Montpellier : un sexagénaire marocain habite dans un local de moins de 9m²

20 avril 2023 - 16h10 - France - Ecrit par : S.A

Un Marocain de 68 ans vit depuis plus de 12 ans dans un « local impropre à l’habitation » de moins de 9 m² à Montpellier. Le logement, d’une surface de 15 m² selon le bail, a été requalifié de « local impropre à l’habitation de moins de 9 m² » par les services d’hygiène qui ont constaté que sa surface réelle était de 8,6 m².

Madhi B., aujourd’hui retraité et titulaire d’une maîtrise de physique-chimie, est arrivé en France en 1975 pour poursuivre ses études à Montpellier. Il a été logé dans ce local par une association œuvrant dans le social, avec l’accord du propriétaire. Aujourd’hui, il se sent de plus en plus diminué et ne peut pas quitter son logement actuel en raison des prix élevés du marché immobilier.

A lire : Paris : la famille Bouziri, à cinq, dans un 12 m²

Dans ce logement, Mal isolé et mal équipé, Madhi subit les conditions de vie difficiles : « l’été il fait trop chaud, l’hiver il fait trop froid, il y a un courant d’air qui rentre tout le temps par la porte d’entrée », explique-t-il à France 3. Il n’a pas de bureau, utilise une petite table de restaurant pour « faire office de » et le volet roulant reste à demi-fermé, lui empêchant l’accès à son balcon. Il n’a que deux petites plaques électriques pour se nourrir et doit aller manger à l’extérieur.

En attendant un arrêté de la Préfecture pour “insalubrité”, les membres de la plateforme ADLH tentent d’aider le Marocain à trouver un logement digne. 

Sujets associés : Immobilier - Montpellier - MRE

Aller plus loin

Au Canada, une famille marocaine vit dans la crainte de l’arrivée des bulldozers

Alors que la démolition de son immeuble à Longueuil peut intervenir à tout moment, une famille marocaine n’a toujours pas trouvé un appartement pour se reloger. Elle vit dans la...

Paris : la famille Bouziri, à cinq, dans un 12 m²

Depuis quatre ans, la famille Bouziri constituée de cinq membres vit dans un appartement minuscule, côtoyant l’insalubrité, la promiscuité. Leur demande d’un logement social est...

Menacé d’expulsion, un Marocain vit « comme un voleur » en France

Alors qu’il préparait un voyage au Maroc avec son épouse de nationalité française, un Marocain a reçu une obligation de quitter le territoire français (OQTF) parce qu’il est...

Ces articles devraient vous intéresser :

Evincée, Salima Belabbas retrouve sa place sur RTL

Écartée de la présentation du JT de 19h sur RTL en janvier, Salima Belabbas revient en force en tant qu’animatrice de deux émissions phares de la chaîne privée.

Un MRE peut-il prêter sa voiture au Maroc ?

Très souvent quand ils sont le Maroc, des proches ou des amis sollicitent les MRE pour le prêt de leur voiture immatriculée à l’étranger. La douane marocaine est assez stricte là-dessus.

L’implication des MRE attendue dans les réformes du système sanitaire

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) attend des cadres de santé marocains résidant à l’étranger, un engagement citoyen pour la réussite du projet de réforme du système sanitaire national.

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.

Marhaba 2023 : le grand retour des MRE

Cette année, l’opération Marhaba 2023 dédiée à l’accueil des Marocains résidant à l’étranger coïncide avec l’Aïd Al Adha, donnant encore plus de sens aux retrouvailles. En tout, quelques 3 millions de MRE devraient rentrer au Maroc cet été.

Bonne nouvelle pour les MRE : augmentation de la franchise (document intégral)

L’accueil des Marocains Résidant à l’Étranger (MRE) s’est peu à peu amélioré ces dernières années, bien que des améliorations supplémentaires soient nécessaires, indique la douane marocaine dans son document dédié à l’opération Marhaba 2023. Voici les...

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Crédit immobilier : la hausse des taux s’accélère au Maroc

L’inflation touche de plus en plus les Marocains. Et les crédits immobiliers ne sont pas épargnés. Ces derniers devraient en effet connaitre une hausse au 4ᵉ trimestre de l’année, selon les professionnels. Qu’est-ce qui explique cette prévision ?

L’Espagne mène la vie dure aux MRE

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui prévoient de retourner dans leurs pays de résidence après avoir passé les vacances d’été au Maroc se voient interdits de transporter certains produits.

Les Marocains du monde ont transféré 110 milliards de dirhams en 2022 (+16,5%)

Les transferts d’argent effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une augmentation significative en 2022, selon les données publiées par l’Office des Changes.