Maroc : le gouvernement promet jusqu’à 100 000 dh par mois pour les médecins

30 octobre 2021 - 18h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Dans le PLF 2022, le gouvernement a alloué un budget de 23,5 MMDH au ministère de la Santé et de la protection sociale, incluant la revalorisation de l’exercice du métier de médecin.

Lors des discussions autour du PLF à la chambre des représentants, le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa à donner des éléments de réponse aux problématiques économiques et sociales soulevées par les députés.

Répondant à une question sur la revalorisation du métier de médecin, le ministre a indiqué qu’« un médecin ne doit pas être un fonctionnaire ». Pour lui, la question de leur salaire est prise en compte dans la réforme globale engagée par le gouvernement. Les prévisions pour ces acteurs du système sanitaires vont même au-delà des attentes des parlementaires, qui réclament une hausse du salaire a-t-il assuré.

A lire : Une hausse des salaires pour freiner le départ des médecins marocains à l’étranger

En clair, dans la nouvelle réforme, le médecin marocain est payé à l’acte et son revenu peut aller jusqu’à 100 000 dirhams par mois. Une fois la réforme actée, les médecins verront donc leurs revenus considérablement augmenter et dépendre de leur charge de travail. Un seuil minimal sera introduit pour assurer un revenu mensuel, assure le ministre, qui rappelle toutefois qu’un médecin qui opte pour une formation de six mois à l’étranger ne sera pas payé pendant toute cette période.

Sujets associés : Investissement - Santé - Loi de finances (PLF 2024 Maroc)

Aller plus loin

Médecins étrangers : les praticiens marocains réclament l’intervention de El Othmani

Le médecin étranger pourra désormais pratiquer sa profession au Maroc selon les mêmes conditions appliquées à ses confrères marocains. Mais cette réforme du système sanitaire...

Les MRE négligés dans la loi de finance 2022 ?

Le conseil de gouvernement a abordé la question des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Devant les membres de la Commission des finances de la première Chambre, Fouzi Lekjaa,...

Pour empêcher le départ des médecins, le Maroc augmente leurs salaires

Dans son programme au titre de l’année 2022, le gouvernement a entrepris de revoir les conditions de vie et de travail des médecins marocains exerçant dans le public, notamment...

Médecins étrangers : quels pays ciblés par le Maroc ?

Le Maroc va prochainement accueillir sur son sol les premiers médecins étrangers. Le cadre légal existe déjà avec l’adoption d’une nouvelle loi relative à l’exercice de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...

Le Maroc aura besoin d’aide après le séisme (Fitch)

L’agence de notation Fitch a évoqué jeudi la nécessité d’un soutien financier extérieur pour aider le Maroc à faire face aux conséquences du violent et meurtrier séisme qui a frappé la province d’Al Haouz le 8 septembre.

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.