Espagne : les messages de haine envers les migrants mineurs se multiplient

16 septembre 2021 - 06h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

Selon l’Observatoire espagnol du racisme et de la xénophobie (OBERAXE), environ 30 % des publications enregistrées sur les réseaux sociaux au cours des mois de juillet et d’août comportaient des messages de haine envers les migrants mineurs.

Dans son dernier bulletin de surveillance des discours de haine, l’Observatoire espagnol du racisme et de la xénophobie relevant du ministère de l’Inclusion, de la sécurité sociale et des migrations a enregistré sur Facebook, Twitter, YouTube, Instagram et TikTok un total de 607 contenus de discours de haine, soit 9 % de plus que dans le précédent bulletin bimestriel.

À lire  : Des avocats saisissent la justice après un tract du RN contre les mineurs isolés

Ces discours dirigés contre les migrants mineurs représentent 30 % des discours de haine enregistrés sur les réseaux sociaux au cours des mois de juillet et d’août. Ils étaient de 17,1 % entre mai-juin, fait savoir Cadenaser. Les messages xénophobes envers les personnes d’origine maghrébine ont doublé en seulement deux mois, passant de 7,9 % en mars-avril à 15,3 % en mai-juin, période qui a connu l’arrivée en masse de migrants marocains dans la ville de Ceuta, et à 16 % en juillet-août.

L’Observatoire a été identifié comme un indicateur de confiance, ce qui a permis de supprimer 122 contenus de messages de haine sur les réseaux sociaux, soit 20,1 % du total de publications.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Enfant

Aller plus loin

Une Espagnole appelle à la violence contre les Marocains

Le parquet provincial de Madrid a déposé une plainte contre María Isabel Medina Peralta pour avoir « incité » à la violence envers les migrants marocains et musulmans lors d’une...

Nouvelles réactions aux tracts de la haine à Tanger

La Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a condamné les tracts haineux et moralisateurs postés sur les façades de commerce ou sur des...

Mina El Hammani (Elite) évoque le racisme sur les réseaux sociaux

Invitée de l’émission “El Hormiguero” de Pablo Motos, l’actrice madrilène d’origine marocaine Mina El Hammani, qui a joué le rôle de Nadia dans la série « Elite », a déclaré...

Toulouse : un imam devant le tribunal correctionnel pour « incitation à la haine raciale »

L’imam de la grande mosquée de Toulouse sera jugé devant le tribunal correctionnel dans les jours à venir. Il est accusé d’ « incitation à la haine raciale », lors d’un prêche...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Au Maroc, les élèves fêtent la fin d’année scolaire en déchirant leurs cahiers

Au Maroc, des scènes des élèves déchirant leurs cahiers et livres pour annoncer la fin de l’année scolaire, se sont reproduites.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.