Après 4 ans au sein de Daech, un Marocain veut revenir en Italie

14 mars 2019 - 12h20 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Détenu actuellement par les Forces démocratiques syriennes, un Italien d’origine marocaine souhaiterait revenir en Italie avec sa femme enceinte de leur premier enfant. Mais sa position au sein de Daech et son parcours inquiètent aujourd’hui les autorités italiennes.

Dans une confession à l’agence Reuters citée par le HuffPost, Monsef al-Mkhayar, 22 ans seulement, dit vouloir revenir en Italie, pays qu’il a rejoint en 2009 à l’âge de 12 ans avant d’être élevé par une tante dans la région de Milan.

Le parcours est quasiment typique pour de nombreux jeunes européens sur place. Après une condamnation pour trafic de drogue, il se radicalise en prison et s’envole pour la Syrie en 2015 en compagnie d’un autre combattant, un certain Tarik, qui perd la vie un an plus tard.

Le passif de ce natif de Casablanca joue aujourd’hui contre lui. On l’accuse notamment d’avoir tenté de convaincre plusieurs jeunes Italiens pour qu’ils rejoignent l’organisation terroriste, ce qui lui a valu une condamnation à 8 ans de prison par contumace.

On lui reproche également son activité numérique et sa propagande pro-Daech sur les réseaux sociaux et surtout un message dans lequel il promet de « se faire exploser s’il revient en Italie ».

Ne reniant pas son idéologie extrémiste, il souhaite toutefois revenir en Italie à moins que ce pays renvoie la patate chaude au Maroc, ce qu’il ne souhaite sans doute pas.

Pour rappel, le Maroc a annoncé cette semaine le rapatriement de 8 combattants Marocains dans une opération à caractère « humanitaire ».

Sujets associés : Italie - Terrorisme - Etat islamique - Daech

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Italie

Italie : condamné à 30 ans de prison pour avoir assassiné un Marocain

En Italie, la cour suprême a condamné un homme à 30 ans de prison ferme pour le meurtre d’un Marocain et la dissolution de son corps dans l’acide chlorhydrique. À l’origine de ce crime, le non-paiement d’une modique somme relative à l’achat d’une petite...

La police marocaine part à la recherche d’un dangereux criminel en Italie

Dans le viseur des autorités marocaines depuis plusieurs années, un homme a été interpellé en Italie. Une brigade de la police judiciaire de Beni Mellal est partie, jeudi, à sa recherche.

Paolo Sorrentino préside le jury de la 19ᵉ édition du FIFM

Après deux ans d’absence pour cause de Covid-19, le Festival International du Film de Marrakech (FIFM) est de retour. Pour cette 19e édition, le comité d’organisation a confié la présidence du jury au réalisateur et scénariste italien oscarisé Paolo...

Achraf Hakimi célébré par la presse italienne

L’international marocain Achraf Hakimi ne finit pas de montrer ses potentialités depuis qu’il a intégré l’Inter Milan. Une fois encore, le Lion de l’Atlas a fait preuve dimanche, d’une performance qui a permis à l’Inter Milan de gagner (1-0) face à Hellas...

African Lion 2021 : démarrage des opérations militaires à Agadir

Le coup d’envoi de la 17ᵉ édition de l’African Lion a été donné lundi, à Agadir sous les hautes instructions du Roi Mohammed VI, commandant suprême et chef d’état-major général des Forces armées royales. Les opérations combinées interalliées se poursuivront...

Terrorisme

Italie : 24 ans de prison pour avoir séquestré 51 enfants dont un Marocain

Le chauffeur italien d’origine sénégalaise qui avait détourné un bus scolaire en mars 2019 près de la capitale a été condamné, mercredi à 24 ans de prison. Ousseynou Sy aurait agi ainsi pour protester contre le sort des migrants en...

Le FBI et la CIA remercient le Maroc

Le Federal Bureau of Investigation (FBI) et l’Agence de renseignement américaine (CIA) ont adressé des messages de félicitations et de gratitude à la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST). Ils l’ont remerciée pour sa contribution à la...

Attentats de Catalogne : réduction de peine pour deux Marocains

Le tribunal de grande instance de l’Audience nationale a annoncé mercredi la réduction de peine de dix ans de deux des trois condamnés du double attentat qui a fait 16 morts en Catalogne en 2017.

Le Maroc aide l’Espagne à arrêter deux terroristes

Une cellule terroriste a été démantelée, ce vendredi par la police nationale espagnole, en collaboration avec la Direction générale de la Surveillance du Territoire (DGST) marocaine et d’Europol.

France : un Marocain condamné à 18 mois de prison ferme pour menaces de mort

Un Marocain de 26 ans poursuivi pour « apologie publique d’un acte de terrorisme » et « menaces de mort » sur trois policiers de Verdun lors de son transfert le 26 décembre 2020 au centre pénitentiaire de Metz a été condamné à 18 mois de prison. Tel est le...

Etat islamique - Daech

Des Marocains condamnés pour djihadisme en Espagne

L’un des deux Marocains présumés djihadistes arrêtés à Bolaños de Calatrava (Ciudad Real) en mai 2020, a été condamné à deux ans de prison pour endoctrinement. Le second a été remis en liberté. Le parquet avait requis contre eux trois ans et demi de prison...

Des attentats évités au Maroc grâce aux Etats-Unis

Une brigade spéciale de la direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a interpellé jeudi, un partisan de Daech à Casablanca. Selon les renseignements reçus des États-Unis par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), il serait...

Les membres de la cellule démantelée à Oudja devant la justice

Les agents de la force spéciale du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) ont déféré devant le parquet les quatre membres de la cellule terroriste liée à Daech démantelée à Oujda.

L’Espagne et le Maroc font échouer un projet terroriste

Une opération sécuritaire menée conjointement par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) et le Commissariat Général des Renseignements de la Police nationale espagnole, a permis le démantèlement d’une cellule terroriste active à Nador et...

Un Marocain expulsé d’Espagne

Un Marocain de 25 ans vient de perdre son procès en appel contre la décision de son expulsion du territoire espagnol pour menace à la sécurité nationale, prononcée en 2018 par les autorités espagnoles.