Ceuta et Melilla : le Maroc fait pression sur l’Espagne

7 juin 2023 - 13h30 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le Maroc et l’Espagne ont normalisé leurs relations diplomatiques en avril 2022 après le changement de position de l’Espagne sur le Sahara. Les deux pays ont signé à Rabat une déclaration conjointe contenant la « nouvelle feuille de route » de leurs relations. Après un an de paix relative, de nouvelles tensions voient le jour, en raison des revendications marocaines sur Sebta et Melilla.

L’un des points de friction actuels entre l’Espagne et le Maroc concerne la réouverture des douanes commerciales de Melilla et l’ouverture d’un bureau de douane à Sebta, conformément à l’accord signé à Rabat en avril. Mais l’installation de ces douanes signifierait pour le Maroc une reconnaissance tacite de l’espagnolité des deux villes autonomes qu’il ne cesse de revendiquer. Conscient de cette réalité, le royaume semble ne pas collaborer pour la réalisation de ces douanes, fait savoir El Mundo, précisant qu’en 15 mois, il n’y a que trois exportations de l’Espagne vers le Maroc et une importation du Maroc vers l’Espagne.

À lire : Douanes commerciales : la mauvaise foi du Maroc dénoncée

S’ajoute à cette question en suspens, la récente déclaration du Maroc concernant Ceuta et Melilla qu’il considère comme des « villes marocaines » dans une correspondance à Margaritis Schinas, le vice-président de la Commission européenne pour l’immigration. Le ministère espagnol des Affaires étrangères a adressé une note verbale à l’ambassade du Maroc à Madrid pour condamner fermement ces propos. « Tout diplomate qui connaît le Maroc sait qu’il ne cessera jamais de revendiquer Ceuta et Melilla. Il les revendique de temps en temps, toujours et indépendamment de tout accord », affirme un expert.

À lire : Le Maroc à l’Union européenne : Ceuta et Melilla sont des « villes marocaines »

En avril dernier, le président du Sénat marocain, Enaam Mayara, avait déclaré que le royaume finirait par « récupérer » les « villes occupées » sans avoir à « recourir aux armes ». Dans ce contexte de tensions latentes, le Maroc a expulsé samedi deux avocates espagnoles du Sahara. Elles s’étaient rendues à Laâyoune pour une mission d’observation de la situation des droits de l’homme. Aucune réaction officielle du ministère espagnol des Affaires étrangères pour dénoncer cette situation n’a été enregistrée. « Le Maroc est un partenaire compliqué et la relation peut se dégrader avec un simple geste, c’est pourquoi il s’en accommode », explique l’expert.

À lire : « Le Maroc ne renoncera jamais à Ceuta et Melilla »

Le Maroc attend les résultats des élections anticipées en Espagne pour savoir ce qu’il adviendra de la feuille de route convenue avec Pedro Sanchez qui, dans un souci de bon voisinage, a abandonné la neutralité historique de l’Espagne sur le Sahara. Dans tous les cas, ni le Parti populaire (PP) ni le parti socialiste (PSOE) ne souhaite avoir des relations tendues avec le Maroc. Le président du PP, Alberto Núñez Feijóo, a déclaré qu’il travaillerait à renforcer les relations avec le Maroc et à rétablir celles avec l’Algérie s’il accédait à la Moncloa.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla - Elections - Sahara Marocain

Aller plus loin

Sebta et Melilla : l’annexion par le Maroc est « clairement irréalisable »

L’amiral à la retraite Juan Rodríguez Garat exclut toute possibilité d’annexion de Ceuta et Melilla par le Maroc, soulignant que les deux villes autonomes sont espagnoles et que...

Le Maroc continue d’étouffer Sebta et Melilla

Le Maroc n’a cessé de revendiquer Ceuta et Melilla. Malgré la reprise des relations avec l’Espagne, le royaume a maintenu sa « stratégie hybride » envers les deux villes autonomes.

L’UE au Maroc : Ceuta et Melilla « sont des villes espagnoles »

Le Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, a réaffirmé que Ceuta et Melilla font partie de l’Espagne et...

L’espagnolité de Ceuta et Melilla est non négociable avec le Maroc

Le candidat du Parti populaire au Congrès, Javier Celaya, a déclaré que l’Espagne doit réaffirmer à l’international sa souveraineté sur Ceuta et Melilla, tout en maintenant de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Marathon des sables : le Marocain Rachid El Morabity vise un 10ᵉ titre

Le Marocain Rachid El Morabity, 9 fois vainqueur du Marathon des sables, l’un des plus difficiles au monde, vise une dixième victoire de cette course qui démarre ce dimanche.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...