Mina El Hammani dénonce les discours de haine envers les immigrés en Espagne

27 février 2022 - 16h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’actrice marocaine, Mina El Hammani, est devenue célèbre en Espagne à l’âge de 24 ans, après des années d’effort et de sacrifice, deux valeurs que lui ont inculqué ses parents. Elle dénonce les discours de haine envers les immigrés, dont elle continue d’être également victime.

Née d’un père marocain qui a immigré en Espagne et a travaillé dans le BTP, et d’une mère qui a été employée à l’ambassade marocaine à Madrid en tant que cuisinière, Mina a travaillé dur pour décrocher son premier rôle de figurant dans « El Príncipe » avant d’obtenir le rôle important de Nur qui l’a rendue célèbre. « J’étais passée de Mina descendant acheter du pain en pyjama à une actrice célèbre. Et c’est difficile à gérer », explique-t-elle dans un entretien à El Mundo.

A la question de savoir si elle n’a pas marre de jouer des rôles de personnages arabes, Mina répond que depuis enfant, elle n’a « jamais regardé l’origine des personnages », car cela « conditionne d’où tu viens ». « C’est important que je le dise parce que cela me dérange que les gens prennent des choses de ma vie pour acquis. Si beaucoup de personnes d’autres origines peuvent opter pour des textes arabes, pourquoi l’inverse ne serait-il pas possible ? », se demande-t-elle.

À lire : Espagne : les messages de haine envers les migrants mineurs se multiplient

La jeune actrice précise qu’elle a eu du mal à faire comprendre aux gens qu’elle est une « actrice au-delà de [ses] origines ». Mina dit souffrir de ne plus avoir de vie privée. « Si tu vas à un endroit pour la première fois et qu’on te reconnait, tu ne prends plus autant de plaisir pour y retourner… Ça me manque de descendre acheter du pain et de ne pas me faire prendre en photo », déplore-t-elle.

Mina rassure qu’elle garde la tête sur les épaules parce qu’elle sait d’où elle vient et a reçu une bonne éducation de ses parents. « Je ne me suis jamais cru plus important que quelqu’un. Et je ne parle pas que des acteurs, je parle des gens qui croient qu’ils ont plus de droits que les autres parce qu’ils sont nés dans un pays riche et qu’ils ont des revenus élevés, je le vis depuis que je suis petite », souligne-t-elle, dénonçant les discours de haine envers les immigrés. « Quand je passe à la télévision, je ne suis plus le Maure, je suis l’Arabe », dénonce-t-elle.

Sujets associés : Espagne - Cinéma - Racisme - Femme marocaine - Mina El Hammani

Aller plus loin

Mina El Hammani : « Mon rêve est de terminer la maison de ma mère au Maroc »

L’actrice madrilène d’origine marocaine, Mina El Hammani, révélée dans El Príncipe et Élite, joue le rôle d’Elvira dans la saison 3 de la série « El Internado : Las Cumbres »,...

Espagne : les messages de haine envers les migrants mineurs se multiplient

Selon l’Observatoire espagnol du racisme et de la xénophobie (OBERAXE), environ 30 % des publications enregistrées sur les réseaux sociaux au cours des mois de juillet et d’août...

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie,...

Espagne : deux ans de prison requis pour incitation à la violence envers les Marocains

Le parquet du tribunal de Barcelone a requis deux ans de prison contre un internaute espagnol qui a diffusé de fausses images sur les réseaux sociaux dans le but d’inciter à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les raisons de l’annulation du film Batgirl d’Adil El Arbi et Bilall Fallah

Alors qu’il est tourné et en post-production, le Batgirl des réalisateurs belgo-marocains Adil El Arbi et Bilall Fallah ne verra pas le jour. Quelles sont les raisons qui sous-tendent cette annulation surprise ?

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Racisme envers les musulmans : de nouveaux témoignages accablent Christophe Galtier

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, fait face à de graves accusations de discrimination et de harcèlement moral, avec un procès prévu dans dix jours.

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Emmanuelle Chriqui : Une voix marocaine contre l’antisémitisme

À l’heure où la guerre fait rage entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l’actrice canadienne d’origine marocaine Emmanuelle Chriqui dénonce le déferlement d’antisémitisme.

Pourquoi les Marocaines sont interdites de séjour dans les hôtels ?

Malgré l’inexistence d’une loi, les femmes marocaines seules sont toujours interdites de séjour dans les hôtels du royaume. Le député de l’USFP, Moulay Mehdi Al Fatmi, appelle le gouvernement à mettre fin à cette pratique discriminatoire.

Le film « Blade » sera tourné en partie au Maroc

Le tournage du film « Blade » va démarrer en octobre prochain et une bonne partie sera réalisée au Maroc. Sa sortie est prévue le 3 novembre 2023.