Recherche

Accusée d’adultère, Najat El Wafi dans l’embarras

Najat El Wafi

16 septembre 2019 - 17h40 - Société

Le procès de Najat El Wafi et son présumé amant, Said Khalaf, a été relancé par le Procureur du Roi, suite à la découverte de messages compromettants dans leurs téléphones portables. Une deuxième audience a eu lieu mercredi 11 septembre, en présence du mari de l’actrice.

Selon le quotidien Assabah, le Procureur du Roi a ordonné la traduction des messages de l’anglais vers la langue arabe. Le Parquet souhaiterait s’assurer qu’ils représentent des preuves d’adultère.

Les deux mis en cause ont été gênés par la lecture de ces messages, au point que le réalisateur, Said Khalaf, qui a eu des propos virulents à l’encontre de l’avocat de la partie civile, s’est fait rappeler à l’ordre par le Procureur.

Suite à la consultation des téléphones des présumés amants, le dossier a été renvoyé à la police judiciaire, chargée d’établir un nouveau procès sur la base des messages découverts.

Le quotidien ajoute que le mari de l’actrice refuse toujours de renoncer à sa plainte, surtout, dit-il, qu’il n’avait aucun problème avec son épouse, et que celle-ci continuait de lui envoyer des messages, alors qu’elle se rendait dans un appartement au quartier Gauthier en compagnie de son amant, comme en témoignent les voisins.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact