Les Marocains ne font pas confiance au Parlement

6 décembre 2019 - 19h30 - Maroc - Ecrit par : K.B

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

A l’initiative de la Fondation Heinrich Boll et de la Caisse nationale pour la démocratie, une étude sur l’indice de confiance et la qualité des institutions a été conduite par l’Institut Royal des Études Stratégiques.

Le rapport, diffusé annuellement par l’Institut, vise à "mettre en place un terrain de discussion autour du thème de la confiance dans les institutions au Maroc, et à apporter aux décideurs des propositions et conseils à même d’améliorer les règles de base susceptibles de renforcer le climat de confiance".

Le rapport a mis en exergue la faible relation de confiance entre les Marocains et le Parlement, sachant que plus de 63% ne se fient pas à cette institution politique. Pire encore, l’étude a révélé que 50% des Marocains ignorent le rôle du Parlement.

En réponse à la question sur le nom du Président de l’hémicycle, 10% des sondés ont donné une réponse correcte, tandis que seuls 25% ont réussi à nommer un député parlementaire.

Sujets associés : institut royal des études stratégiques - Parlement marocain

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : la confiance des ménages se dégrade

Les résultats de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP), montrent, globalement, que la confiance des ménages marocains...

Maroc : les parlementaires et les ministres seraient les plus corrompus

Le fléau de la corruption s’est installé, surtout, au niveau des parlementaires et des ministres. Cette information, publiée dans le rapport de l’Institut "Afrobaromètre" montre, à...

Face à la cherté de la vie, les Marocains manquent de confiance dans l’avenir

Face à la cherté de le vie au Maroc, les ménages ont pris un coup au point de voir leur moral baisser. Selon les chiffres de l’enquête relative à l’Indice de confiance des ménages...

Maroc : un parlement désespérément vide (photo)

Jeudi dernier, l’école buissonnière semble avoir été privilégiée par la plupart des députés marocains. Ils étaient 395 à être attendus, ils ne sont que 17 à être venus. Et cela n’a pas...

Nous vous recommandons

institut royal des études stratégiques

La réputation éducative du Maroc s’améliore à l’international

Examiner l’éducation des Marocains pour mieux cerner les lacunes internes et externes. Voilà l’objet d’une étude dont les résultats viennent d’être publiés.

Parlement marocain

L’amazigh, bientôt langue de travail au sein de la chambre des conseillers

À l’instar de l’arabe, la langue amazighe sera bientôt reconnue comme une langue de travail au sein de la Chambre des conseillers au Maroc.

Blanchiment d’argent : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le Maroc durcit son arsenal juridique pour renforcer sa lutte contre le blanchiment d’argent. Le parlement vient d’adopter un amendement proposé par le gouvernement pour rendre obligatoire la déclaration des montants de plus de 100 000 dirhams aux...

Chambre des conseillers : le PJD sanctionne ses élus

Les trois conseillers du Parti de la justice et du développement (PJD) qui n’ont pas voulu démissionner de la deuxième chambre, conformément aux injonctions des dirigeants du parti, ont été sanctionnés.

Maroc : la sœur d’une députée interpellée pour violation du confinement

Prise en flagrant délit pour non-respect du confinement, Iyehanidou Maelainine, sœur de la députée Amina Maelainine, a été placée en garde à vue à Tiznit le mercredi 8 avril 2020.

Nouvelle manifestation contre l’attaque israélienne à Jérusalem au Maroc

De nombreux Marocains ont répondu à l’appel du Groupe d’action national pour la Palestine qui a organisé, à l’occasion de la Journée d’Al-Qods vendredi, un sit-in devant le Parlement à Rabat, pour dénoncer les incursions et attaques quotidiennes contre la...