Pedro Sanchez au roi Mohammed VI : « Sebta et Melilla sont espagnoles »

8 juin 2022 - 16h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le président du gouvernement, Pedro Sanchez, a déclaré mercredi devant le Congrès que « la souveraineté espagnole sur Ceuta et Melilla ne fait aucun doute ». Il affirme en avoir parlé au roi Mohammed VI.

« Nous n’acceptons pas que Ceuta et Melilla soient qualifiées de villes occupées parce qu’elles sont des territoires espagnols, européens, internationalement reconnus […] Mais nous devons également comprendre que le Maroc mérite la même considération lorsque nous parlons des questions qui les concernent », a déclaré Pedro Sanchez, lors de sa comparution devant le Congrès pour rendre compte de la nouvelle relation avec le Maroc après le changement de position sur le Sahara.

Pedro Sanchez a ajouté que « la souveraineté espagnole sur Ceuta et Melilla ne fait aucun doute ». Deux mois après la signature de la déclaration commune le 7 avril à Rabat, laquelle a marqué le début de la nouvelle étape de la relation, basée sur la confiance et le respect mutuel, il a noté des avancées positives, même si beaucoup reste encore à faire. Grâce à cette déclaration, les relations entre les deux pays ont une base plus solide, a-t-il assuré.

Il affirme avoir expliqué au roi Mohamed VI que « la souveraineté espagnole sur Sebta et Melilla » font partie du territoire espagnol.

À lire : José Manuel Albares : « L’intégrité de Ceuta et Melilla est pleinement garantie »

Concernant la réouverture des frontières terrestres à Sebta et Melilla, il a souligné que la contrebande ne sera plus tolérée et qu’il revient aux opérateurs économiques espagnols et marocains de choisir la meilleure voie pour leurs transactions commerciales dans un cadre légal qui sera défini par les pouvoirs publics.

Le président du gouvernement espagnol a aussi expliqué que le changement de position de l’Espagne sur le Sahara est une décision qui ne va pas contre les intérêts du Sahara, mais qui contribue à la recherche d’une solution au conflit, acceptée par les parties et dans le cadre des Nations unies. Sanchez a rappelé que d’autres pays comme les États-Unis, la France ou l’Allemagne partagent la position de l’Espagne.

Sujets associés : Ceuta (Sebta) - Melilla - Espagne - Autonomie Sahara

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le plan sécuritaire pour Ceuta et Melilla classé secret défense

Le gouvernement espagnol n’entend pas publier le plan sécuritaire pour Ceuta et Melilla prévu dans la nouvelle stratégie de sécurité nationale, approuvée en décembre dernier. Le...

Ceuta et Melilla ne peuvent pas vivre sans le Maroc

Ceuta et Melilla « ne peuvent pas vivre en tournant le dos au Maroc », ont assuré jeudi Kissy Chandiramani (PP) et Dunia Almansouri (CPM), annonçant une métamorphose de la...

Au Maroc, Pedro Sanchez a refusé de parler de Ceuta et Melilla

La question de l’intégrité territoriale de Sebta et Melilla ne figure pas dans les points de discussion entre le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, et le Roi...

José Manuel Albares : « L’intégrité de Ceuta et Melilla est pleinement garantie »

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a rassuré les députés au Congrès que l’intégrité territoriale de l’Espagne et de Sebta et Melilla est « pleinement...

Nous vous recommandons

Ceuta (Sebta)

Un Marocain sauvé en mer à Sebta

Les agents du service maritime de Sebta ont sauvé en mer un jeune migrant marocain de 25 ans qui a traversé le détroit avec un flotteur depuis le Maroc. Il présentait des signes d’hypothermie.

Le parti populaire agacé par un sondage sur la « marocanité » de Ceuta et Melilla

En Espagne, le Parti populaire (PP) a fustigé un sondage sur les villes Ceuta et Melilla, réalisé par le Centre d’investigations sociologiques (CIS). Il demande des «  explications  » au gouvernement de Pedro...

Le président du parti d’extrême droite Vox indésirable à Ceuta

Santiago Abascal, le président du parti d’extrême droite Vox, n’est pas le bienvenu à Ceuta. Plusieurs centaines de personnes ont investi une place de l’enclave espagnole pour marquer leur opposition à sa venue, invoquant des risques de...

Quelque 2500 Marocains ont demandé l’asile en Espagne

Durant les neuf derniers mois, plus 2500 Marocains, ont demandé l’asile en Espagne. 360 ont été expulsés alors que près de 10 000 autres sont rentrés de « leur plein gré » au pays, selon les autorités...

Deux Marocains blessés par la police espagnole ?

