Le cri de détresse des résidents des Emirats bloqués au Maroc

18 juin 2020 - 09h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Bon nombre de résidents des Émirats arabes unis sont bloqués au Maroc en raison de la suspension du trafic aérien et du rejet de leur visa retour. Désargentés, ils appellent les autorités émiraties à organiser leur rapatriement.

Abdelilah Rida, un ressortissant marocain, sa femme, Aleksandra Gorid, une Biélorusse, et leur fils de 19 mois, Rayan sont arrivés au Maroc le 5 mars assister son père dont la santé est chancelante. Sa compagne est rentrée à Dubaï le 13 mars. Mais son mari et son fils restés au Maroc se retrouvent confinés dans leur maison à Tanger depuis plus de 100 jours.

"Mon fils a été séparé de sa mère pendant 100 jours. Il pleure constamment. Il ne sait pas pourquoi il ne peut pas être avec elle. Aucun enfant ne peut rester sans mère aussi longtemps. Ma femme est également profondément angoissée et déprimée par le fait que nous vivons séparément", a déclaré à Gulf News Abdelilah. Ce Marocain résidant à l’étranger (MRE) travaille pour une entreprise émiratie de développement web en tant que gestionnaire de comptes.

Mais les choses se compliquent pour Abdelilah. Son employeur l’a mis en congé sans solde. En conséquence, il a du mal à subvenir aux besoins de sa famille. "Je suis presque au bord de la faillite. Nous avons également une hypothèque à Dubaï et d’autres dépenses. Au Maroc, je dépense environ 1 500 dollars par mois en dépenses pour mon fils et moi. Je suis inquiet au sujet de ma situation financière, car je passe 100 jours sans revenu. Je suis également le seul soutien de famille", a-t-il déclaré.

Ce MRE s’est déjà inscrit auprès de l’ICA, mais sa demande a été rejetée la première fois. Il a une fois de plus déposé sa demande le 22 mai. Pas de réponse jusque-là. "J’exhorte le gouvernement des EAU à nous aider, a lancé Abdelilah. Après avoir vécu à Dubaï pendant 10 ans, je considère les Émirats arabes unis comme ma patrie. J’espère que notre voix sera entendue et qu’ils nous aideront".

Yassine Elalaoui, son épouse Sanaa et leur fils de trois ans Taha, tous de nationalité marocaine et résidant aux EAU depuis 12 ans sont bloqués dans leur maison familiale à Casablanca. Le père de famille se retrouve dans la même situation. Tout comme Abdelilah, il plaide pour le rapatriement des résidents bloqués au Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Tanger - Emirats Arabes Unis - Rapatriement - MRE

Ces articles devraient vous intéresser :

Les MRE très attendus cet été pour booster l’immobilier

Les initiatives gouvernementales et le retour massif des Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent à la relance du marché de l’immobilier marocain.

Marhaba 2023 : le grand retour des MRE

Cette année, l’opération Marhaba 2023 dédiée à l’accueil des Marocains résidant à l’étranger coïncide avec l’Aïd Al Adha, donnant encore plus de sens aux retrouvailles. En tout, quelques 3 millions de MRE devraient rentrer au Maroc cet été.

Africa Morocco Link (AML) s’offre un nouveau bateau

L’Africa Morocco Link (AML) aurait acquis pour 2,4 millions d’euros le navire marocain « Boraq » appartenant au groupe maritime grec Attica Group, lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée le 27 juin au siège de l’Autorité portuaire de la baie...

Aide au logement : Un vrai succès chez les MRE

Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, confirme l’intérêt des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour le nouveau programme d’aide directe au logement.

Aide au logement : gros succès auprès des MRE

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) figurent parmi les 8 500 bénéficiaires du nouveau programme d’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier.

Maroc : un afflux de touristes et de MRE sans précédent

Quelque 1,3 million de touristes ont visité le Maroc en avril 2024, ce qui représente une hausse record de 17 % par rapport à la même période de 2023.

L’Office des changes aux petits soins des MRE

L’Office des changes s’engage à réserver un bon accueil aux Marocains résidant à l’étranger (MRE) cet été et à leur accorder une attention particulière dans le cadre de son plan d’action stratégique 2022-2026. C’est du moins ce qu’a affirmé Driss...

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

Plaidoyer pour la nomination d’un ministre chargé des MRE

En raison d’une faiblesse relevée au niveau de la coordination entre les institutions chargées des affaires MRE pour la mise en œuvre des politiques publiques et des dispositifs dédiés aux Marocains du Monde (MDM), le Conseil économique, social et...

Maroc : l’afflux des MRE va booster le secteur immobilier cet été

L’arrivée au Maroc cet été des Marocains du monde dans le cadre de l’Opération Marhaba, va contribuer à booster le secteur de l’immobilier.