Drôme : un agriculteur se bat pour empêcher l’expulsion de son ouvrier marocain

18 mai 2021 - 14h00 - Ecrit par : A.S

Un maraîcher de Vaunaveys-la-Rochette (Drôme) a lancé un appel au préfet de la Drôme ainsi qu’à la députée LREM de sa circonscription Célia de Lavergne pour garder son « meilleur ouvrier », un jeune marocain menacé d’expulsion.

Abdel Allaoui, un jeune marocain âgé de 29 ans dont le titre de séjour n’a pas été renouvelé est menacé d’expulsion. Pourtant, cet homme qui est arrivé en France en 2015 a un contrat de travail en bonne et due forme. Depuis deux ans, il travaille dans une exploitation drômoise. Son patron n’est pas indifférent à sa situation. « Avec cette décision du préfet, on me retire mon meilleur ouvrier qui est parfaitement intégré dans la vie locale, dans la commune, et aujourd’hui, il doit retourner au Maroc ? On ne comprend pas cette injustice parce que ça sert à quoi se démener et faire 14 heures, 15 heures de travail par jour, répondre à la demande, des clients pour un tel désastre ?  », fulmine de colère Alain Freyssin, producteur de Vaunaveys-la-Rochette.

Il a par ailleurs fait savoir que la filière fraise souffre de la pénurie de main d’œuvre en ces temps de Covid-19. « Ce n’est pas évident avec la crise sanitaire en France pour trouver du personnel. On a une pénurie de main d’œuvre », confie-t-il à France bleu. Alain Freyssin dit avoir passé une annonce à Pôle Emploi. Cela n’a été d’aucune aide. « J’ai eu à peu près 60 réponses, mais rien qui n’allait. Que des personnes qui n’avaient absolument aucun pied dans l’agriculture, aucune notion d’agriculture. […] Je ne peux pas tout faire tout seul. J’ai besoin de personnel pour m’aider et pour ramasser toutes les fraises », se lamente le producteur de Vaunaveys-la-Rochette.

Il se dit déterminé à empêcher l’expulsion d’Abdel qui vit et travaille ici depuis six ans. « Il ne peut pas repartir là-bas je veux le préciser à l’administration, la seule chose qu’il a, quand je le vois chez lui, dans son appartement, c’est une seule valise, une petite valise rouge. Et s’il doit repartir, il n’a que ça. » Les démarches administratives qu’il a menées jusque-là ne lui ont pas encore permis d’obtenir la régularisation de son ouvrier. Il lance alors un appel au préfet de la Drôme ainsi qu’à la députée LREM de sa circonscription Célia de Lavergne. Il a également mis ses clients à contribution.

Tags : France - Agriculture - Expulsion

Aller plus loin

Menacé d’expulsion, un Marocain vit « comme un voleur » en France

Alors qu’il préparait un voyage au Maroc avec son épouse de nationalité française, un Marocain a reçu une obligation de quitter le territoire français (OQTF) parce qu’il est entré...

Nîmes : une erreur judiciaire allait coûter à un Turc et un Tunisien leur expulsion au Maroc

Le tribunal correctionnel de Nîmes a examiné, jeudi 25 février, deux dossiers de comparution immédiate concernant un Turc et un Tunisien qui ont refusé de se soumettre à un test...

Menacé d’expulsion, un père de famille marocain restera finalement en France

La Cour administrative d’appel de Nantes (Loire Atlantique) a tranché en faveur d’un père de famille marocain résidant à Saran, près d’Orléans, menacé d’expulsion. L’arrêté du préfet...

Vendée : un Marocain évite de peu son expulsion au Maroc

La justice a condamné un Marocain de 25 ans résidant à Saint-Gilles-Croix-de-Vie à 14 mois de prison ferme pour trafic de cannabis et de cocaïne. Il a été conduit en maison d’arrêt à...

Nous vous recommandons

La crise avec le Maroc à l’origine d’une rencontre manquée entre Lamamra et Blinken ?

Alors que le secrétaire d’État, Antony Blinken a rencontré ses homologues iranien, français et russe lors de la 76ᵉ session de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, aucune rencontre n’a eu lieu avec le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra. Le...

Maroc : Lagouira veut devenir le « nouveau Dubaï »

Le Maroc a pour ambition de faire de la zone désertique qui s’étend de Dakhla à Lagouira un « nouveau Dubaï » en Afrique du Nord. En témoignent les nombreux projets en cours de réalisation.

Maroc : le Covid-19 met à genoux l’immobilier

Déjà en difficulté, le secteur de l’immobilier s’est davantage fragilisé avec l’avènement de la crise sanitaire. Malgré la reprise des activités, le secteur a du mal à sortir la tête de l’eau, poussant les acteurs à réclamer un plan de sauvetage...

Nasser Zefzafi rend visite à son père hospitalisé

Le leader du Hirak, Nasser Zefzafi s’est rendu mercredi 30 juin au chevet de son père hospitalisé dans une clinique privée de Tanger après avoir été autorisé par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion...

Scandale Bab Darna : enfin le procès

Le procès des huit accusés dans l’affaire immobilière Bab Darna va s’ouvrir le 9 novembre prochain.

Laila Charani et Ned Nwoko ont divorcé

Laila Charani, la cinquième épouse de Ned Nwoko, a annoncé mardi sur Instagram, son divorce. La top model marocaine n’a pas accepté les dernières escapades de l’homme d’affaires nigérian avec l’actrice Regina...

La nationalité française refusée à Gims pour ses propos sur l’islam

Après avoir appelé les musulmans à ne pas fêter la nouvelle année, le rappeur Gims a présenté ses excuses dans le Journal du dimanche. Mais ses propos lui coûteront une nouvelle fois la nationalité française qu’il n’a toujours pas, malgré tout le temps passé...

La région de Marrakech se dote d’une nouvelle ligne ferroviaire

Le gouverneur de la région Marrakech-Safi a annoncé la mise en service d’un train régional reliant Ben Guérir à Marrakech, pour dynamiser le potentiel de la Zone industrielle de Sidi Bouathmane.

Sahara : combien coûte le Polisario à l’Algérie ?

La « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » coûte à l’Algérie, protectrice du Polisario, un milliard de dollars par an. C’est du moins ce qu’affirme une source militaire.

Maroc : un nouveau gisement d’argent découvert à Imiter bis

La société d’extraction de métaux précieux au Maroc Aya Gold & Silver a annoncé, jeudi, la découverte d’une nouvelle zone minéralisée qui s’étend sur plus de quatre kilomètres au large du gisement argentifère d’Imiter bis, non loin de...