Recherche

Maroc : du nouveau dans l’affaire de l’actrice arrêtée pour adultère

© Copyright : DR

14 juillet 2019 - 11h30 - Société

Accusés d’adultère et placés en garde à vue, la célèbre actrice et son présumé amant ont maintenu leur ligne de défense devant le Parquet, le jeudi 11 juillet 2019. De ce fait, le dossier a été retourné à la Police judiciaire pour approfondir l’enquête, surtout que, jusque-là, aucune preuve flagrante n’est encore établie. Mais, il ne faudrait pas compter sans la détermination du mari de l’actrice, qui dit avoir de quoi les confondre.

Cette affaire, qui a été révélée par le quotidien Assabah et qui est bien loin d’avoir livré tous ses secrets. En effet, interrogée par le représentant du Ministère public, l’actrice Najate El Ouafi, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a plutôt évoqué des raisons strictement professionnelles pour justifier sa rencontre avec le réalisateur Saïd Khalaf, dans cet appartement, sis quartier Gauthier, à Casablanca.

Revenant sur ce dossier sulfureux, le quotidien Assabah rapporte que les deux accusés sont passés devant le Procureur, dans la matinée du jeudi 11, après avoir été convoqués, la veille, au siège de la Police judiciaire d’Anfa. Najate El Ouafi et Saïd Khalaf ont été constants dans leurs déclarations, affirmant qu’ils ont passé la nuit dans ce même appartement où ils ont été interpellés, pour "discuter d’un projet artistique".

De son côté, l’époux de l’actrice, qui se trouve aux Etats-Unis où il a convolé en justes noces, depuis deux ans, avec Najate El Ouafi, affirme que celle-ci avait prétexté d’un voyage professionnel pour retourner au Maroc. Cependant, étant convaincu du contraire, l’homme a, de son côté, entrepris "de rassembler des preuves d’adultère, avec la complicité de l’un de ses amis au Maroc", détaille Assabah. Cette démarche personnelle du mari, menée à l’insu de sa femme, a permis, selon la même source, de rassembler "une soixantaine de clichés qui prouvent que son épouse avait une relation amoureuse avec le producteur en question, avec lequel elle aurait d’ailleurs passé plusieurs nuits dans un appartement loué dans le quartier Gauthier". Plus grave, selon le mari, "les deux amants se présentaient aux voisins de l’immeuble, ainsi qu’au concierge, comme un couple marié".

Après l’audition des deux mis en cause, le représentant du Parquet a décidé de retourner le dossier à la Police judiciaire pour approfondir l’enquête, faute d’éléments probants qui attestent de l’adultère qui leur est reproché, relève le quotidien qui, d’ores et déjà, n’écarte pas la piste scientifique, pour la suite de l’enquête.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact