Maroc : les traiteurs comptent sur l’été pour renflouer leurs caisses

8 juin 2021 - 08h20 - Economie - Ecrit par : J.D

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les traiteurs sont autorisés à reprendre leurs activités après 15 mois de suspension. Cette nouvelle saison qui donne aux promoteurs l’espoir de rattraper les pertes enregistrées, pourrait s’avérer délicate en raison des coûts élevés des services dans ce secteur fortement affaibli par la crise sanitaire.

L’annonce de la reprise intervenue le 31 mai, vient comme une sorte de délivrance, de soulagement et d’espoir pour un avenir meilleur chez les promoteurs du secteur.

«  On avait perdu tout espoir. On ne s’attendait pas du tout à cette annonce puisque pendant des mois, le gouvernement n’a jamais répondu à nos appels au secours  », se réjouit M.I, chef d’une entreprise de traiteur à Casablanca cité par Hespress, soulignant qu’il faut croiser les doigts afin que la mesure soit maintenue. Car, «  nous espérons aussi récupérer un peu de ce que nous avons perdu  », lance ce promoteur casablancais.

Les traiteurs et les « wedding planners » ou encore les professionnels d’agences d’événementiel ont vécu une période difficile qui a même poussé plusieurs d’entre eux à fermer boutique, ne supportant plus les effets dévastateurs de la pandémie. «  Maintenant, il faudra s’adapter aux nouvelles mesures Covid-19 et ce que cela implique qu’il faudra également faire appel aux salariés, qui, vu la situation, avaient décroché  », explique M.I.

Du côté des clients, notamment les jeunes couples, le moment est venu de célébrer leur union en présence de leurs familles et amis. Les amoureux des évènements culturels pourront désormais reprendre les vieilles habitudes.

L’autre élément à considérer dans le contexte actuel de la reprise des célébrations et les évènements au Maroc est le coût des prestations. Ces tarifs pourtant jugés exorbitants sur les réseaux sociaux avant la crise ne pourront pas baisser et ont été revus à la hausse.

Ceci, parce que les promoteurs des traiteurs suite à la pandémie, ces derniers ont dû les augmenter encore plus pour récupérer ce qui a été perdu, payer les charges accumulées et s’adapter aux changements. En effet, les traiteurs sont tenus par la mise en place du protocole sanitaire exigé par les autorités compétentes lors de toute cérémonie ou fête. S’ajoute à cela, la capacité de remplissage des salles de fête qui a été limitée à 50 % soit 100 personnes présentes en même temps.

Toutefois, ce promoteur salue la décision de reprise prise par le gouvernement et souligne que les tarifs sont susceptibles d’être revus à la hausse surtout que la reprise coïncide avec la saison estivale qui est connue pour être « LA SAISON » des traiteurs.

Sujets associés : Chiffre d’affaires - Ministère du Tourisme - Ministère de la Culture - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : le secteur de l’événementiel, encore très fragile, sort la tête de l’eau

Malgré les facilités qui leur ont été accordées pour les soulager des effets de la pandémie du coronavirus, les professionnels marocains du secteur de l’Événementiel ont encore une...

Maroc : touchés par la crise, les traiteurs reçoivent des indemnités

Les travailleurs de plusieurs sous-secteurs d’activités dont notamment l’événementiel, les traiteurs ainsi que les espaces de distraction et des jeux impactés par la pandémie du...

Les traiteurs marocains réclament l’allègement des restrictions

Longtemps touchés par la crise sanitaire, les professionnels du traiteur ont réclamé la reprise des manifestations et l’augmentation de la capacité des places durant les...

Maroc : les traiteurs aux abois exigent la reprise progressive des activités

L’interdiction des rassemblements et fêtes de tout genre plonge le secteur des traiteurs marocains dans le désarroi. La majorité d’entre eux étant dans l’informel, ils n’ont pas la...

Nous vous recommandons

Chiffre d’affaires

Partie de rien, cette famille de MRE gère un empire et emploie 250 personnes en Espagne

Dans le secteur maraîcher en Espagne, l’entreprise Frutas Azahara, dirigée par une famille d’origine marocaine, tient une place de choix. Arrivés en Espagne dans les années 90 avec peu de moyens, ils ont réussi à émerger en révolutionnant le secteur...

L’aéronautique marocaine a du mal à se relancer

La crise sanitaire liée à l’épidémie du Covid-19 a mis l’ensemble du secteur aéronautique à rude épreuve, avec des commandes en berne. Cependant, différents moyens sont déployés par l’État et les professionnels pour favoriser la reprise après crise, et sortir de...

Chute du nombre de voyageurs à l’aéroport de Fès

Le trafic des passagers à l’aéroport Fès-Saiss a enregistré une baisse de 35,47 au 1ᵉʳ semestre de l’année 2021, par rapport à la même période de l’année 2019.

Air Arabia réalise un bénéfice record en 2021

Air Arabia, maison-mère d’Air Arabia Maroc, a dévoilé ses résultats clos le 31 décembre 2021, annonçant un bénéfice net record de 196 millions de dollars et confirmant ainsi, son succès d’expansion.

Maroc : les chiffres d’affaires des stations-service s’effondrent

À Kénitra, les stations-service ont été désertées en raison des mesures de prévention et de restriction imposées pour contrer la propagation du covid-19 dans le royaume. Cette situation a entraîné une chute drastique des chiffres d’affaires et le licenciement...

Ministère du Tourisme

Maroc la nouvelle feuille de route pour la relance du tourisme désormais connue

Frappé de plein fouet par la pandémie du coronavirus, le secteur du tourisme peine à sortir de cette crise. La nouvelle feuille de route élaborée par la tutelle est déclinée sous forme de contrat programme et impose le respect d’un certain nombre...

Marrakech-Safi : le numérique pour réduire les affres du coronavirus sur l’artisanat

La Chambre d’artisanat de Marrakech-Safi au terme de son assemblée générale tenue jeudi dernier à Safi, a adopté le numérique en tant qu’alternative efficace, pour surmonter l’impact de la pandémie du Covid-19 sur le...

« Visit Morocco », le nouveau plan de sauvetage du secteur touristique

Un plan de sauvetage sera lancé bientôt pour sauver le secteur touristique marocain asphyxié par les effets de la pandémie du coronavirus. Ce paquet de mesures annoncées comme révolutionnaires par l’Office national marocain du Tourisme (ONMT) comporte un...

Le vol Marrakech - Tel Aviv dès le mois de juillet

Suite à l’amélioration des relations entre Tel Aviv et Rabat, ces derniers mois, la compagnie israélienne Israir a annoncé mardi, le début de la commercialisation des vols Tel-Aviv – Marrakech le 19 juillet...

Ryanair ne se retire pas du marché marocain

La ministre du Tourisme a réagi aux rumeurs concernant le départ du Maroc de Ryanair, affirmant que la compagnie aérienne poursuit bel et bien ses activités au royaume.

Ministère de la Culture

Maroc : des vacances offertes à 150 000 enfants

Ouvert le 14 juillet, le programme national « Été 2021 » a pris fin le 21 août. Au total, 150 000 enfants et adolescents ont pris part à ces activités d’animation de proximité initiées par le Département de la Jeunesse et des Sports du ministère de la Culture,...

L’Algérie « vole » le malhoun marocain

Des sites proches du régime algérien s’emploient à «  voler  » des productions marocaines du Malhoun, un patrimoine immatériel, civilisationnel et culturel du royaume en passe d’être inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Hommes de lettres,...

Tourisme : le Maroc vise le Top 10 mondial

La ministre du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui a présidé mercredi, le conseil d’administration de l’Office national marocain du tourisme (ONMT). À cette séance à laquelle a également pris part Othman El Ferdaous, ministre de la Culture, l’office a présenté...

La violente réaction du chanteur populaire Abdelaziz Stati

Le chanteur marocain Abdelaziz Stati n’en revient pas d’avoir été écarté des aides financières accordées par le ministère de la Culture aux artistes marocains. L’artiste s’est dit révolté par cette attitude qu’il qualifie de...

Consommer local pour sauver l’artisanat marocain

Fortement impactés par le coronavirus, les petits artisans, les TPE, PME et autres coopératives de l’artisanat, ont connu une baisse significative de leur activité. Pour relancer ce secteur, pourvoyeur de devises, une campagne a été lancée afin...

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Maroc : les restaurateurs dénoncent le payement des taxes locales

Dans une lettre adressée au ministère de l’Intérieur ce lundi 15 février, l’Association nationale des patrons des cafés et des restaurants au Maroc (ANPCRM) demande une audience au ministre Abdelouafi Laftit. Il s’agit de lui exposer leurs difficultés liées...

Coronavirus : près de 10 000 Français encore bloqués au Maroc

Le Maroc a prolongé ce lundi, l’état d’urgence jusqu’au 10 juin. Une mauvaise nouvelle pour plus de 10 000 Français et Marocains résidant en France qui espéraient l’ouverture des frontières le 20 mai, tel qu’initialement...

Coronavirus au Maroc : les chiffres de ce samedi matin

Le nombre de nouveaux cas quotidiens d’infections au coronavirus a fait un bond ce samedi 13 juin au Maroc avec 73 infections, fait savoir le ministère la Santé.

Vaccin anti-Covid-19 : plus qu’un pas pour le Maroc

Les experts de la société Sinopharm, associés à leurs homologues marocains, sont à la dernière phase des essais cliniques du vaccin chinois anti-covid-19. A terme, le Royaume pourra disposer d’une quantité suffisante de ce vaccin, condition nécessaire...

Tourisme : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

Dans un contexte de relance du secteur touristique, fortement touché par la crise du Covid-19, le Maroc a revu ses ambitions à la hausse. Le royaume ambitionne de doubler le nombre d’arrivées à l’horizon...