Recherche

Maroc : en prison à cause d’une relation amoureuse sur WhatsApp

© Copyright : DR

23 octobre 2019 - 16h30 - Société

Le Tribunal de Première instance de Temara a condamné une femme mariée et son présumé amant à, respectivement, 3 mois et 2 mois de prison ferme, pour relation amoureuse extra-conjugale et ce malgré l’absence de flagrant délit.

Selon le quotidien Assabah, la Cour s’est basée sur des messages et des audios, échangés sur Whatsapp entre les deux amants, et enregistrés par l’époux à l’aide d’une application d’espionnage des communications à distance.

L’individu, qui doutait de la fidélité de son épouse, a réussi à copier les messages et les photos compromettantes sur des CD, en les joignant à la plainte déposée auprès du Parquet général, pour l’ouverture d’une enquête judiciaire.

La requête de l’époux a été acceptée par le tribunal qui avait ordonné de placer les deux suspects en détention provisoire en attendant l’ouverture du procès. Selon les déclarations de l’époux, sa compagne, qui est propriétaire d’un magasin commercial, entretenait une relation amoureuse avec un inconnu.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact