Recherche

Mariée à un Khaliji par la « fatiha », une Fassi se voit répudier sans aucun égard

© Copyright : DR

14 février 2020 - 09h40 - Société

En échange de 50 000 dirhams, une jeune fille, originaire de Fès, a accepté de lier son destin à un ressortissant du Golfe par un mariage religieux, avant de se faire répudier.

L’individu, résidant permanent dans la capitale spirituelle, a été interpellé, mardi 11 février, par la police, pour son implication présumée dans la torture et l’exploitation sexuelle d’une jeune femme, âgée d’une vingtaine d’années.

Malgré sa tentative de réconciliation avec la victime afin de la pousser à renoncer à sa plainte, déposée auprès du parquet général, le mis en cause a été conduit à la préfecture de police de Fès, afin de répondre de ses crimes.

Dans sa déposition, la victime a confié aux policiers que le Khaliji, qui disposait de biens immobiliers dans la ville, était impliqué avec un réseau d’intermédiaires spécialisés dans le mariage à la « fatiha » des jeunes filles avec les ressortissants du Golfe.

Exploitée sexuellement, puis torturée physiquement et psychologiquement, la jeune victime a eu recours à une association qui lui a apporté son soutien juridique et mental, à travers un suivi psychologique et la mise à sa disposition d’un avocat.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact