espagne dès que possible pour se construire un meilleur...

Espagne

Espagne : le Consulat marocain empêche l’incinération d’une MRE

Le Consulat marocain à Madrid est intervenu vendredi dernier, pour empêcher l’incinération d’une ressortissante marocaine, décédée dans l’anonymat. Confinée seule chez elle, la défunte, d’un certain âge, n’avait plus donné signe de...

Le Maroc ouvre ses frontières pour certaines catégories de personnes

Les frontières marocaines restent et demeurent fermées. Toutefois, certaines personnes sont autorisées à venir au Maroc cet été. À ce jour, le royaume a interdit les vols avec 54 pays dont la France, l’Espagne et...

Des jet-skis pour le trafic de drogue entre le Maroc et Ceuta

Des agents du service maritime de la garde civile de Ceuta ont arrêté un Marocain, 30 ans, conducteur de jet-ski, à plusieurs kilomètres au nord-est de Punta Almina en possession de 63 kilos de pollen de haschisch dans la...

Immigration clandestine : Albares salue la collaboration du Maroc

A la suite de la réaction du premier ministre espagnol Pedro Sanchez, au lendemain de l’assaut des migrants à Melilla, le chef de la diplomatie, José Manuel Albares, a également salué la coopération bilatérale en matière d’immigration...

Espagne : procès du Marocain qui a poignardé à mort sa femme

Le Marocain Mustapha B., 42 ans, risque 25 ans de prison pour le meurtre de sa petite amie, poignardée à huit reprises avec un couteau. Lundi, lors de la première journée du procès, l’accusé a soutenu que la victime se serait poignardée avec le couteau...