La police espagnole aurait tiré sur des migrants marocains près des frontières avec l’enclave de Ceuta faisant deux blessés. Les deux blessés seraient hors de danger.

Melilla

Ils payaient jusqu’à 5000 euros pour arriver à Melilla

La police espagnole a annoncé le démantèlement d’un réseau criminel, soupçonné d’opérer dans le transport clandestin des migrants du Maroc vers l’enclave de Melilla, en déboursant jusqu’à 4 000 euros.

Rumeurs d’ouverture des frontières avec Sebta et Melilla

Plusieurs travailleurs frontaliers attendent avec impatience la réouverture des frontières avec Ceuta et Melilla pour reprendre leurs activités. Pour l’heure, aucune date n’a été officiellement annoncée, même si des rumeurs indiquent une probable réouverture...

Un cas de rage en provenance du Maroc détecté à Melilla

Les autorités sanitaires de Melilla ont diagnostiqué la rage chez un chien marocain qui présentait des symptômes de la maladie avant son décès. Il est entré dans la ville le 26 mai dernier.

Les familles marocaines sous la menace d’expulsion à Melilla

Les familles marocaines en situation irrégulière à Melilla qui engagent des procédures administratives pour obtenir la carte d’identité pour leurs enfants mineurs ou demander leur scolarisation, risquent...

Melilla condamnée à coopérer avec le Maroc

Melilla n’a pas d’autre choix que de préserver ses relations économiques et commerciales avec le Maroc. C’est du moins ce qu’affirment des spécialistes qui ont nourri des réflexions sur le modèle économique que cette ville espagnole devrait...

Espagne

Espagne : un Marocain en état d’ébriété provoque un accident mortel

Un Marocain de 36 ans, en état d’ébriété et sous l’effet de la drogue au volant d’une voiture, a provoqué un accident mortel à Bellpuig (nord de l’Espagne). La justice a ordonné sa mise en détention provisoire.

Course-poursuite en mer pour attraper des trafiquants de drogue

La police espagnole en coordination avec la douane a réussi à saisir une importante quantité de drogue et à interpeller un gang de trafiquants dans une folle course-poursuite en Méditerranée.

Des ouvrières marocaines , victimes collatérales de la fermeture des frontières

Sur un total estimé à 16 500 ouvrières saisonnières marocaines travaillant dans la cueillette des fraises en Espagne pour la saison 2020, seul un groupe de 7 086 personnes a pu rejoindre Huelva, compte tenu du contexte...

Annulation de Marhaba 2021 : grosses pertes pour les entreprises espagnoles

L’annulation de l’Opération Marhaba aura un impact économique sévère sur les entreprises espagnoles dans le détroit. Les pertes sont estimées à quelque 500 millions d’euros.

Melilla : des manifestants appellent à la réouverture de la frontière avec le Maroc

Des dizaines de personnes ont manifesté mercredi à la frontière de Melilla avec le Maroc, pour exiger sa réouverture après plus de deux ans de fermeture.

Autonomie Sahara

L’Algérie demande aux agences de voyage de suspendre leurs relations avec l’Espagne

L’Algérie a ordonné à ses agences de voyage de suspendre leurs relations avec l’Espagne. La décision fait suite à l’annonce de la tenue prochaine à Dakhla du premier forum Maroc-Espagne pour promouvoir l’investissement dans cette ville...

Les États-Unis réclament la désignation d’un nouvel émissaire de l’ONU pour le Sahara

Depuis mars 2019, les négociations entre le Maroc et le Polisario à propos du Sahara sont à l’arrêt. Un délai trop long aux yeux de la diplomatie américaine qui exige du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, la nomination d’un nouvel émissaire pour la...

Après le Maroc, l’Espagne sur le point d’entrer en crise avec l’Algérie

L’Espagne a mis fin à sa crise avec le Maroc en décidant de soutenir le plan d’autonomie du Sahara. Un changement de position qui ouvre une autre crise avec l’Algérie, l’un de ses principaux fournisseurs en...

Sahara : le PP et le parti socialiste espagnol soutiennent le plan marocain

Le Parti populaire (PP) et le parti socialiste espagnol (PSOE) ont voté contre la proposition de ERC et EH Bildu, soutenue par Podemos, de revenir à la position traditionnelle de l’Espagne sur le Sahara avant le revirement de Pedro Sanchez, c’est-à-dire...

Sahara : les États-Unis ont fait pression sur l’Espagne

La politique étrangère espagnole en Afrique du Nord n’est pas conduite uniquement à Madrid. Elle est fortement influencée par les États-Unis. En témoigne le rôle joué par Washington dans le changement de position de l’Espagne sur le...