Un ancien Général affirme que le Maroc « n’abandonnera jamais Ceuta et Melilla »

5 mai 2022 - 09h40 - Ecrit par : A.S

Vicente Díaz de Villegas, ancien commandant général de Melilla, aujourd’hui à la retraite, a soutenu que « pas un seul migrant ne devrait être autorisé à franchir la frontière de Ceuta ou Melilla » avec le Maroc.

À chaque invasion de migrants, le Maroc teste la capacité de réaction de l’Espagne et sa détermination à défendre les frontières de Ceuta et Melilla, a expliqué Díaz de Villegas dans un entretien à Ok Diario. « Nous devons donner une réponse ferme et un message clair » au Maroc, a insisté le général d’armée, ancien commandant général de Melilla.

À lire : Le Maroc finira par revendiquer Ceuta et Melilla

Le militaire à la retraite est convaincu que le Maroc « n’abandonnera jamais Ceuta et Melilla », comme il l’a fait en ce qui concerne le Sahara. Cela peut prendre du temps, mais il finira par atteindre son objectif, assure-t-il. C’est pour toutes ces raisons que Díaz de Villegas a estimé qu’il est urgent de défendre les deux villes autonomes, les îles Chafarinas et Al Hoceima. « Pas un seul migrant ne devrait passer, et on devrait encore moins leur permettre d’attaquer nos forces de police et les gardes civils », a-t-il tranché.

À lire : Melilla : la police et la Garde civile exigent plus d’agents aux frontières

Pour l’ancien commandant de Melilla, l’Espagne doit se donner les moyens matériels et juridiques pour renvoyer ces migrants à chaud. Cela passe par le renforcement en matériels, « en quantité et en qualité », de l’armée en général et de la garnison de Melilla en particulier, où « il y a un manque de véhicules blindés et de chars de combat ». Contrairement à Ceuta qui peut être défendue par des chars, des hélicoptères et des engins de transport rapide depuis Séville et Cordoue, Melilla, elle, est isolée du monde, au milieu de nulle part, à quatre ou huit heures de bateau, explique Díaz de Villegas.

À lire : L’Espagne demande l’aide de l’Otan pour protéger Ceuta et Melilla

Le général demande à l’Espagne d’être dissuasive. Mais cela demande une bonne dose de volonté de vaincre et d’être « au même niveau militaire ou supérieur » que son adversaire. Le militaire à la retraite regrette que Ceuta et Melilla n’aient pas été intégrées dans le traité de l’OTAN, déplorant aussi que l’Espagne perd des points sur la question des eaux territoriales. L’Espagne doit faire preuve de « fermeté », a-t-il conclu.

Tags : Melilla - Ceuta (Sebta) - Espagne - Immigration clandestine

Aller plus loin

Un parti politique veut envoyer l’armée à Sebta et Melilla

Le président de Vox, Santiago Abascal, a insisté ce mardi sur la nécessité de renforcer la défense des frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc « pour les rendre moins...

Le Maroc « veut toujours annexer Ceuta et Melilla »

Le rapport intitulé « Ceuta et Melilla : plus d’Espagne, plus d’Europe » sera présenté le 1ᵉʳ juin au parlement européen. Il s’agit d’un document qui aborde l’éventualité d’une...

L’Espagne demande l’aide de l’Otan pour protéger Ceuta et Melilla

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, rencontre demain lundi, Joe Biden, en marge du sommet de l’OTAN. La crise migratoire avec le Maroc sera sans doute au cœur...

Sebta et Melilla : plus de contrebande aux frontières avec le Maroc

Les frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc rouvriront sous peu, probablement le 30 avril ou le 2 mai, coïncidant avec la fin du mois sacré du Ramadan. Conformément à...

Nous vous recommandons

Le meilleur boulanger de Paris est Maghrébin

Makram Akrout, 42 ans, s’est vu attribuer le prix de la « meilleure baguette de Paris » samedi dernier. Une consécration pour cet ancien sans-papier tunisien et fils de boulanger.

Appel à l’interdiction des produits halal en Inde

En Inde, une requête a été déposée auprès de la Cour suprême réclamant une interdiction des produits halal et de la certification halal dans tout le pays.

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain (vidéo)

Une « impressionnante boule de feu » a survolé samedi le ciel marocain, a annoncé dimanche l’observatoire de Calar Alto, à Gérgal (Almería).

Le divorce par procuration désormais possible au Maroc

Au Maroc, une personne peut désormais divorcer par procuration pourvu que certaines conditions soient remplies. C’est ce qui ressort d’une jurisprudence de la Cour de cassation.

Les sanctions de l’Europe contre le Maroc renforcent la crise avec l’Espagne

Les sanctions de l’Union européenne condamnant le Maroc qui aurait laissé entrer en masse des migrants à Ceuta les 17 et 18 mai, font craindre une réaction du royaume et ne contribuent pas à apaiser les tensions avec...

Fès : nouveaux tarifs pour les petits taxis

A Fès, le tarif des trajets courts en petits taxis est en hausse. Il faut débourser désormais 6 dirhams au lieu de 4 dirhams auparavant.

Corendon va proposer plusieurs vols vers le Maroc

À partir du printemps 2022, la compagnie aérienne turque Corendon va démarrer ses vols vers le Maroc, au départ des aéroports de Bruxelles, Cologne, Düsseldorf et Rotterdam.

Transport de marchandises : DSV ouvre une ligne entre l’Espagne et le Maroc

La filiale espagnole de la multinationale danoise DSV vient de lancer une nouvelle ligne de transport de marchandises par voie terrestre entre l’Espagne et le Maroc. Elle vise à faciliter les opérations d’importation et d’exportation des marchandises...

Maroc : pas de réouverture des frontières maritimes après le 6 février

Alors que les acteurs de l’écosystème portuaire s’attendaient à la réouverture des frontières maritimes après le 6 février, le gouvernement marocain a décidé du maintien de leur fermeture, afin de freiner la propagation du Covid-19 dans le...

Sahara : le Maroc combat le Polisario avec des aéronefs sans pilote

Le Maroc utilise des aéronefs sans pilote pour combattre le Polisario. Dans ce sens, le royaume renforce son armée de l’air à travers l’acquisition d’équipements de pointe.