La police hongroise veut « christianiser » de force les Marocains

9 septembre 2022 - 16h50 - Monde - Ecrit par : S.A

En Hongrie, des migrants marocains et d’autres nationalités subissent des traitements inhumains à la frontière avec la Serbie. Une ONG a recueilli leurs témoignages.

Dans une publication sur sa page Facebook, l’ONG KlikAktiv basée à Belgrade affirme que les autorités hongroises auraient recours à des méthodes de plus en plus dures contre les migrants et les réfugiés qui tentent d’entrer dans le pays via la frontière serbe. Il ressort des témoignages qu’elle a recueillis que des migrants ont été visés par des « balles en caoutchouc » et déplacés du “mur” le long de la frontière « avec des jeeps » comme s’ils étaient « des jouets ». Certains ont été « traînés par les jambes » tandis que d’autres ont été « entièrement déshabillées avant d’être forcées de retourner en Serbie ».

À lire : Oujda : les migrants soudanais traqués par les forces de l’ordre

Le témoignage le plus poignant est celui d’un Marocain. Lui et d’autres migrants avaient été arrêtés par la police des frontières hongroise avec d’autres. D’après son témoignage, la police l’a battu et s’est emparé d’un rasoir électrique qu’il avait dans son sac pour lui raser la tête en forme de croix avant de l’expulser en Serbie. « Ils ont allumé la tondeuse, m’ont serré fermement pour que je ne puisse pas bouger et m’ont rasé une croix sur ma tête. Puis ils ont commencé à rire en me donnant des coups de pied sur la tête. Quand j’ai finalement été lâché, je voulais juste me raser tous les cheveux. », a déclaré le migrant marocain.

À lire : La route des Balkans, couloir de passage de migrants marocains

« Malheureusement, le traitement inhumain et dégradant des réfugiés est devenu courant aux frontières extérieures de l’UE et ce cas ne fait pas exception, a déclaré à l’ANSAmed l’ONG KlikAktiv. La même pratique a été utilisée dans le passé le long de la frontière croato-bosniaque lorsque la police croate a peint des croix sur la tête des réfugiés avec de la peinture rouge. »

Sujets associés : Immigration - Serbie - Hongrie - Photos

Aller plus loin

Des migrants marocains manifestent à Sebta (vidéo)

Des migrants marocains de Ceuta n’en peuvent plus de continuer à rester dans la ville autonome alors que depuis plus d’un mois, ils ont déjà en leur possession le document...

Une Marocaine violée et tuée à la frontière bulgare

Une jeune femme marocaine qui cherchait de meilleures conditions de vie en Europe est morte près de la frontière bulgare. Elle aurait d’abord été violée avant d’être tuée.

La route des Balkans, couloir de passage de migrants marocains

Bon nombre de Marocains candidats à l’immigration clandestine préfèrent émigrer vers l’Europe en traversant la route des Balkans à la traversée de la Méditerranée.

Les Marocains en tête des migrants illégaux transitant par les pays des Balkans

Les Marocains passent en tête des migrants illégaux transitant par les pays des Balkans de l’ouest. C’est ce qui révèle le dernier rapport de l’ONG « Global Initiative Against...

Ces articles devraient vous intéresser :

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

« La question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc »

Emmanuel Dupuy, président de l’Institut prospective et sécurité en Europe affirme que la question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc qui a adopté une nouvelle stratégie face à l’Europe.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».