Ceuta et Melilla au cœur des négociations entre l’Espagne et le Maroc

20 mars 2022 - 21h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

La défense de l’intégrité territoriale, notamment à Ceuta et Melilla, a été l’une des conditions posées par l’Espagne au Maroc pour soutenir le plan d’autonomie du Sahara.

La crise migratoire inédite survenue en mai à Ceuta, et les assauts répétés de migrants subsahariens à Melilla, ont amené l’Espagne à placer la question de la protection et de la souveraineté de ces villes autonomes au cœur des négociations avec le Maroc ayant abouti à la décision de soutenir le plan d’autonomie du Sahara.

À lire : L’Espagne change sa position sur le Sahara

Le gouvernement espagnol a clairement indiqué que ce changement de position de l’Espagne ouvre une nouvelle étape de la relation avec le Maroc, basée sur « le respect mutuel et des accords, l’absence d’actions unilatérales, la transparence et la communication permanente pour continuer à garantir la stabilité, la souveraineté, l’intégrité territoriale et la prospérité des deux pays ».

À lire : Le Maroc, une « menace » pour Ceuta et Melilla ?

Si le respect mutuel entre le Maroc et l’Espagne est essentiel pour Ceuta et Melilla, la réouverture des frontières l’est tout autant, fait savoir El Faro de Ceuta, rappelant que le Maroc a déjà créé une zone d’activités économiques à Fnideq, près de Ceuta. Il est donc urgent, dans ce contexte marqué par l’invasion russe en Ukraine, de prendre des mesures de sécurité à tous les niveaux pour protéger les deux villes autonomes d’une attaque marocaine.

Dans ce sens, le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, devrait se rendre au Maroc à la fin de ce mois afin de préparer la visite du président du gouvernement Pedro Sanchez dans les jours qui suivront. Le tout devrait se faire avant le début du mois du ramadan.

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla - Autonomie Sahara

Aller plus loin

L’Espagne craint que le Maroc revendique l’Andalousie

La ministre porte-parole du gouvernement espagnol, Isabel Rodriguez, a réitéré jeudi la satisfaction de l’Exécutif pour avoir changé de position sur le Sahara, soulignant que...

Le président de Ceuta salue la reprise des relations avec le Maroc

Le président du gouvernement de Ceuta, Juan Vivas (PP), a salué la « nouvelle étape » dans la relation entre l’Espagne et le Maroc, consacrée par la visite de Pedro Sanchez à...

Le Maroc va-t-il réellement renoncer à Ceuta et Melilla ?

Un journal espagnol soutient que le Maroc ne renoncera pas à ses revendications sur Ceuta et Melilla, tel qu’il a assuré à l’Espagne après le changement de position de cette...

Le Maroc, une « menace » pour Ceuta et Melilla ?

Le chef d’état-major des armées (JEMAD), l’amiral Teodoro López Calderón, estime que le Maroc n’est pas « une menace » pour Ceuta et Melilla, même s’il mène depuis des années...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...