Une Espagnole appelle à la violence contre les Marocains

9 novembre 2021 - 11h40 - Ecrit par : A.P

Le parquet provincial de Madrid a déposé une plainte contre María Isabel Medina Peralta pour avoir « incité » à la violence envers les migrants marocains et musulmans lors d’une manifestation devant l’ambassade du Maroc à Madrid le 18 mai dernier, en pleine crise migratoire.

Medina Peralta est accusée d’un crime de haine envers les Marocains et musulmans. Au cours d’une manifestation organisée en mai par le mouvement qu’elle dirige, et qui n’avait pas été autorisée par la Délégation gouvernementale, la mise en cause « a exhorté à la violence envers les migrants marocains et musulmans », précise le parquet dans l’acte d’accusation. La manifestation s’est soldée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre, et l’arrestation de cinq individus pour résistance à l’autorité et trouble à l’ordre public. Sept agents ont été légèrement blessés lors de ces échauffourées, fait savoir Europa Press.

À lire : Espagne : les messages de haine envers les migrants mineurs se multiplient

Le parquet a rappelé certains propos racistes prononcés par la mise en cause. Morceaux choisis : « Nous sommes ici pour dénoncer l’indécence de nos politiciens qui détournent le regard alors que nous subissons une usurpation d’identité raciale sans précédent […]. Nous n’allons pas permettre que les migrants qui arrivent en masse mettent en cause notre cohésion sociale, notre culture, notre identité morale ». « On ne va pas les laisser nous envahir. Mort à l’envahisseur ! », avait lancé Medina Peralta.

À lire : Les associations discutent de la multiplication des actes racistes contre les Marocains en Espagne

Plusieurs slogans racistes du genre « Ce n’est pas de l’immigration, c’est une invasion », ont été aussi scandés lors de ces manifestations, souligne le parquet. On pouvait lire sur plusieurs banderoles, des messages hostiles au Maroc, tels que : « Ni le roi, ni le gouvernement, ni l’UE n’arrêtera l’expansionnisme marocain » et « Mohammed VI, enlève tes mains sales de notre terre… En avant l’Espagne ».

Tags : Espagne - Droits et Justice - Racisme - Violences et agressions

Aller plus loin

La justice espagnole enquête sur les violences envers les Marocains

La justice espagnole a ouvert une enquête sur les conditions d’expulsions des migrants marocains, suite à une plainte déposée par une ONG et aux vidéos et images montrant des agents...

Un Marocain victime d’agression raciste en Espagne

Un Marocain a été victime d’une agression xénophobe en mai dernier à Artà (Îles Baléares). L’auteur présumé de cet acte risque deux ans de prison.

Espagne : un enseignant condamné pour insultes racistes envers un Marocain

Un professeur d’Alcalá de Henares en Espagne a été interdit d’enseigner durant six ans pour avoir proféré des insultes racistes envers un Marocain.

Espagne : les messages de haine envers les migrants mineurs se multiplient

Selon l’Observatoire espagnol du racisme et de la xénophobie (OBERAXE), environ 30 % des publications enregistrées sur les réseaux sociaux au cours des mois de juillet et d’août...

Nous vous recommandons

Maroc : le service militaire obligatoire reprend en 2022

Suspendu à cause du Covid-19, le service militaire va finalement reprendre l’année prochaine. Quelque 20 000 citoyens vont constituer le prochain contingent des assujettis au service, un chiffre en hausse par rapport à l’édition...

Omicron : vers une reprise de l’enseignement à distance au Maroc ?

La vitesse de propagation du variant omicron au Maroc pourrait obliger les autorités à étendre l’enseignement à distance en vigueur dans certaines régions, à l’ensemble du pays. Plusieurs écoles et missions étrangères ont déjà fermé leurs portes, préférant...

Que devient Zacarias Moussaoui ?

20 ans après les attentats du 11 septembre, Zacarias Moussaoui reste placé à l’isolement dans la même prison très haute sécurité ADX de Florence (Colorado). Il est le seul Français accusé de terrorisme et condamné à perpétuité en 2006 aux...

L’Espagne dément avoir modifié la carte du Maroc

Le ministère espagnol des Affaires étrangères nie avoir modifié sur son site internet la carte du Maroc pour y intégrer le Sahara. Pour les autorités espagnoles, il ne s’agit pas d’une modification récente comme semble l’insinuer une certaine...

Contraint d’annuler ses vacances au Maroc, il veut attaquer l’État français

Un homme a été contraint d’annuler ses vacances en famille au Maroc faute de passeport. En colère, il entend attaquer l’État français.

Découverte des restes d’une communauté judéo-marocaine au Maroc

Un groupe de chercheurs israéliens, marocains et français a découvert des restes d’une communauté judéo-marocaine qui existait depuis des siècles dans une synagogue en ruine.

Un passager se venge de Vueling après l’annulation de son mariage prévu au Maroc

Alors qu’il se rendait à Tanger, au Maroc pour se marier, un passager de Vueling a perdu ses bagages. En colère, il tente de se venger de la compagnie aérienne espagnole en faisant croire à une alerte à la bombe sur un vol Espagne-France. Il sera arrêté...

Royal Air Maroc annonce un changement

Suite au retour du Maroc à l’heure GMT à l’occasion du mois de Ramadan, la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) informe ses clients d’un changement d’horaire de vols.

Le voile est une « prison mobile », selon Najat el Hachmi

L’écrivaine espagnole d’origine marocaine, Najat el Hachmi, a, dit-elle, grandi dans un environnement où les règles strictes de l’Islam n’accordaient pas de liberté aux femmes. Pour elle, le voile est une « prison mobile...

Des militaires marocains en Israël pour un exercice

Un avion de l’armée de l’air marocaine a atterri dimanche sur la base militaire de Hatzor, située dans le centre d’Israël. Une première.