Recherche

Une hausse des salaires pour freiner le départ des médecins marocains à l’étranger

© Copyright : DR

29 octobre 2021 - 09h40 - Société - Par: G.A

L’amélioration des salaires des médecins pour empêcher leur départ à l’étranger. C’est une proposition qui émane du groupe parlementaire du parti de l’Istiqlal (PI), qui appelle le gouvernement Akhannouch à freiner la fuite des cerveaux dans le secteur médical.

Dans son intervention, Noureddine Mediane, chef du groupe parlementaire du PI, a indiqué au cours des discussions sur le projet de loi de finances 2022, que le manque d’incitations matérielles et sociales poussent les médecins marocains à offrir leurs compétences à d’autres pays. Pour le parlementaire, il est urgent de trouver une solution définitive pour le bien être du système sanitaire qui a plus que jamais besoin de personnel qualifié.

À lire : Maroc : fuite des médecins, le secteur de la santé en difficulté

Mediane a révélé par exemple qu’au moment du lancement de l’initiative pour le recrutement de 3 000 médecins, seuls 67 médecins y ont participé. Il a également affirmé que le médecin marocain refuse de travailler pour un salaire n’excédant pas 8000 dirhams mensuellement, alors qu’en France, il est de 4 000 euros par mois et encore plus au Canada. Il a donc suggéré au gouvernement de leur accorder un salaire d’environ 2 000 euros pour qu’ils ne soient tentés de partir à l’étranger.

À lire : En deux ans, environ 7000 médecins ont quitté le Maroc

Le chef du groupe istiqlalien a souligné qu’il est également inacceptable que le Maroc forme des médecins au profit de pays étrangers comme la France, la Belgique, les Pays-Bas, alors que le royaume en a cruellement besoin.

Mots clés: Fuite des cerveaux , Istiqlal , Loi de finances (PLF 2022 Maroc) , Parlement marocain

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact