Discrimination, intégration, identité : des Espagnols d’origine marocaine en parlent

23 janvier 2023 - 09h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le romancier Youssef el Maimouni, la dessinatrice et illustratrice Nadia Hafid et la rappeuse et écrivain Miss Raisa, tous Espagnols d’origine marocaine, mais de générations et avec des expériences différentes en matière d’immigration, se livrent à cœur ouvert.

Youssef el Maimouni, 42 ans, originaire de Ksar el Kebir, est arrivé à Coma-ruga (Tarragone) avant l’âge d’un mois. La rappeuse Miss Raisa, 27 ans, originaire de Tanger, est quant à elle arrivée à Barcelone en 2004. Nadia Hafid, 33 ans, elle, réside à Terrassa en Catalogne. Difficile pour ces trois Espagnols d’origine marocaine de se définir. « Se définir, c’est se limiter. Je suis un mélange de beaucoup de choses. J’ai un très fort sentiment d’appartenance à la Catalogne et à l’Espagne et en même temps j’éprouve une grande admiration pour mes origines. Je ne peux donc pas me définir… Je suis ce que je fais », explique Miss Raisa à El Periódico.

À lire : Les discriminations et violences envers les musulmanes continuent en Espagne

Pour Youssef el Maimouni, « la question de l’identité relève plus du regard de l’autre que du regard de soi… Heureusement, la société est de plus en plus diversifiée et interculturelle ». « C’est une question délicate. La pression et les attentes viennent à la fois d’ici et de notre culture d’origine. Chaque côté attend une chose différente de vous, et c’est très préjudiciable parce que cela perpétue les stéréotypes sur les communautés », affirme pour sa part Nadia Hafid. C’est aussi, peut-être, une question d’ignorance, ajoute Youssef, précisant que tous les Marocains ne sont pas croyants et musulmans.

À lire : La rappeuse Miss Raisa enlève le voile et s’en explique

C’est plutôt une « question de classe sociale », soutient Nadia. « Si vous avez des euros en poche, les portes s’ouvrent pour vous et la discrimination disparaît. Personne ne se soucie d’où vient un joueur de football d’origine étrangère », acquiesce Youssef, soulignant que le mot de migrant est étroitement lié à la classe sociale. Miss Raisa, qui estime être de la « classe moyenne », dit avoir toujours « l’impression d’être de la classe ouvrière parce qu’il y a encore des gens qui me disent que je dois m’intégrer ». Pour sa part, Youssef ne comprend pas comment on peut parler de « migrants de deuxième génération ». « Que les enfants d’immigrés soient traités d’immigrés, c’est déjà discutable, inacceptable ».

À lire : Les attaques racistes contre des musulmans continuent en Espagne

Les trois apprécient l’impact positif de la musique de Morad, un rappeur d’origine marocaine, sur les jeunes. « Dans la musique urbaine française, il y a beaucoup de Morad. Cela a donné un sens aux expériences de nombreux jeunes qui ont des problèmes avec la police. Je travaille comme éducateur social et je pense que c’est une figure très importante », assure Youssef. « Je ne me sens pas concernée par ce qu’il dit, mais je suis contente qu’enfin un artiste qui me ressemble représente autant de monde », déclare Miss Raisa.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Intégration - Morad (Rappeur) - MRE - Miss Raisa - Youssef el Maimouni - Nadia Hafid

Aller plus loin

« Je suis Marocain et Espagnol. J’aime les deux pays et c’est un privilège »

Trois jeunes marocains nés à Majorque abordent sans tabou les questions d’identité et de discrimination. Selon eux, le fait de « s’intégrer » dans la communauté majorquine ne...

La rappeuse Miss Raisa enlève le voile et s’en explique

La rappeuse marocaine Miss Raisa a décidé de ne plus porter le voile. Celle qui réside aujourd’hui à Barcelone explique sur sles réseaux sociaux les raisons qui l’ont amenée à...

Les attaques racistes contre des musulmans continuent en Espagne

Les responsables de la mosquée Cabezo de Torres à Murcie ont découvert au petit matin de ce mercredi, des tags xénophobes sur les murs et la tête d’un cochon posée à l’entrée du...

Hajar "El Bahraoui​" Brown : « Je suis plus qu’un voile, je suis plus qu’un discours »

L’actrice et influenceuse d’origine marocaine, Hajar Brown, fait part des discriminations racistes et islamophobes dont elle continue d’être victime, lors des castings ou dans...

Ces articles devraient vous intéresser :

Combien coûte la Lamborghini Urus du rappeur marocain Morad ?

Le rappeur marocain Morad a été récemment aperçu dans les rues du Maroc à bord d’une Lamborghini Urus, une SUV de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

Les transferts des Marocains du monde encore en forte hausse

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger se maintiennent à la hausse, selon les derniers chiffres dévoilés par l’Office des changes.

Immobilier au Maroc : les MRE pour relancer un marché en berne

Les promoteurs immobiliers comptent sur la saison estivale et les Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour sortir leur marché de sa stagnation. Ceux-ci figurent d’ailleurs parmi les bénéficiaires du nouveau programme de l’aide au logement.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Les Marocains du monde ont transféré 110 milliards de dirhams en 2022 (+16,5%)

Les transferts d’argent effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une augmentation significative en 2022, selon les données publiées par l’Office des Changes.

Dédouanement de voiture pour les MRE : quelles pièces fournir ?

Les Marocains Résidant à l’Étranger qui remplissent les conditions pour bénéficier de l’abattement de 90 % dans le cadre d’un dédouanement de véhicule doivent fournir plusieurs pièces justificatives.

Bonne nouvelle pour les MRE : augmentation de la franchise (document intégral)

L’accueil des Marocains Résidant à l’Étranger (MRE) s’est peu à peu amélioré ces dernières années, bien que des améliorations supplémentaires soient nécessaires, indique la douane marocaine dans son document dédié à l’opération Marhaba 2023. Voici les...