Recherche

Maroc : les traiteurs comptent sur l’été pour renflouer leurs caisses

© Copyright : DR

8 juin 2021 - 08h20 - Economie - Par: J.D

Les traiteurs sont autorisés à reprendre leurs activités après 15 mois de suspension. Cette nouvelle saison qui donne aux promoteurs l’espoir de rattraper les pertes enregistrées, pourrait s’avérer délicate en raison des coûts élevés des services dans ce secteur fortement affaibli par la crise sanitaire.

L’annonce de la reprise intervenue le 31 mai, vient comme une sorte de délivrance, de soulagement et d’espoir pour un avenir meilleur chez les promoteurs du secteur.

«  On avait perdu tout espoir. On ne s’attendait pas du tout à cette annonce puisque pendant des mois, le gouvernement n’a jamais répondu à nos appels au secours  », se réjouit M.I, chef d’une entreprise de traiteur à Casablanca cité par Hespress, soulignant qu’il faut croiser les doigts afin que la mesure soit maintenue. Car, «  nous espérons aussi récupérer un peu de ce que nous avons perdu  », lance ce promoteur casablancais.

Les traiteurs et les « wedding planners » ou encore les professionnels d’agences d’événementiel ont vécu une période difficile qui a même poussé plusieurs d’entre eux à fermer boutique, ne supportant plus les effets dévastateurs de la pandémie. «  Maintenant, il faudra s’adapter aux nouvelles mesures Covid-19 et ce que cela implique qu’il faudra également faire appel aux salariés, qui, vu la situation, avaient décroché  », explique M.I.

Du côté des clients, notamment les jeunes couples, le moment est venu de célébrer leur union en présence de leurs familles et amis. Les amoureux des évènements culturels pourront désormais reprendre les vieilles habitudes.

L’autre élément à considérer dans le contexte actuel de la reprise des célébrations et les évènements au Maroc est le coût des prestations. Ces tarifs pourtant jugés exorbitants sur les réseaux sociaux avant la crise ne pourront pas baisser et ont été revus à la hausse.

Ceci, parce que les promoteurs des traiteurs suite à la pandémie, ces derniers ont dû les augmenter encore plus pour récupérer ce qui a été perdu, payer les charges accumulées et s’adapter aux changements. En effet, les traiteurs sont tenus par la mise en place du protocole sanitaire exigé par les autorités compétentes lors de toute cérémonie ou fête. S’ajoute à cela, la capacité de remplissage des salles de fête qui a été limitée à 50 % soit 100 personnes présentes en même temps.

Toutefois, ce promoteur salue la décision de reprise prise par le gouvernement et souligne que les tarifs sont susceptibles d’être revus à la hausse surtout que la reprise coïncide avec la saison estivale qui est connue pour être « LA SAISON » des traiteurs.

Mots clés: Chiffre d’affaires , Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Ministère du Tourisme , Ministère de la Culture
Ces articles peuvent vous intéresser

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact