Relance du tourisme : les professionnels proposent une nouvelle feuille de route

2 décembre 2020 - 07h00 - France - Ecrit par : J.K

Élaborer une nouvelle feuille de route pour le secteur touristique marocain, c’est la préoccupation majeure des professionnels du secteur qui sont en pleine discussion avec les départements de tutelle et des Finances, à ce propos. Les points essentiels tournent autour de la préservation des fonds propres et le soutien de la trésorerie.

Les professionnels du tourisme travaillent d’arrache-pied pour sauver le tourisme marocain. À l’approche des vacances et des fêtes de fin d’année, ils misent sur le marché français, particulièrement, les déplacements de tourisme et de loisirs autorisés à partir du 15 décembre, fait savoir l’Économiste, estimant que le Royaume pourra saisir cette «  opportunité  » grâce à la proximité et au climat.

Pour y arriver, il faut, «  l’assouplissement des modalités d’accès au territoire national à travers l’adoption d’un parcours sanitaire non anxiogène pour le voyageur, avec des tests à l’arrivée à effectuer dans les aéroports ou encore des tests antigéniques  ».

Cependant, «  il n’y aura pas de sortie de crise sans aérien  », fait observer la même source, indiquant de le «  consolider avec un accompagnement très incitatif des compagnies désirant participer à la relance, un partenariat dynamique avec RAM pour l’aider à reconquérir des parts de marchés et une subvention des lignes charters  ». De même, pour favoriser la relance du secteur et attirer d’autres pays, il faudra «  une approche agile et flexible avec une priorisation  » pour les pays émetteurs.

Mais pour le moment, les professionnels désirent réviser le contrat-programme. Ainsi, ils veulent l’introduction de mesures d’urgence telles que la prévention des fonds propres et le soutien à la trésorerie. L’Économiste parle des négociations entre les professionnels et les ministères du Tourisme et des Finances, pour mettre en place une nouvelle feuille de route pour le tourisme.

Sujets associés : Royal Air Maroc (RAM) - France - Tourisme - Politique économique - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : les hôteliers lancent un SOS

Avec les nombreuses annulations d’hébergement, de restauration, comme de l’événementiel, le secteur hôtelier marocain est l’un des plus impactés par la crise sanitaire. Ses...

Maroc : le plaidoyer des transporteurs touristiques au gouvernement

À l’instar des autres acteurs du tourisme, les professionnels du transport touristique ont été fortement touchés par la crise sanitaire du coronavirus. Ils ont manifesté pour...

Marrakech parmi les 25 destinations populaires mondiales

Marrakech est classée dans le top 25 des destinations populaires mondiales et des villes emblématiques incontournables à visiter en 2020.

L’ONMT en tournée dans toutes les régions pour relancer le tourisme

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) va sillonner à compter de ce jeudi, les 12 régions du Maroc afin de rencontrer les responsables des Conseils Régionaux du Tourisme...

Ces articles devraient vous intéresser :

Royal Air Maroc va prendre possession de ses nouveaux avions

Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan de développement, Royal Air Maroc (RAM) s’apprête à louer cinq Boeing 737 chez Air Lease Corporation (ALC) pour un montant de 300 millions de dollars. Les appareils devraient être livrés en 2024.

Royal Air Maroc : 85% des créneaux de vol respectés

Le niveau de satisfaction des clients de Royal Air Maroc est « positif », selon le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil, selon lequel la compagnie aérienne a respecté 85 % des créneaux de vol.

Le nouveau régime des dotations touristiques porte préjudice aux Marocains voyageant à l’étranger

Alors que l’Office des Changes assure avoir entrepris une réforme pour simplifier le régime des dotations touristiques pour tous les intervenants, y compris les banques, il a été constaté que le nouveau régime porte préjudice à de nombreux Marocains...

Environnement : l’engagement fort Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a adhéré au programme d’évaluation environnementale de l’Association Internationale du Transport Aérien (IEnvA), visant à atteindre la durabilité dans tous les domaines des opérations aériennes et au sol.

Maroc : le football comme vitrine touristique

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) ont annoncé mercredi un partenariat stratégique, dans l’objectif de mettre en avant le Maroc comme destination touristique à travers le football.

Royal Air Maroc abandonne sa commande de Boeing 737 Max

La compagnie aérienne Royal Air Maroc a annulé la livraison de ses deux derniers Boeing 737 Max 8. Elle envisage de lancer un appel d’offres pour le renouvellement de sa flotte Boeing 737NG.

Embellie du tourisme marocain grâce aux MRE

Au Maroc, le tourisme a connu une forte embellie en juin et juillet grâce notamment à l’afflux des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Mais la sortie de crise n’est pas pour demain.

Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a dévoilé la nouvelle feuille de route élaborée pour le secteur à l’horizon 2026 afin de faire du Maroc l’une des plus grandes destinations touristiques au monde.

Le tourisme marocain retrouve son dynamisme en 2023 avec l’arrivée de 2,9 millions de visiteurs

Le tourisme marocain a enregistré un bond spectaculaire avec l’arrivée de 2,9 millions de touristes aux postes frontières durant le premier trimestre de l’année 2023, soit une progression de 17 % par rapport à la même période de l’année 2019.

Les cascades d’Ouzoud se refont une beauté

L’achèvement de la réhabilitation du site touristique des Cascades d’Ouzoud préoccupe le conseil du groupement des collectivités territoriales Haut et Moyen Atlas d’Azilal. Une convention de partenariat a été approuvée dans ce sens.