Médecins étrangers : quels pays ciblés par le Maroc ?

4 septembre 2021 - 12h00 - Ecrit par : J.K

Le Maroc va prochainement accueillir sur son sol les premiers médecins étrangers. Le cadre légal existe déjà avec l’adoption d’une nouvelle loi relative à l’exercice de la médecine, notamment, les dispositions concernant la facilitation des conditions d’accès pour les étrangers à la pratique de cette profession dans le pays.

Deux décrets ont déjà été adoptés dans ce sens par le gouvernement. Le premier, n° 2.21.640, relatif à l’exercice de la médecine, porte notamment sur la simplification des conditions d’accès pour les étrangers à l’exercice de la médecine, ainsi que l’adaptation des dispositions du projet de décret à celles de la loi relative à la simplification des procédures et formalités administratives, indique Aujourd’hui Le Maroc, ajoutant que le deuxième décret, n° 2.21.641, porte sur la création d’une commission de suivi de l’exercice de cette profession par les étrangers au Maroc et les modes de son fonctionnement. La seule préoccupation de l’heure, fait savoir le quotidien, est relative aux nationalités qui seront favorisées, étant donné que les textes régissant l’exercice de la profession par les étrangers ne sont pas très contraignants, attirant donc plus de monde.

A lire : Le Maroc va recruter des médecins étrangers

Selon les observateurs, deux facteurs vont compter : la langue et la proximité géographique, notamment ceux en provenance des pays maghrébins, arabes et africains francophones. Déjà, se distingue le Liban qui compte bien exporter au royaume, nombre de ses professionnels, pour une installation de longue durée. Dans ce sens, sa ministre des Affaires étrangères a déjà officiellement saisi son homologue marocain pour faciliter l’installation de ses compatriotes médecins. L’ambassadeur de Cuba avait déjà fait la même démarche auprès du ministre de la Santé, dans le sens du renforcement de la coopération médicale avec le royaume. Ainsi, en attendant la délivrance des premières autorisations pour les médecins étrangers, les deux pays se confirment dans la course pour l’installation de leurs ressortissants au Maroc.

Tags : Lois - Santé - Liban - Cuba - Emploi

Aller plus loin

Maroc : le gouvernement promet jusqu’à 100 000 dh par mois pour les médecins

Dans le PLF 2022, le gouvernement a alloué un budget de 23,5 MMDH au ministère de la Santé et de la protection sociale, incluant la revalorisation de l’exercice du métier de...

Le Maroc ouvre sa médecine aux étrangers

Le Maroc entend recruter des médecins étrangers. Le projet de loi devant autoriser l’ouverture du secteur de la santé aux compétences étrangères a été adopté jeudi, par le conseil de...

Le Maroc contraint de recruter des médecins à l’étranger

Depuis quelques années, le Maroc souffre d’un déficit des professionnels de santé. Cette situation qui s’est aggravée avec la crise sanitaire, appelle des mesures...

Pour empêcher le départ des médecins, le Maroc augmente leurs salaires

Dans son programme au titre de l’année 2022, le gouvernement a entrepris de revoir les conditions de vie et de travail des médecins marocains exerçant dans le public, notamment en...

Nous vous recommandons

Gaz au Maroc : les opérations de forage de Chariot Oil & Gaz finalisées

La compagnie britannique d’exploration Chariot Oil & Gaz a annoncé la fin des opérations de forage dans le gisement gazier Anchois au large de Larache. Une étape « réussie », selon la direction.

Agadir procède aux essais de son téléphérique

Le projet du téléphérique d’Agadir est en bonne voie avec une mise en service pour le mois de juillet. En attendant, les autorités communales procèdent aux essais et aux contrôles d’usage du dispositif.

Arrestation d’un célèbre hacker après deux ans d’enquête au Maroc

Interpol a annoncé avoir arrêté un hacker au Maroc, grâce à une enquête menée en collaboration avec la police marocaine et un groupe privé spécialisé dans la cybersécurité.

En fuite au Maroc avec ses enfants, un Français arrêté au Portugal

Le Service portugais des étrangers et des frontières (SEF) a localisé deux mineurs italiens enlevés en France l’année dernière par leur père. Ce dernier tentait de les ramener au Maroc après avoir refusé de les confier aux services sociaux...

Visas : des Franco-marocains réagissent à la décision française

La décision de la France de réduire à 50 % l’octroi des visas pour les Marocains et les Algériens et de 30 % pour les Tunisiens continue de susciter des réactions. Des Franco-Marocains fustigent une décision prise à « l’emporte-pièce...

Décès d’un soldat marocain agressé par un migrant à la frontière de Melilla

Un soldat marocain, agressé il y a quatre mois à la frontière de Melilla par un migrant soudanais qui tentait de traverser la clôture, a rendu l’âme mardi dernier.

A Kénitra, on a entendu la voix d’une personne enterrée depuis une semaine

Une rumeur a enflé autour de la mort d’un individu enterré il y a quelques jours dans un cimetière à Kénitra et qui serait revenu à la vie. Une enquête a été ouverte.

L’Algérie conspire-t-elle contre le Maroc ?

L’Algérie veut profiter du prochain sommet de la Ligue arabe qu’elle accueillera du 1 et 2 novembre prochain pour isoler le Maroc, « son ennemi » qu’elle voit partout.

Dispute entre le Podemos et le chef de la diplomatie espagnole à propos du Maroc

Le parti Podemos et le nouveau ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, se sont disputés à propos du Maroc.

Voici combien vont toucher les ministres du gouvernement El Othmani

Saâdeddine El Othmani, chef du gouvernement sortant, les ministres et les secrétaires d’État percevront une indemnité de départ mais aussi une pension de retraite.