Maroc-Espagne : voici les sujets qui fâchent

6 avril 2022 - 12h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, sera ce jeudi au Maroc où il aura un tête-à-tête avec Mohammed VI. La question migratoire, l’intégrité territoriale de l’Espagne (Ceuta et Melilla en l’occurrence), la réouverture des frontières, la reprise de l’Opération Marhaba et bien d’autres sujets, seront au menu des échanges.

La visite de Pedro Sanchez à Rabat ce jeudi marque le premier pas officiel de la reprise des relations entre l’Espagne et le Maroc après plus d’un an de crise diplomatique, avec en toile de fond, la question du Sahara. Dans une lettre datée du 14 mars dernier, le président Sanchez a exprimé au roi Mohammed VI son soutien au plan marocain d’autonomie du Sahara, mettant ainsi fin à une crise devenue « insoutenable » pour l’Espagne. Toutefois, plusieurs sources de conflits potentiels persistent entre les deux pays et seront sans doute au cœur des échanges entre Sanchez et le monarque marocain, croit savoir El Periodico de España.

À lire : Pedro Sanchez en visite au Maroc ce jeudi

En premier lieu, la réouverture des frontières. Le Maroc a maintenu fermées ses frontières avec Ceuta et Melilla depuis le début de la pandémie, ce qui a sérieusement affecté l’économie des deux villes autonomes et des villes marocaines voisines. L’Espagne souhaite une réouverture « contrôlée » des frontières afin que la libre circulation des personnes et des biens entre les deux pays soit rétablie. La réouverture des frontières maritimes, avec à la clé, la reprise de l’Opération Marhaba, annulée en 2020 et 2021, sera également négociée pour permettre aux Marocains d’Europe de passer par les ports d’Algésiras, d’Almería et de Tarifa pour rejoindre le Maroc pendant ces vacances d’été.

À lire : Le Roi Mohammed VI et Pedro Sanchez réunis autour d’un Iftar

Les revendications du Maroc sur Ceuta et Melilla seront aussi au cœur des débats. Dans sa nouvelle stratégie de sécurité nationale, l’Espagne a déjà prévu la mise en place d’un plan global de sécurité pour les deux enclaves. Mais elle craint que le Maroc continue de revendiquer les deux villes, surtout lorsqu’elle aura obtenu le Sahara. C’est pourquoi Pedro Sanchez, dans sa lettre du 14 mars dernier, a insisté sur « l’intégrité territoriale » des deux pays, soulignant la nécessité d’affronter « ensemble des défis communs, notamment la gestion des flux migratoires en Méditerranée et en Atlantique, dans un esprit de totale collaboration ». Lors de cette visite, il souhaite obtenir un engagement écrit de Mohammed VI sur cette question.

À lire : Pedro Sanchez attend beaucoup de son voyage au Maroc

Pedro Sanchez ne veut plus revivre les entrées massives de migrants à Ceuta comme celles enregistrées en mai dernier, ni les assauts de migrants à Melilla comme ceux connus début mars. « Notre objectif est de construire une nouvelle relation, basée sur la transparence et la communication permanente, le respect mutuel et les accords signés par les deux parties et s’abstenant de toute action unilatérale… », a-t-il indiqué dans sa lettre à Mohammed VI. Reste à espérer que ces échanges aboutissent à de bonnes résolutions.

Sujets associés : Espagne - Autonomie Sahara - Ceuta (Sebta) - Melilla

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Sahara : l’Espagne prend la voie de la realpolitik selon Sanchez

Le premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, s’est exprimé à nouveau sur la nouvelle coopération avec le Maroc, affirmant que les relations avec ce dernier, un « voisin et un...

Le Roi Mohammed VI et Pedro Sanchez réunis autour d’un Iftar

Sur invitation du roi Mohammed VI, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez effectuera le jeudi 7 avril, une visite officielle au Maroc, dans le cadre du renforcement...

Le roi Mohammed VI invite Pedro Sanchez au Maroc

Le roi Mohammed VI a eu un entretien téléphonique avec le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, selon un communiqué du Cabinet...

Au Maroc, Pedro Sanchez a refusé de parler de Ceuta et Melilla

La question de l’intégrité territoriale de Sebta et Melilla ne figure pas dans les points de discussion entre le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, et le Roi...

Nous vous recommandons

Espagne

Deux Mauritaniens meurent dans un grave accident de la circulation à Tanger

Un père et son fils en provenance de Vitoria (Pays basque) à destination de la Mauritanie, leur pays d’origine, ont perdu la vie il y a quelques jours dans un accident de la circulation survenu près de Tanger au...

Maroc : bond spectaculaire du nombre de cas de coronavirus (+9)

Neuf nouveaux cas infectés au coronavirus ont été annoncés par le ministère de la Santé. Ce qui porte à 17 le nombre de patients testés positifs au coronavirus au Maroc.

L’expulsion des mineurs marocains met en difficulté le gouvernement espagnol

Le retour au Maroc des mineurs arrivés à Ceuta en mai dernier a fait monter la tension au sein du gouvernement espagnol. Le parti Podemos reproche au ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, d’avoir engagé ces retours collectifs illégaux de...

Le plus grand réseau de trafic de drogue entre le Maroc et l’Espagne démantelé

La Garde civile espagnole a procédé vendredi au démantèlement d’un important réseau de trafic de drogue. En tout, 14 tonnes de haschisch marocain ont été saisies et 49 personnes arrêtées.

Des boules de feu aperçues dans le ciel marocain

L’observatoire astronomique de Calar Alto à Almería a détecté lundi la présence de boules de feu dans le ciel marocain. Elles proviennent de fusée chinoise Zheng 2F (CZ-2F) qui a traversé le ciel d’Andalousie mardi...

Autonomie Sahara

L’Algérie met en garde le Maroc contre une déstabilisation de sa sécurité intérieure

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a affirmé dans un entretien à Al Quds Al Arabi, que son pays est visé par Maroc à cause du soutien accordé aux causes palestinienne et...

Au Maroc, Pedro Sanchez a refusé de parler de Ceuta et Melilla

La question de l’intégrité territoriale de Sebta et Melilla ne figure pas dans les points de discussion entre le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, et le Roi Mohammed VI, et qui ont été consignés dans un document publié à l’issue de la...

Pour l’Algérie, l’accord Maroc-Israël est un "coup de poignard perfide"

En acceptant de normaliser ses relations avec Israël, affirme un haut responsable algérien, le Maroc a porté le coup de grâce à l’Algérie, en accentuant son isolement dans une région déjà plongée dans la...

L’Algérie demande aux agences de voyage de suspendre leurs relations avec l’Espagne

L’Algérie a ordonné à ses agences de voyage de suspendre leurs relations avec l’Espagne. La décision fait suite à l’annonce de la tenue prochaine à Dakhla du premier forum Maroc-Espagne pour promouvoir l’investissement dans cette ville...

Sahara : le Front Polisario maintient la pression sur l’Espagne

Le représentant du Front Polisario en Espagne, Abaulah Arabi, a demandé au président du gouvernement, Pedro Sanchez, de « rectifier » la position de l’Espagne sur le Sahara et de « clarifier » la notion d’intégrité territoriale du Maroc mentionnée dans sa...

Ceuta (Sebta)

Le Maroc va-t-il réellement renoncer à Ceuta et Melilla ?

Un journal espagnol soutient que le Maroc ne renoncera pas à ses revendications sur Ceuta et Melilla, tel qu’il a assuré à l’Espagne après le changement de position de cette dernière sur le Sahara.

Vox dénonce la « démission » du gouvernement dans la défense de Ceuta et Melilla

Vox continue d’interpeller le gouvernement sur la nécessité de protéger Ceuta et Melilla des envies annexionnistes du Maroc. Le parti a même proposé au Congrès et au Sénat que les villes autonomes soient sous la protection de l’OTAN. Mais toutes ces...

La situation des Marocains à Melilla est alarmante

La crise migratoire déclenchée par l’arrivée massive en mai des migrants marocains à Ceuta, affecte aussi Melilla. Le gouvernement de la ville autonome est dépassé par le flux d’entrée massif de migrants, notamment des mineurs, sur son territoire, faute...

Réouverture des frontières : les patrons de Melilla expriment des craintes

Comment vont s’opérer le trafic de marchandises et les contrôles sanitaires après la réouverture des frontières de Sebta et Melilla prévue le mardi 17 mai prochain ? C’est la grosse préoccupation des entrepreneurs de Melilla qui demandent à la délégation...

L’impossible retour au Maroc pour Amina

Amina El Hboussi, une Marocaine, bloquée à Ceuta depuis plus de 7 mois a été victime du vol de son passeport. La perte de ce document de voyages brise le rêve de cette femme de 55 ans qui espérait profiter du rapatriement en cours pour rejoindre son fils...

Melilla

Assauts de Melilla : l’Espagne accuse le Maroc

Les services de renseignement espagnols (CNI) assurent que des milliers de migrants subsahariens ont pris d’assaut la frontière de Melilla mercredi dernier parce que le Maroc « a cessé de contrôler » cette zone...

Ceuta et Melilla appelées à « prendre les armes » contre le Maroc

Ceuta et Melilla devraient cesser de se plaindre de l’inaction du gouvernement espagnol face à la pression économique qu’elles subissent de la part du Maroc, écrit le journaliste Ignacio Cembrero. Elles gagneraient plutôt à solliciter le soutien de l’UE...

Ceuta et Melilla dans l’espace Schengen : le gouvernement espagnol évite de se prononcer

Le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a assuré jeudi depuis Bruxelles que Sebta et Melilla ont déjà « tout le soutien » du gouvernement, sans préciser si ce dernier étudie la possibilité d’intégrer les deux villes autonomes dans l’espace...

Maroc-Espagne : probable réouverture des frontières au deuxième semestre 2022

Les autorités espagnoles estiment que le Maroc ne rouvrira pas ses frontières avec Ceuta et Melilla avant le second semestre 2022. En attendant, elles réfléchissent à comment améliorer la sécurité au niveau des passages frontaliers des deux villes afin de...

La fermeture des frontières de Sebta et Melilla est prolongée

Les frontières de Sebta et Melilla resteront fermées jusqu’au 30 novembre prochain comme c’est le cas depuis le 13 mars 2020.