Les Marocains d’Espagne évitent de se prononcer sur les questions « marocaines »

11 avril 2023 - 09h30 - Espagne - Ecrit par : A.P

Les Marocains résidant en Espagne ou les Espagnols d’origine marocaine, dont les plus en vue comme Morad, Mo Katir, En-Nesyri, Mina El Hammani, etc. préfèrent se murer dans le silence et rester à l’abri des polémiques sur des sujets concernant le royaume. C’est du moins ce qu’on leur reproche.

Sur la question du Sahara, sensible pour le Maroc, comme sur celles relatives aux violations des droits de l’homme dans le royaume ou aux revendications sur Sebta et Melilla, les Marocains d’Espagne et notamment les personnalités, préfèrent ne pas se prononcer. Le rappeur Morad semble faire exception à cette règle. La star d’origine marocaine s’est attiré la colère des internautes après avoir publié en août dernier une vidéo sur TikTok dans laquelle il affirmait que « le Sahara appartient au Maroc ». Morad s’excusait ainsi après s’être affiché avec le drapeau de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) lors d’un concert. « Je l’ai confondu avec un drapeau palestinien ».

À lire : Trompé par le Polisario, le rappeur Morad crie « Vive le roi et le Sahara est Marocain »

Selon les dernières données de l’INE, les Marocains, avec 872 759 personnes, forment la plus grande communauté étrangère en Espagne, devant la Roumanie, le Royaume-Uni ou la Colombie. Les joueurs marocains Bounou ou Youssef En-Nesyri du FC Séville ont refusé de se prêter aux questions d’El Independiente sur ces sujets touchant au Maroc. Tout comme Mina El Hammani, l’actrice espagnole d’origine marocaine de 29 ans, et l’écrivaine Najat el Hachmi qui, elle, assure avoir déjà abordé plusieurs de ces thématiques dans ses chroniques publiées dans les médias. Le comédien Hamza Zaidi ou l’athlète Mohamed Katir, quant à eux, n’ont même pas répondu aux demandes d’interviews, déplore le journal.

À lire : Mina El Hammani dénonce les discours de haine envers les immigrés en Espagne

Interrogé sur le silence de ces Marocains qui ont réussi leur intégration en Espagne, un opposant marocain vivant en exil explique que « c’est une société complètement domestiquée. Il n’est même pas possible de trouver des voix critiques dans le pays ». Selon le rapport annuel d’Amnesty International sur la situation des droits humains, publié cette semaine, les autorités marocaines « continuent d’écraser les voix dissidentes, de disperser les manifestations pacifiques et de restreindre les activités de diverses organisations qu’elles considèrent comme des groupes d’opposition ». La répression contre les militants sahraouis s’est aussi intensifiée dans le royaume, note le rapport.

À lire : Discrimination, intégration, identité : des Espagnols d’origine marocaine en parlent

Cette posture des Marocains d’Espagne est due au fait qu’« aucun parti espagnol ne s’est donné la peine de leur donner une voix, en leur permettant de participer aux élections municipales », soutient un expert, soulignant que les liens forts qui unissent encore ces MRE à leur pays d’origine, le Maroc, expliquent en partie ce silence absolu considéré comme garde-fou pour leurs retours sporadiques dans le royaume.

Sujets associés : Espagne - Intégration - Sahara Marocain - Morad (Rappeur) - Mohamed Katir - Mina El Hammani - MRE

Aller plus loin

Mina El Hammani dénonce les discours de haine envers les immigrés en Espagne

L’actrice marocaine, Mina El Hammani, est devenue célèbre en Espagne à l’âge de 24 ans, après des années d’effort et de sacrifice, deux valeurs que lui ont inculqué ses parents....

Mohamed Katir : « je suis Espagnol même si je suis né au Maroc »

Mohamed Katir espère décrocher une médaille au prochain Championnat d’Europe à Munich. L’athlète d’origine marocaine, recordman du 1 500, 3 000 et 5 000 mètres en Espagne, n’a «...

Trompé par le Polisario, le rappeur Morad crie « Vive le roi et le Sahara est Marocain »

Le rappeur espagnol d’origine marocaine Morad, l’un des artistes les plus écoutés en Espagne, a exprimé dans une vidéo sur TikTok son soutien au roi Mohammed VI sur la question...

Discrimination, intégration, identité : des Espagnols d’origine marocaine en parlent

Le romancier Youssef el Maimouni, la dessinatrice et illustratrice Nadia Hafid et la rappeuse et écrivain Miss Raisa, tous Espagnols d’origine marocaine, mais de générations et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nombre de MRE en hausse de 10% à Tanger Med

Le flux de MRE accueillis au port de Tanger Med, dans le cadre de l’opération Marhaba a augmenté cette année de 10 % par rapport à l’édition de 2019. Jusqu’au 1ᵉʳ août dernier, environ 530 436 passagers et 136 263 véhicules ont transité par ce port.

Evincée, Salima Belabbas retrouve sa place sur RTL

Écartée de la présentation du JT de 19h sur RTL en janvier, Salima Belabbas revient en force en tant qu’animatrice de deux émissions phares de la chaîne privée.

Marhaba 2023 : un centre d’accueil dédié aux Marocains de l’étranger inauguré à Rabat

Dans le cadre de l’opération Marhaba 2023, la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger a inauguré un centre d’accueil à Rabat.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

MRE retraités : voici les conditions de dédouanement des véhicules

L’allégement fiscal pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) âgé de 60 ans et plus, ayant résidé plus de 10 ans hors du Maroc est toujours d’actualité. Ils bénéficient d’un abattement de 90 % lors du dédouanement d’un véhicule de tourisme, à...

Emmanuelle Chriqui : Une voix marocaine contre l’antisémitisme

À l’heure où la guerre fait rage entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l’actrice canadienne d’origine marocaine Emmanuelle Chriqui dénonce le déferlement d’antisémitisme.

Dédouanement de voiture pour les MRE : quelles pièces fournir ?

Les Marocains Résidant à l’Étranger qui remplissent les conditions pour bénéficier de l’abattement de 90 % dans le cadre d’un dédouanement de véhicule doivent fournir plusieurs pièces justificatives.

La SNRT ouvre ses portes aux Marocains du monde

Des journées portes ouvertes au profit de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Il s’agit d’une initiative de la SNRT en vue de mettre les projecteurs sur le rôle que jouent ces citoyens marocains résidant à travers le monde dans le...

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Tranferts records des Marocains du monde

Malgré une conjoncture économique difficile liée à la tension russo-ukrainienne, les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient augmenter de 12,9% cette année pour dépasser les 105 milliards de dirhams, selon Bank Al-Maghrib (BAM).