Recherche

Maroc : surprise avec son amant, une Suédoise arrêtée pour adultère

© Copyright : DR

13 septembre 2019 - 13h00 - Société

Une ressortissante suédoise et son amant marocain encourent une peine de deux ans de prison pour adultère et relations extra-conjugales. Ils ont été traduits devant la Chambre pénale près le Tribunal de Première instance de Tanger, par le Procureur général, le jeudi 12 septembre.

Les prévenus ont été arrêtés en flagrant délit d’adultère, le mardi 3 septembre, suite à une plainte déposée par l’épouse du Marocain. Celui-ci, né en 1974 à Tanger, et travaillant comme serveur à Stockholm, a reconnu être marié à une Marocaine avec qui il a eu un enfant, fait savoir le quotidien Assabah.

L’homme a ajouté qu’il vivait séparé de son épouse depuis avril dernier, et qu’une procédure de divorce était en cours devant un tribunal suédois. Quant à sa relation avec la Suédoise, il a avancé qu’ils vivaient ensemble depuis un an et demi en Suède, suite à un mariage officieux célébré en présence de témoins dans une mosquée à Stockholm.

De son côté, la ressortissante suédoise a déclaré que leur relation amoureuse a évolué vers une relation extra-conjugale, et qu’en dehors de l’acte de Stockholm, elle ne disposait d’aucun document officiel.

La Suédoise a soutenu qu’elle était au courant de la procédure de divorce de son compagnon, mais qu’elle ignorait que leur relation était illégale, sachant que c’est la première fois qu’elle visitait le Maroc et que personne ne lui avait expliqué les lois en vigueur.

Au Maroc, l’article 491 du code pénal prévoit une peine de prison de un à deux ans pour adultère. Il stipule que celui-ci ne peut faire l’objet de poursuites judiciaires que si le conjoint de l’une des parties porte plainte.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact