Maroc : des salafistes appellent à manifester le 16 mai

15 mai 2017 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

14 ans après les attentats de Casablanca, qui ont fait plusieurs dizaines de morts, la Coordination commune pour la défense des détenus islamistes (CCDDI) appelle à manifester demain, le mardi 16 mai.

Dans un communiqué publié sur son site internet, la CCDDI appelle « le nouveau gouvernement à ouvrir une enquête transparente sur les événements », du 16 mai 2003, suite auxquels le Maroc avait durci la législation anti-terroriste et arrêté plus de 1000 personnes, dont des centaines de salafistes.

C’est justement ces arrestations que les détenus islamistes qualifient aujourd’hui d’arbitraires. Plusieurs contacts ont eu lieu ces dernières années, notamment avec l’ancien ministre Mustapha Ramid, en vue de satisfaire une partie de leurs revendications mais ceux-ci ont été jusqu’ici infructueux.

Abdelilah Benkirane, patron du PJD et ancien chef du gouvernement, avait appelé le Roi Mohammed VI à rouvrir une enquête sur ces évènements peu de temps avant son accession au pouvoir. Pour lui, les kamikazes n’étaient que des instruments, les véritables commanditaires eux, courent toujours.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Manifestation - Terrorisme - Droits et Justice - Attentats de Casablanca

Ces articles devraient vous intéresser :

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.