Menacé d’expulsion, un Marocain vit « comme un voleur » en France

30 août 2021 - 17h40 - Ecrit par : S.A

Alors qu’il préparait un voyage au Maroc avec son épouse de nationalité française, un Marocain a reçu une obligation de quitter le territoire français (OQTF) parce qu’il est entré en France sans visa. Sans espoir, il dit vivre désormais comme « un voleur ».

Ahmed Moutaie est parti du Maroc après le handicap de son père avec qui il travaillait sur les marchés. Un handicap qui a provoqué la fermeture de l’entreprise familial. Il tente la Légion étrangère. Sans succès. Il réussit à rejoindre l’Europe en traversant la mer. Il partageait sa vie entre Besançon, au domicile de sa sœur, et l’Italie, où il tente de trouver un travail depuis 2015. Il rencontre Florence, femme divorcée et mère de trois enfants, en 2017. Celle-ci l’héberge dans son appartement. Le couple se marie en 2020.

À lire : Drôme : un agriculteur se bat pour empêcher l’expulsion de son ouvrier marocain

Quelques mois après, une situation entame le bonheur du couple : Ahmed Moutaie est sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF) parce qu’il est entré en France sans visa. « Je suis en vacances à la fin de la semaine, nous avions prévu d’aller au Maroc chercher un visa, mais l’obligation de quitter le territoire (OQTF) est tombée le 15 juin dernier, nous n’obtiendrons jamais ce visa. […] Nous ne sommes qu’un dossier, derrière les décisions de l’administration personne n’imagine notre vie », raconte le couple à L’Est Républicain.

« À l’état civil, on nous a dit qu’il y aurait une enquête ». En mars 2021, ils avaient entamé les démarches pour régulariser la situation. Un emploi a été promis à Ahmed dans une entreprise du bâtiment. Mais il se heurte au refus de l’administration en janvier 2021. Motif évoqué : « le lien familial n’est pas assez fort et qu’il n’a pas de visa », explique Florence. Une situation qui agace son épouse. Ils ont sollicité les services d’une avocate pour faire appel devant le tribunal administratif, mais ils n’auront pas gain de cause.

À lire : France : un marocain échappe à une expulsion grâce à son talent

Ils pensent qu’ils pourraient obtenir facilement ce visa une fois au Maroc. Chose compliquée, car le Maroc délivre les visas au compte-gouttes. « Il faut parfois deux ans pour obtenir un visa et avec l’OQTF ce n’est pas garanti », se lamente Florence. Ahmed vit mal cette situation : « Je n’ose même plus sortir boire un café, si on contrôle mon pass sanitaire on va contrôler mes papiers et on va m’embarquer. Je vis comme un voleur et je n’ai jamais fait de bêtises. Je pourrais travailler dans le BTP, l’entreprise m’attend. Mais ma vie est entre parenthèses. Je n’ai pas vu ma famille depuis 7 ans, ma mère est malade, si je retourne au Maroc il se passe quoi ?  ».

Tags : France - Expulsion - Visa

Aller plus loin

France : la justice reporte le mariage d’un ancien imam, menacé d’expulsion

Le maire de Hautmont a informé un ex-responsable d’un lieu de culte musulman menacé d’expulsion, de la décision de reporter la célébration de son mariage initialement prévu le 3...

Aubenas : une famille marocaine menacée d’expulsion

Sous le coup d’une expulsion, une famille marocaine reçoit le soutien des Albenassiens. Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) a organisé samedi...

Colombie : des diplomates marocains dépouillés après une soirée avec des femmes

Trois fonctionnaires de l’ambassade du Maroc en Colombie, parmi eux le Secrétaire de cette ambassade, ont été victimes d’un vol perpétré par au moins deux...

Au Canada, une famille marocaine vit dans la crainte de l’arrivée des bulldozers

Alors que la démolition de son immeuble à Longueuil peut intervenir à tout moment, une famille marocaine n’a toujours pas trouvé un appartement pour se reloger. Elle vit dans la...

Nous vous recommandons

Maroc : reprise confirmée des vols internationaux

Depuis la réouverture des frontières marocaines, l’aéroport de Marrakech-Menara attire le plus grand nombre de passagers. Une progression de 22 % au cours de la semaine du 14-20 février par rapport à la semaine du 7-13 février, selon le programme des vols...

Aucun hôpital marocain parmi les meilleurs établissements mondiaux de santé

Aucun hôpital marocain ne figure dans le top 250 des meilleurs établissements mondiaux de santé. C’est ce qui ressort du classement d’un magazine d’actualité généraliste.

Maroc : plus de 70 milliards DH d’exportations automobiles

À fin novembre dernier, les exportations marocaines dans l’industrie automobile ont généré un chiffre d’affaires de 75,08 milliards de dirhams, en augmentation de 12,8 % par rapport à la même période de...

Tottenham revient à la charge pour Hakim Ziyech

L’international marocain Hakim Ziyech est toujours dans le viseur de Tottenham. N’ayant pas réussi à le débaucher lors du mercato estival qui a pris fin le 1ᵉʳ septembre, le club anglais a promis revenir à la charge en janvier lors du prochain...

Voici les produits autorisés à entrer à Sebta depuis le Maroc

Les voyageurs en provenance du Maroc sont autorisés depuis quelques jours à traverser la frontière de Sebta avec certains produits alimentaires comme les légumes, les fruits, les dérivés du pain ou des épices, mais en quantité limitée et destinés...

16 étudiants Marocains admis à l’école Polytechnique de Paris

Seize étudiants marocains intégreront cette année la prestigieuse école Polytechnique de Paris, alors que 7 sont en liste d’attente, selon l’ambassade de France au Maroc.

Un nouveau lycée français ouvre à Rabat

Le Lycée français Léon l’Africain a annoncé l’ouverture de ses portes à Rabat en septembre prochain. Deux classes par niveau seront ouvertes de la Petite section à la Terminale, jusqu’en 4ᵉ à la rentrée 2022 et des infrastructures sportives...

15 ans après sa disparition, justice pour Thami Bennani

15 ans après la disparition de Thami Bennani, jeune de 17 ans, retrouvé mort sur une plage à Mohammedia, sa mère Hayat Alami, des influenceurs, des artistes, des sportifs et des journalistes, réclament...

Un secret de famille de Gad Elmaleh révélé par sa sœur Judith

Judith Elmaleh, sœur de Gad Elmaleh, était sur RTL ce jeudi pour présenter son premier roman titré « Une Reine ». Un ouvrage inspiré d’un secret de famille « de dingue », selon l’humoriste.

L’Algérie dans le viseur des États-Unis, le Maroc cueille des lauriers

Le Congrès américain place l’Algérie sur la liste des « régimes qualifiés d’ennemis de l’Amérique » à cause de sa proximité avec la Russie auprès de qui elle acquiert des armes. Le Maroc reçoit, lui, des félicitations pour les avancées « transformatrices »...