Besançon : menacé d’expulsion, un Marocain hospitalisé après une grève de la faim

2 octobre 2021 - 09h20 - France - Ecrit par : S.A

Après de multiples refus de demande de régularisation, Ahmed, un Marocain menacé d’expulsion, s’est retrouvé hospitalisé au CHU de Besançon, jeudi 30 septembre, après un malaise. À l’origine, une grève de la faim que lui et son épouse observent depuis quelques jours, afin d’obtenir un rendez-vous avec la Préfecture du Doubs. Depuis janvier, il est sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF), pour être entré en France sans visa.

Depuis mi-septembre, Ahmed et Florence avec qui il s’est marié en janvier 2020 observent une grève de la faim dans l’espoir d’obtenir un rendez-vous avec la Préfecture du Doubs. « On boit du thé, du café, parfois des bouillons », précise à France info Florence. Mercredi, son époux est pris d’un malaise après avoir avalé un morceau de sucre. « Il a fait une chute de tension, mais sa glycémie n’était pas mauvaise », raconte la quarantenaire. Le lendemain, son mari a été hospitalisé au CHU de Besançon et est déjà rentré chez lui.

À lire : Menacé d’expulsion, un Marocain vit « comme un voleur » en France

Malgré ce malaise, le couple ne renonce pas à la grève de la faim. La demande de régularisation d’Ahmed — qui a reçu une promesse d’embauche en CDI dans une entreprise de BTP — a été maintes fois rejetée. « On avait déposé un recours devant le tribunal juridique, mais nous avons reçu une réponse négative le 15 juin dernier. L’autre solution était un retour au Maroc pour y faire une demande de visa. Mais les démarches sont très longues et sa demande peut très bien être refusée », explique Florence. La préfecture n’a toujours pas accepté de recevoir le couple. « Ça pèse sur le mental. Si le préfet acceptait de nous recevoir, il verrait en face de lui deux êtres humains qui ne demandent que de rester ensemble. On voudrait lui expliquer notre projet commun. »

À lire : Drôme : un agriculteur se bat pour empêcher l’expulsion de son ouvrier marocain

Ahmed et Florence vivent mal cette situation. « C’est de plus en plus difficile, surtout que j’ai eu très peur pour mon mari. Ça n’a pas aidé. Mais on ne peut pas arrêter maintenant, il faut garder le cap. » « Mes deux enfants nous soutiennent. Mes parents et le reste de ma famille s’inquiètent. Le malaise d’Ahmed a éveillé la peur dans notre entourage », poursuit la quarantenaire.

Sujets associés : France - Expulsion - Besançon - Grève de la faim

Aller plus loin

Condamnée pour « insulte à l’Islam », une Marocaine en grève de la faim

Fatima Karim, la militante marocaine qui a écopé de deux ans de prison ferme pour « atteinte à la religion islamique », a entamé une grève de la faim pour protester contre son «...

Aubenas : une famille marocaine menacée d’expulsion

Sous le coup d’une expulsion, une famille marocaine reçoit le soutien des Albenassiens. Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) a organisé...

Besançon : menacé d’expulsion, un Marocain retrouve enfin le sourire

Ahmed, un Marocain menacé d’expulsion et Florence, une Française avec qui il s’est marié en janvier 2020 ont enfin retrouvé le sourire après une grève de la faim entamée le 20...

Drôme : un agriculteur se bat pour empêcher l’expulsion de son ouvrier marocain

Un maraîcher de Vaunaveys-la-Rochette (Drôme) a lancé un appel au préfet de la Drôme ainsi qu’à la députée LREM de sa circonscription Célia de Lavergne pour garder son «...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ancien Gilet jaune, Abdel Zahiri menacé d’expulsion au Maroc

Abdel Zahiri, un Marocain de 44 ans, a récemment reçu une obligation de quitter le territoire français de la part de la préfecture de Vaucluse. Fiché S, il avait auparavant été incarcéré pour son implication dans le mouvement des Gilets jaunes.

La France expulse au Maroc le Gilet jaune Abdel Zahiri

L’activiste Abdel Zahiri a été expulsé de France la nuit dernière suite à une obligation de quitter le territoire. D’origine marocaine, il était connu pour son engagement dans le mouvement des Gilets jaunes.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Affaire Hassan Iquioussen : les avocats de France vent de debout contre la décision du Conseil d’État

Le Syndicat des avocats de France (SAF), le Groupe d’information et de soutien aux immigrés (GISTI) et Avocats pour la défense des droits des étrangers (ADDE) apportent leur soutien à l’imam de Lourches Hassan Iqioussen visé par un avis d’expulsion de...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Un Marocain très apprécié menacé d’expulsion en France

Alors qu’il se trouve en France depuis plusieurs années, Alae Eddine Ennaimi est menacé d’expulsion. Le jeune homme de 24 ans a été arrêté par la police après un contrôle dans le restaurant où il travaillait.

Des ennuis pour les mosquées qui ont soutenu Hassan Iquioussen ?

Depuis quelques jours, une rumeur selon laquelle la préfecture a convoqué des responsables du Conseil départemental du culte musulman (CDCM) qui ont apporté leur soutien à Hassan Iquioussen, imam de Lourches accusé d’antisémitisme, et dont l’expulsion...