Recherche

Au Maroc, le vieillissement fragilise le système de retraite

© Copyright : DR

26 septembre 2021 - 07h20 - Economie - Par: A.T

Au Maroc, les personnes âgées de 60 ans et plus représentent 11,1 % de la population. Ce vieillissement accéléré pose de grands défis au royaume dont l’économie peine à créer des emplois et dont le système des retraites est fragilisé.

Selon le Haut-commissariat au Plan (HCP) et les institutions financières telles que BAM, l’Acaps et l’AMMC, dans une étude sur les effets du vieillissement de la population marocaine et la situation financière du système de retraite, le rapport démographique marocain engendre un déséquilibre entre les dépenses et les ressources des différents régimes, rapporte Aujourd’hui le Maroc.

Dans ses projections, le Centre d’études et de recherches démographiques relevant du HCP, a indiqué que le pourcentage de ces personnes du troisième âge passerait à 25 % en 2050, avec 37 % atteintes de déficiences et d’incapacités. Une situation qui aura forcément un impact important sur les régimes de retraites et les dépenses de santé, précise le centre.

De leurs côtés, Bank Al-Maghrib, l’Acaps et l’AMMC ont révélé dans un récent rapport sur la stabilité financière que les différents régimes de retraites connaissent diverses fortunes. En effet, le régime général du RCAR a enregistré une hausse de 13,1 % par rapport à 2019 contre une variation des prestations de 6,6 % a permis une légère amélioration du solde technique du régime pour se situer à −2,6 milliards de dirhams contre −2,7 milliards une année auparavant. Le solde global s’établissant à 2,5 milliards de dirhams contre 1,7 milliard en 2019.

A lire  : Maroc : augmentation des bénéficiaires de l’assurance maladie, des allocations familiales et de la retraite

Quant à la CNSS, les cotisations de la branche retraite ont enregistré une baisse de 6,1 % par rapport à 2019. Les soldes technique et global de la branche se sont dégradés de ce fait par rapport à leurs niveaux de 2019 pour se situer respectivement à 173 millions et 1,8 milliard DH.

Par contre, c’est le statu quo à la CIMR qui a enregistré le même solde technique depuis 2019 sous l’effet d’une décélération des cotisations du régime par rapport aux exercices précédents occasionnée par celle du nombre des actifs cotisants et la baisse du niveau de leurs salaires déclarés.

En conclusion, les régimes de retraite ont collecté, en 2020, 50,8 milliards de dirhams de cotisations, un chiffre en hausse de 3,8 % par rapport à 2019. Les prestations quant à elles, se sont élevées à 57,6 milliards de dirhams en progression de 10,6 %. Les réserves constituées par ces régimes se sont accrues de 1,9 % par rapport à 2019 pour se situer à 326,6 milliards de dirhams, soulignent les instances financières.

Mots clés: Bank Al-Maghrib (BAM) , CNSS , Etude

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact