En deux ans, environ 7000 médecins ont quitté le Maroc

10 juin 2021 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

En seulement deux ans, environ 7000 médecins sont sortis du Maroc à la recherche d’une vie meilleure. Ce phénomène impacte grandement le secteur sanitaire du royaume qui a besoin de ses cerveaux pour se développer.

En deux ans, 30 % des diplômés des facultés de médecine et de pharmacie, soit 7000 médecins, ont émigré, contre 603 médecins en 2018, a indiqué un rapport du groupe de travail thématique sur le système de santé à la Chambre des représentants, publié par Assabah. Ces départs vers d’autres contrées sont effectués soit « en raison de la migration à l’étranger, soit d’une démission de la Fonction publique », engendrant ainsi un manque structurel au niveau des ressources humaines médicales et paramédicales.

À lire : Maroc : fuite des médecins, le secteur de la santé en difficulté

Or, le Maroc a besoin de 32 522 médecins et près de 65 000 infirmiers et techniciens de santé, soit près de 97 000 cadres pour subvenir aux besoins sanitaires des populations dans les régions du pays. Par ailleurs, cette fuite des cerveaux peut également s’expliquer par l’échec de plusieurs initiatives de réforme du système de santé dont la stratégie pour la formation de 3300 médecins par an à l’horizon 2020, le Régime d’Assistance Médicale (RAMED), le programme de renforcement des infrastructures sanitaires 2016-2021, le programme d’appui à la gestion du secteur de la Santé, le financement du système de santé marocain et le programme de la qualification de l’offre de soins avec la banque européenne d’investissement en 2006, a affirmé le ministre de la Santé.

Outre ces raisons, la question du financement aussi se pose. Car, le financement du secteur est basé sur la participation des ménages à plus de 50,7 %, bien que les normes internationales soient d’environ 25 %. De plus, le budget octroyé au secteur de la santé représente 6 % du budget de l’État au lieu de 12 % recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Aussi, faut-il de réelles réformes structurelles pour un nouvel ordre du système sanitaire au Maroc ? interroge le ministre.

Sujets associés : Santé - Alerte - Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le départ massif à l’étranger des médecins formés au Maroc inquiète

Le départ massif des médecins vers l’étranger à la fin de leur formation inquiète les autorités marocaines. C’est le constat fait par le ministre de l’Enseignement supérieur, qui...

Maroc : les professionnels ne veulent pas de médecins étrangers

Les organisations syndicales et professionnelles du secteur de la santé ne s’accordent pas avec le ministère de tutelle sur la question du recrutement des médecins étrangers dans...

Maroc : fuite des médecins, le secteur de la santé en difficulté

En tout, 300 médecins quittent le Maroc chaque année pour émigrer vers l’Europe ou le Canada. C’est ce que révèlent les statistiques du syndicat des médecins privés. Cette fuite des...

Maroc : voici les grandes lignes du plan de réforme du système de santé

Le Maroc s’engage dans la voie de la réforme de son système de santé visant à affermir la gestion hospitalière et la planification territoriale de l’offre de santé. Le ministre de...

Nous vous recommandons

Santé

Maroc/Covid-19 : 743 cas admis dans les unités de réanimation dont 96 ces dernières 24h

Rien qu’au cours de ces dernières 24h, le Maroc a enregistré 46 décès et 3 020 cas d’infection au coronavirus. Le bilan total des cas positifs s’établit désormais de 197 481.

Des dizaines de milliers de bouteilles d’alcool détruites

Les boissons alcoolisées impropres à la consommation, saisies à Marrakech, dans le cadre des opérations de contrôle et des mesures de réglementation ont été détruites, mercredi. Plus de 62 000 bouteilles périmées dont la destruction répond à un besoin de...

Important message de Royal Air Maroc aux voyageurs

La compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) appelle les personnes vaccinées désireuses de voyager par avion à préparer une attestation de vaccination en format numérique ou format papier, le pass sanitaire étant vérifié dans les aéroports au...

Covid 19 au Maroc : les centres de vaccination ouvriront le dimanche

Les Marocains, âgés de 40 ans et plus, n’ayant pas encore bénéficié de la vaccination, peuvent désormais se rendre aux centres de vaccination tous les jours de la semaine, y compris le dimanche.

Obligation de vaccination pour des lycéens : les autorités démentent

La Direction provinciale de l’Éducation nationale à Kénitra a qualifié «  d’allégations dénuées de tout fondement  » les informations selon lesquelles les élèves du lycée Ibn Al-Haytam ont été vaccinés de force contre le...

Alerte

Covid-19 : Casablanca à un pas de la zone rouge

Les hôpitaux de la région de Casablanca-Settat sont à la lisière de la zone rouge du taux d’occupation fixé par l’OMS. Parmi les cas graves admis dans les services de réanimation, 70% décèdent, car les sujets sont souvent âgés et atteints de maladies...

Le détournement des aides humanitaires par le Polisario dénoncé

Alors que le président algérien Abdelmadjid Tebboune continue de tirer à boulets rouges sur le Maroc, le groupe parlementaire de l’Istiqlal s’est adressé au président du parlement européen, David Sassoli. Dans une lettre, l’Istiqlal affirme que les...

Catastrophes naturelles : Greepeace lance un appel pressant au Maroc

Pour éviter les catastrophes naturelles, source de nombreux dégâts matériels et humains, le Maroc doit mettre en exécution le plan d’action national de gestion des risques des catastrophes naturelles présenté par le ministère de l’Intérieur en février. L’ONG...

Maroc/vague d’infanticides : la population exaspérée, crie haro sur un gouvernement incapable

La douleur du double assassinat du petit Adnane à Tanger et de Naïma Arouhi dans la ville de Zagora est encore vive et suscite une vague de colère et de révolte au Maroc. Internautes et associations se mobilisent pour amener les autorités à assumer...

Maroc : le Covid-19 met à genoux l’immobilier

Déjà en difficulté, le secteur de l’immobilier s’est davantage fragilisé avec l’avènement de la crise sanitaire. Malgré la reprise des activités, le secteur a du mal à sortir la tête de l’eau, poussant les acteurs à réclamer un plan de sauvetage...

Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

Vaccination anti-Covid au Maroc : « Pour une fois, nous n’avons rien à envier aux Occidentaux »

Au Maroc, la campagne de vaccination contre le coronavirus, lancée fin janvier, avance à grands pas. Plus de 4 millions de Marocains (11 % de la population) ont déjà reçu au moins une première injection.

Maroc : la pollution de l’air tue 10 000 personnes chaque année

La pollution de l’air tue au Maroc. Selon l’OMS, elle est à l’origine de 47 % des décès provoqués par des maladies d’origine respiratoires comme l’asthme ou la bronchopneumopathie chronique obstructive.

La pandémie du coronavirus sera "très longue", selon l’OMS

Six mois après avoir déclaré l’urgence sanitaire de portée internationale, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé samedi que la durée de la pandémie du coronavirus sera "certainement très...

Covid-19 : des chercheurs annoncent la fin de l’épidémie pour mai 2022

L’année 2022 pourrait marquer le début de la fin de la crise sanitaire. Les scientifiques sont optimistes et assurent que cette vague pourrait être la dernière. Mais la prudence doit rester de mise.

En deux ans, environ 7000 médecins ont quitté le Maroc

En seulement deux ans, environ 7000 médecins sont sortis du Maroc à la recherche d’une vie meilleure. Ce phénomène impacte grandement le secteur sanitaire du royaume qui a besoin de ses cerveaux pour se...