Maroc : le plaidoyer des transporteurs touristiques au gouvernement

12 février 2021 - 22h20 - Economie - Ecrit par : I.L

À l’instar des autres acteurs du tourisme, les professionnels du transport touristique ont été fortement touchés par la crise sanitaire du coronavirus. Ils ont manifesté pour exiger l’activation du contrat-programme 2020-2022, signé en août dernier et qui devrait garantir le soutien et la relance de ce secteur mal-en-point.

Contraints à l’arrêt de leurs activités depuis plusieurs mois, les professionnels du transport touristique ne savent plus à quelle porte frapper. A Marrakech, ils ont organisé, cette semaine, un sit-in pour exprimer leur ras-le-bol contre le gouvernement face à la détérioration de la situation financière de leurs entreprises.

Présent aux côtés de ses collègues, Mohamed Bamansour, secrétaire général de la Fédération nationale des transporteurs touristiques (FNTT), a confié que les transporteurs touristiques ne voient toujours pas le bout du tunnel. Ils sont harcelés tous les jours par les sociétés de financement pour le règlement des traites de véhicules. « Pis, les transports sont condamnés aujourd’hui à payer les assurances et les vignettes alors qu’ils sont en arrêt de travail depuis un an », déplore-t-il.

Les professionnels plaident pour que l’État puisse sauver leurs entreprises de la faillite afin de préserver les postes d’emplois. Ils souhaitent également la mise en place d’un produit bancaire à la hauteur de leurs attentes dans ce secteur, qui contribue à hauteur de 7 % du PIB. Certaines entreprises se sont déjà déclarées en faillite après avoir espéré, en vain, une reprise de l’activité.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Tourisme - Transport en commun

Aller plus loin

Maroc : les professionnels du transport touristique en colère

Les professionnels marocains de transport touristique seront dans les rues encore ce 8 décembre à Rabat pour, disent-ils, protester contre l’absence de feuille de route concrète...

Tourisme au Maroc : de nouvelles mesures pour relancer un secteur en crise

La ministre du Tourisme, Nadia Fettah a annoncé, mercredi de nouvelles mesures pour relancer le secteur touristique, en proie à de sérieuses difficultés dues au coronavirus....

Maroc : cri de détresse des transporteurs touristiques au bord du chaos

Au Maroc, les transporteurs touristiques n’en peuvent plus de supporter les revers imposés par la crise du coronavirus à leurs activités contraintes aux arrêts depuis plus d’un...

Marrakech : des propositions pour la reprise des vols

La Fédération nationale du transport touristique (FNTT) entend jouer sa partition dans la dynamique du retour progressif des activités à Marrakech. Dans ce cadre, elle a formulé...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un mois après le séisme, le tourisme marocain se redresse

Le Maroc conjugue désormais au passé l’impact négatif du puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le peuple marocain et causé d’énormes dégâts matériels sur son tourisme. L’industrie se porte mieux que jamais.

Le Mondialito : un boost économique pour le Maroc

Du 1ᵉʳ au 11 février prochain, le Maroc abritera la 13ᵉ édition du Mondial des clubs. Au-delà de l’aspect sportif, il y aura les retombées économiques, notamment pour le secteur du tourisme.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le tourisme de montagne, un potentiel inexploité au Maroc

Le tourisme de montagne au Maroc est un secteur à fort potentiel qui est inexploité, selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre marocaine du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale.

Maroc : le secteur du tourisme fait un retour en force

Avec l’Opération Marhaba 2022 et la reprise des activités touristiques, le secteur revient à un taux de récupération d’avant la crise sanitaire, selon le rapport mensuel de l’Office des changes publié le lundi 3 octobre.

Ambitieux, le Maroc vise 26 millions de touristes en 2030

La ministre du Tourisme Fatim-Zahra Ammor a procédé au lancement des travaux de la nouvelle feuille de route du secteur avec la Confédération Nationale du Tourisme et ses principales associations et fédérations membres.

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.

Le Maroc retrouve le sourire avec une forte croissance du tourisme

Le secteur du tourisme au Maroc affiche une embellie à fin avril 2023, selon les derniers chiffres publiés par l’Observatoire du tourisme, se rapprochant du record d’avant la pandémie en 2019.