Discrimination, intégration, identité : des Espagnols d’origine marocaine en parlent

23 janvier 2023 - 09h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le romancier Youssef el Maimouni, la dessinatrice et illustratrice Nadia Hafid et la rappeuse et écrivain Miss Raisa, tous Espagnols d’origine marocaine, mais de générations et avec des expériences différentes en matière d’immigration, se livrent à cœur ouvert.

Youssef el Maimouni, 42 ans, originaire de Ksar el Kebir, est arrivé à Coma-ruga (Tarragone) avant l’âge d’un mois. La rappeuse Miss Raisa, 27 ans, originaire de Tanger, est quant à elle arrivée à Barcelone en 2004. Nadia Hafid, 33 ans, elle, réside à Terrassa en Catalogne. Difficile pour ces trois Espagnols d’origine marocaine de se définir. « Se définir, c’est se limiter. Je suis un mélange de beaucoup de choses. J’ai un très fort sentiment d’appartenance à la Catalogne et à l’Espagne et en même temps j’éprouve une grande admiration pour mes origines. Je ne peux donc pas me définir… Je suis ce que je fais », explique Miss Raisa à El Periódico.

À lire : Les discriminations et violences envers les musulmanes continuent en Espagne

Pour Youssef el Maimouni, « la question de l’identité relève plus du regard de l’autre que du regard de soi… Heureusement, la société est de plus en plus diversifiée et interculturelle ». « C’est une question délicate. La pression et les attentes viennent à la fois d’ici et de notre culture d’origine. Chaque côté attend une chose différente de vous, et c’est très préjudiciable parce que cela perpétue les stéréotypes sur les communautés », affirme pour sa part Nadia Hafid. C’est aussi, peut-être, une question d’ignorance, ajoute Youssef, précisant que tous les Marocains ne sont pas croyants et musulmans.

À lire : La rappeuse Miss Raisa enlève le voile et s’en explique

C’est plutôt une « question de classe sociale », soutient Nadia. « Si vous avez des euros en poche, les portes s’ouvrent pour vous et la discrimination disparaît. Personne ne se soucie d’où vient un joueur de football d’origine étrangère », acquiesce Youssef, soulignant que le mot de migrant est étroitement lié à la classe sociale. Miss Raisa, qui estime être de la « classe moyenne », dit avoir toujours « l’impression d’être de la classe ouvrière parce qu’il y a encore des gens qui me disent que je dois m’intégrer ». Pour sa part, Youssef ne comprend pas comment on peut parler de « migrants de deuxième génération ». « Que les enfants d’immigrés soient traités d’immigrés, c’est déjà discutable, inacceptable ».

À lire : Les attaques racistes contre des musulmans continuent en Espagne

Les trois apprécient l’impact positif de la musique de Morad, un rappeur d’origine marocaine, sur les jeunes. « Dans la musique urbaine française, il y a beaucoup de Morad. Cela a donné un sens aux expériences de nombreux jeunes qui ont des problèmes avec la police. Je travaille comme éducateur social et je pense que c’est une figure très importante », assure Youssef. « Je ne me sens pas concernée par ce qu’il dit, mais je suis contente qu’enfin un artiste qui me ressemble représente autant de monde », déclare Miss Raisa.

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Intégration - Morad (Rappeur) - MRE - Miss Raisa - Youssef el Maimouni - Nadia Hafid

Aller plus loin

Hajar "El Bahraoui​" Brown : « Je suis plus qu’un voile, je suis plus qu’un discours »

L’actrice et influenceuse d’origine marocaine, Hajar Brown, fait part des discriminations racistes et islamophobes dont elle continue d’être victime, lors des castings ou dans...

Un chauffeur de bus accusé d’avoir arraché le voile à une Marocaine à Barcelone

Un chauffeur de bus public à Barcelone a tenté de retirer le voile à Hanan B., une femme d’origine marocaine qui voyageait avec ses trois enfants le 29 mai 2020. Le parquet a...

Miss Raisa : « Il y a plus de racisme au Maroc qu’en Espagne »

La rappeuse Miss Raisa (Imane Raissali à l’état civil) a été victime d’une campagne de harcèlement cet été après avoir décidé de ne plus porter le voile. D’origine marocaine,...

Espagne : les enfants Marocains victimes de discrimination à l’embauche

12 % des enfants d’immigrés dont ceux d’origine marocaine subissent des discriminations à l’embauche, selon une étude du ministère espagnol de l’Inclusion.

Ces articles devraient vous intéresser :

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

MRE retraités : voici les conditions de dédouanement des véhicules

L’allégement fiscal pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) âgé de 60 ans et plus, ayant résidé plus de 10 ans hors du Maroc est toujours d’actualité. Ils bénéficient d’un abattement de 90 % lors du dédouanement d’un véhicule de tourisme, à...

Prix des billets de bateau pour les MRE : un réduction de 25 % ?

Une augmentation de 28 % du nombre des arrivées des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a été constatée depuis le lancement de l’Opération Marhaba, selon Mohamed Abdeljalil, le ministre du transport et de la logistique, à la Chambre des Conseillers,...

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Emmanuelle Chriqui : Une voix marocaine contre l’antisémitisme

À l’heure où la guerre fait rage entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l’actrice canadienne d’origine marocaine Emmanuelle Chriqui dénonce le déferlement d’antisémitisme.

Séjour culturel au Maroc au profit de 600 enfants de MRE

600 enfants de Marocains résidant à l’étranger (MRE) bénéficient actuellement d’un séjour culturel au Maroc. L’édition de cette année se déroule en deux périodes, du 21 juillet au 3 août puis du 6 au 19 août, dans le site de l’Université internationale...

Opération Marhaba : les chiffres de l’année dernière largement dépassés à Algésiras

Depuis le lancement de l’Opération Passage du Détroit (OPE) le 15 juin dernier, près de 275 000 passagers et 68 000 véhicules ont embarqué depuis les ports espagnols en direction du Maroc d’après les données fournies par la Protection Civile espagnole.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Le portefeuille des Marocains du monde aiguise des appétits

Dans son discours prononcé à l’occasion de l’anniversaire de la révolution du roi et du peuple, Mohammed VI a appelé à renforcer le cadre législatif de la diaspora marocaine. Depuis, la majorité gouvernementale se dispute le portefeuille des Marocains...