Le Maroc arrache Volkswagen à l’Algérie

19 août 2015 - 13h00 - Economie - Ecrit par : J.L

Le Maroc aurait convaincu le constructeur automobile allemand Volkswagen de construire une usine au royaume au lieu de l’Algérie. C’est la Direction générale des études et la documentation (DGED), le service de contre-espionnage marocain, qui a expliqué aux dirigeants de Volkswagen que la situation politique en Algérie était plutôt instable.

Un véritable bras de fer a opposé les services de renseignement marocains et algériens pour persuader le géant allemand de l’automobile de s’implanter dans l’un des deux pays maghrébins, mais ce serait le royaume qui aurait finalement remporté ces négociations.

Le renouvellement du parc de taxis, opération lancée par le gouvernement marocain en 2014, a été l’un des arguments défendus par la DGED pour tenter de séduire les Allemands, rapporte le quotidien Assabah.

Les multiples avantages qu’offre le Maroc face à l’instabilité du pouvoir algérien, auraient convaincu Volkswagen de s’installer au royaume, d’autant plus que l’expérience de l’usine Renault de Tanger est un véritable succès.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Automobile - Volkswagen - Direction Générale des Études et de la Documentation (DGED)

Aller plus loin

Un fournisseur de Volkswagen pourrait quitter le Maroc pour l’Espagne

Volkswagen (VW) envisage de déplacer sa production de câbles du Maroc vers l’Espagne, précisément en Estrémadure. L’usine en Espagne pourrait avoir un effectif de 2 000 employés.

Ces articles devraient vous intéresser :

Dacia et Renault défient la baisse des ventes de voitures au Maroc

La vente de véhicules neufs a atteint 64 025 unités à la fin de mai, en baisse de 4,45 % par rapport à la même période de l’année précédente, selon les statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Au Maroc, Porsche ne connaît pas la crise

Selon les récentes statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), les ventes de voitures neuves au Maroc ont connu un recul de 2,83 %, s’établissant à 130 214 unités durant les dix premiers mois de 2023. Toutefois, les...

Du nouveau dans la gamme de la Citroën Ami fabriquée au Maroc

Une nouvelle version de la Citroën AMI « made in Morocco » est désormais commercialisée sur le site officiel du constructeur automobile français.

La production de voitures électriques «  assèche  » le Maroc

La production des métaux nécessaires à la fabrication des batteries ou moteurs des voitures électriques exige beaucoup d’eau. Une ressource qui se raréfie de jour en jour dans des pays comme le Maroc, déjà frappé par une sécheresse sévère.

La nouvelle Porsche 911 Dakar testée au Maroc

Le tout nouveau bijou de Porsche, la 911 Dakar, a été testé au Maroc. Le véhicule, aux allures d’un tout-terrain, sera dévoilé au Salon de l’auto de Los Angeles le 16 novembre.

Combien coûte la Lamborghini Urus du rappeur marocain Morad ?

Le rappeur marocain Morad a été récemment aperçu dans les rues du Maroc à bord d’une Lamborghini Urus, une SUV de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Neo Motors, la nouvelle voiture 100% marocaine, est en vente

C’est désormais effectif. Neo Motors, le premier constructeur automobile à capital marocain, a donné le coup d’envoi de la commercialisation de ses premiers véhicules « made in Morocco ».

Quelles voitures possède Hakim Ziyech ?

Passionné de football, Hakim Ziyech est également un féru des voitures de luxe. Il ne s’en prive pas lorsque l’opportunité s’offre à lui de s’en procurer.

Une voiture 100 % marocaine pour concurrencer Tesla Model Y et Mercedes EQA

La start-up marocaine Atlas E-Mobility a récemment annoncé ses plans pour le futur : la création d’une voiture électrique, dont le nom reste encore mystérieux. Ce véhicule, promettant simplicité et fonctionnalité, va s’inspirer de l’esthétique...

Du nouveau pour la NamX, la voiture à hydrogène créé par un Marocain

Le constructeur franco-marocain NamX dirigé par le Marocain Faouzi Annajah, en collaboration avec le carrossier italien Pininfarina, a dévoilé la technologie qu’il utilisera pour son NamX Huv, un nouveau véhicule à hydrogène révolutionnaire.