Pour empêcher le départ des médecins, le Maroc augmente leurs salaires

11 novembre 2021 - 14h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Dans son programme au titre de l’année 2022, le gouvernement a entrepris de revoir les conditions de vie et de travail des médecins marocains exerçant dans le public, notamment en ce qui concerne les salaires. Une proposition a été introduite au parlement à cet effet.

Il s’agit spécialement pour Khaled Ait Taleb de mettre sur pied un système de salaires, d’indemnités et d’incitations matérielles pour tous les professionnels de la santé avec un salaire fixe et un autre salaire variable en fonction des services rendus et des déplacements.

Au parlement, le ministre a expliqué son projet, assurant qu’il vise à adopter des normes unifiées de gestion des ressources humaines, et à mettre en place une complémentarité entre les secteurs public et privé, ajoutant que « lorsqu’on parle de la fonction publique sanitaire, cela inclut toutes les composantes du système de santé ».

A lire : Une hausse des salaires pour freiner le départ des médecins marocains à l’étranger

Faisant une comparaison historique des salaires, Ait Taleb a souligné qu’en 1970, le médecin marocain occupait la troisième place dans l’échelle sociale. « Aujourd’hui, il est passé à la 25ᵉ place, et si cette réforme n’est pas mise en œuvre, il reculera encore plus » a-t-il déclaré.

À terme, la réforme impulsée permettra de mettre en place des regroupements régionaux au niveau des hôpitaux universitaires, a-t-il indiqué, précisant qu’elle découlera, en premier lieu, des programmes médicaux régionaux et de la nécessité d’offrir des services répondant aux attentes des habitants de chaque région.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Ministère de la Santé - Loi de finances (PLF 2024 Maroc) - Khalid Aït Taleb

Aller plus loin

Une hausse des salaires pour freiner le départ des médecins marocains à l’étranger

L’amélioration des salaires des médecins pour empêcher leur départ à l’étranger. C’est une proposition qui émane du groupe parlementaire du parti de l’Istiqlal (PI), qui appelle...

Les médecins marocains devront soigner leur écriture sur les ordonnances

Les médecins marocains devront se faire comprendre en améliorant leur écriture. C’est l’objet d’un décret très attendu relatif du personnel médical qui vient de paraître au...

Médecins étrangers : les praticiens marocains réclament l’intervention de El Othmani

Le médecin étranger pourra désormais pratiquer sa profession au Maroc selon les mêmes conditions appliquées à ses confrères marocains. Mais cette réforme du système sanitaire...

Salaires impayés : les médecins résidents en colère et menacent

Les médecins résidents et internes Marocains ont écrit au gouvernement pour demander le respect des engagements, concernant le payement de leurs salaires et indemnités de garde....

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une contribution sociale de solidarité pour soutenir les plus pauvres

Le gouvernement envisage de réinstaurer en 2023, l’impôt de solidarité sur les bénéfices, pour assurer un meilleur financement du chantier de généralisation de la protection sociale.

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Maroc : voici le coût du service militaire obligatoire

Dans le cadre du rétablissement du service militaire obligatoire, le gouvernement a mobilisé des ressources financières très importantes. Ainsi la 37ᵉ promotion recrutée cette année a coûté à l’État un peu moins d’un milliard de dirhams.

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Impôts : Marocains, ce qui vous attend en 2024 !

Au Maroc, de nombreuses mesures fiscales majeures de la loi de finances 2024 ont été actées pour la nouvelle année, puis publiées au Bulletin officiel n° 7259 bis, daté du 25 décembre 2023. Voici ce qu’il faut retenir.

Malade, Aïcha Mahmah expulsée par une clinique

Grâce à l’intervention du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, l’actrice marocaine Aïcha Mahmah a été admise à l’hôpital mardi pour recevoir un traitement et subir une opération.