« Le Maroc ne renoncera jamais à Ceuta et Melilla »

23 mars 2022 - 19h20 - Ecrit par : A.S

Javier Otazu, ancien correspondant de l’agence EFE à Rabat et actuellement en poste à New York, estime que le Maroc tient au Sahara et a réussi à faire changer d’avis l’Espagne sur cette question, mais ne renoncera jamais à sa revendication sur Ceuta et Melilla.

« Le Maroc ne se soucie pas du prix à payer. Il va l’assumer, car la question du Sahara guide toute sa politique, étrangère comme intérieure », a déclaré Otazu dans un entretien à El Independiente, intervenant au sujet de la récente décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara. L’ancien correspondant de l’agence EFE à Rabat ne pense pas qu’en retour de ce changement de position de l’Espagne, le Maroc ait pris l’engagement de respecter l’intégrité territoriale de Ceuta et Melilla. « Tout porte à croire qu’il s’agissait d’un accord verbal et non écrit », a-t-il précisé.

À lire : Le Maroc « renonce » à Ceuta et Melilla pour le Sahara

« Je n’ai pas vu jusqu’à présent une déclaration solennelle du Maroc dans laquelle il s’engage à respecter l’intégrité territoriale des deux villes. Et pour qui connaît un peu le Maroc, cela ne risque pas d’arriver. Pour le Maroc, Ceuta et Melilla font simplement partie du territoire marocain », a développé Otazu, soulignant que le Maroc a « toujours gagné ses bras de fer » avec des pays bien plus puissants que lui, comme les États-Unis, la France, l’Allemagne, au cours des dix dernières années. « C’est surprenant, car c’est un petit pays dont le grand atout est sa situation stratégique en Afrique du Nord. Mais sa diplomatie joue très fort et joue toujours pour gagner », a-t-il ajouté.

À lire : Le Maroc va-t-il réellement renoncer à Ceuta et Melilla ?

Otazu dit également ne pas comprendre pourquoi l’Espagne a choisi ce contexte de crise énergétique pour opérer ce revirement. « Je ne vois pas quels sont les gains immédiats pour l’Espagne », explique-t-il, alertant sur les éventuelles représailles de l’Algérie qui, « lors des prochaines renégociations de contrats, pourrait bien privilégier d’autres entreprises du secteur au lieu de Repsol et Cepsa, implantées en Espagne depuis des décennies ».

Tags : Ceuta (Sebta) - Melilla - Espagne - Autonomie Sahara

Aller plus loin

Ceuta et Melilla au cœur des négociations entre l’Espagne et le Maroc

La défense de l’intégrité territoriale, notamment à Ceuta et Melilla, a été l’une des conditions posées par l’Espagne au Maroc pour soutenir le plan d’autonomie du...

Le Maroc va-t-il réellement renoncer à Ceuta et Melilla ?

Un journal espagnol soutient que le Maroc ne renoncera pas à ses revendications sur Ceuta et Melilla, tel qu’il a assuré à l’Espagne après le changement de position de cette...

Des militaires espagnols craignent la cession de plusieurs îlots au Maroc

Les militaires espagnols déployés à Ceuta et Melilla, et ceux qui ont servi dans les garnisons du rocher d’Al Hoceïma et dans les îles Chaffarines, craignent que le gouvernement de...

Le Maroc attend le bon moment pour « récupérer Sebta et Melilla »

Après avoir réussi à obtenir de l’Espagne son soutien au plan d’autonomie du Sahara, le Maroc aurait prévu de laisser passer le temps avant de lancer une offensive pour récupérer...

Nous vous recommandons

Affaire Hamza Mon bb : Soukaina Glamour sort de prison

Condamnée le 11 février 2020 à deux ans de prison pour son implication dans l’affaire Hamza Mon bb, la youtubeuse Soukaina Glamour est sortie de prison jeudi 14 octobre 2021. Hamza mon bb est une affaire de chantage, d’extorsion liée à un compte anonyme...

L’Espagne exporte plus de gaz qu’elle n’en importe d’Algérie

Le PDG d’Enagás, Arturo Gonzalo Aizpiri, a déclaré ce mardi que l’Espagne exporte plus de gaz vers la France à travers les interconnexions à Irún (Guipúzcoa) et Larrau (Navarre), qu’elle n’en importe de l’Algérie via le...

De Tanger à Marseille, La Méridionale fera escale à Alicante dès le 1er mars

La liaison maritime entre le Maroc et l’Espagne reprend timidement avec l’escale prévue à Alicante le 1er mars par la compagnie maritime française La Méridionale, lors de la liaison entre le port de Tanger Med et celui de...

La destination Maroc cartonne toujours à Brussels Airport

Le Maroc, l’Espagne, l’Italie, la Turquie et la France étaient parmi les destinations les plus visitées par les Belges en novembre. Résultat : Brussels Airport enregistre pour le cinquième mois consécutif un nombre de passagers au-dessus du...

« El Waet El Helo », le nouvel opus de Samira Said

La chanteuse et compositrice marocaine Samira Saïd a sorti lundi dernier un nouvel opus intitulé « El Waet El Helo », extrait de son nouvel album « Baheb Maak ». La vidéo est déjà disponible sur YouTube.

Tanger : on en sait un plus sur le crash de l’avion transportant du cannabis

L’avion qui s’est écrasé à Tanger, le 30 novembre dernier est un ancien aéroplane transportant de la drogue vers l’Espagne. Après l’arrestation du conducteur, un pilote espagnol, une enquête est en cours pour identifier les instigateurs de ce réseau de trafic...

Maroc-Espagne : le nouveau ministre des affaires étrangères veut rétablir le dialogue

Fraichement nommé à l’issue du remaniement du gouvernement, José Manuel Albares, le nouveau chef de la diplomatie espagnole fait du rétablissement du dialogue entre Madrid et Rabat une de ses priorités.

L’Algérie jubile et parle de « gifle assourdissante » et « d’humiliation » du Maroc

Amar Belani, envoyé spécial chargé du dossier du Sahara occidental et des pays du Maghreb, estime que la participation de Brahim Ghali, président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » aux travaux du 6ᵉ sommet des chefs d’État et de...

Des dizaines d’entreprises épinglées par la douane marocaine

Des insomnies pour les responsables de dizaines d’entreprises impliquées dans une large fraude fiscale. Après la détection par les inspecteurs de la douane d’une vaste opération de fraude à l’admission temporaire, la Brigade nationale de la police judiciaire...

Taroudant : la justice valide l’élection de la plus jeune maire du Maroc

L’élection de Noura Tahoussa, la plus jeune présidente de commune au Maroc, a été contestée dans un recours au tribunal par certains partis politiques. Mais celui-ci a été retoqué par le tribunal administratif...