Eurovision Junior 2020 : la Marocaine Asha représente l’Espagne

8 octobre 2020 - 18h00 - Ecrit par : J.K

C’est la Marocaine Hajar Sbihi, alias Asha, qui représentera l’Espagne à la prochaine édition du concours Eurovision de la chanson junior 2020. La société de la télévision publique espagnole (RTVE) annonce qu’elle y exécutera sa chanson “Palante”.

Interprétée par Solea Fernandez, “Palante” est composée également par César G. Ross, et Bruno Valverde, fait savoir la presse locale, ajoutant qu’après ses études supérieures en Espagne, Hajar Sbihi, 23 ans, a choisi de s’y installer pour se consacrer à la musique.

La chanteuse et compositrice marocaine a sorti son premier single en juin dernier, avec plus d’un million de vus sur Youtube en un mois.

À l’âge de 12 ans, Hajar qui a vu le jour et grandi au Maroc, a été sélectionnée pour prendre part à l’interprétation de la chanson “Bokra” (demain), un appel à la promotion de la liberté, la paix, la tolérance, l’espoir, la fraternité et l’amour. C’était sous le contrôle de Quincy Jones, en tant que producteur, en collaboration avec Red One.

Hajar a aussi composé des chansons qui font l’actualité en Espagne. Le 18ème Concours Eurovision de la chanson junior 2020 se déroulera en Pologne, à Varsovie, le 29 novembre 2021.

A cause de la pandémie de Covid-19 et des mesures sanitaires prises, l’Eurovision Junior se tiendra dans un studio de télévision. Une première dans l’histoire du Concours.

Tags : Espagne - Musique - Pologne - Jeunesse - Vidéos

Nous vous recommandons

Drapeau espagnol à l’envers, le Maroc admet une « erreur involontaire de protocole »

Le drapeau espagnol a été placé à l’envers lors de l’iftar organisé jeudi par le roi Mohammed VI en l’honneur de Pedro Sanchez, en visite à Rabat. Une erreur de protocole involontaire, assure-t-on côté...

Marhaba 2022 : plus de 50 000 MRE et 15 000 véhicules en une semaine

L’Opération Marhaba 2022, démarrée le 15 juin, a enregistré en une semaine le passage de plus de 50 000 MRE et 15 000 véhicules, des ports espagnols vers le Maroc.

Maroc : un « mort » réapparaît au tribunal

Alors que ses héritiers et sa sœur sont jugés pour escroquerie devant la Cour d’appel de Kénitra, un homme censé être mort réapparaît en pleine audience.

France : un amendement pour interdire les drapeaux (maghrébins) lors des mariages

La députée Les Républicains, Annie Genevard a défendu mercredi un amendement prévoyant d’interdire de déployer des drapeaux étrangers lors les mariages civils. De quoi provoquer la colère du garde des Sceaux, Éric...

Les MRE pourront-ils reprendre le bateau le 7 férvier prochain ?

Alors que les autorités marocaines ont annoncé la réouverture de l’espace aérien aux vols au départ et à destination du Maroc à partir du 7 février prochain, il n’y a, jusqu’à présent, aucune visibilité sur la reprise du transport maritime. La décision marocaine...

Une équipe sportive tunisienne bloquée au Maroc

Suite à l’annulation de plusieurs vols par la compagnie aérienne nationale Tunisair, de nombreux voyageurs parmi lesquels, les enfants de l’équipe de natation de l’Espérance sportive de Tunis (EST) se sont retrouvés bloqués au...

Glory promet Hari, Verhoeven et Overeem sur le ring en février

Pierre Andurand, président de l’organisation de kickboxing Glory, a fait part de sa satisfaction après le combat entre Rico Verhoeven et Jamal Ben Saddik. Plus de 18 000 fans étaient présents et 100 000 pay-per-views ont été vendus. Glory annonce d’ores et...

Autriche : le voile d’une musulmane arraché dans un bus

Alors que l’Autriche traverse une vague d’islamophobie, une femme musulmane voilée a été agressée dans un bus à Vienne.

La Colombie extrade Saïd Razzouki vers les Pays-Bas

Saïd Razzouki, trafiquant de drogue Néerlandais d’origine marocaine qui résidait à Sabaneta en Colombie depuis quatre ans et avait été arrêté il y a deux ans suite à un mandat d’arrêt international lancé contre lui par Interpol, sera extradé vers les...

Fermeture Sebta/Melilla : les recettes douanières marocaines explosent

La fermeture des frontières de Sebta et Melilla a fait exploser les recettes douanières marocaines. Preuve en est que la contrebande mettait vraiment à mal l’économie marocaine.