Médias au Maroc : Un secteur à forte croissance, mais…

18 août 2007 - 00h37 - Maroc - Ecrit par : L.A

Le cabinet d’études américain IREX, en partenariat avec le cabinet Intermédia, spécialisé dans les études de marché et également basé aux Etats-Unis, a mené la première étude de marché des médias au Maroc.

Quel est le profil du téléspectateur, du lecteur, de l’amateur de radio ou encore de l’internaute marocain ? Telle a été la démarche qui a guidé les sondeurs durant deux mois (avril et mai 2007) a travers le pays. En effet, les « enquêteurs » ont défini un échantillon composé de 2600 personnes (de plus de 15 ans), résidant dans les quatre villes principales (Casablanca, Rabat, Marrakech et Fès) et sensibles à la démarche.

« Il s’agissait de mettre en lumière le profil et les habitudes de consommation de médias. Au terme de nos travaux, nous pouvons déclarer que le marché marocain est de qualité, mais il a de nombreuses contraintes, comme le taux élevé d’analphabètes et la préférence linguistique. En outre, la couverture partielle du territoire constitue un frein au développement du marché. Je me souviens du témoignage d’un publicitaire qui déplorait l’absence d’informations fréquentes et étoffées sur Oujda où Tanger », déclare Denise P. O’Reilly, directeur du cabinet Intermédia.

Déficits en terme de crédibilité, lectorat faible, analphabétisme élevé, annonceurs peu convaincus par les médias Internet, « malgré la forte croissance », …autant de « retours » exprimés par les sondés. « Si, dans toutes les sociétés au monde, la notion de crédibilité est sujette à critique, il n’en reste pas moins que pour le Maroc, les résultats de l’enquête révèlent que le manque de crédibilité a été associé avec l’absence d’analyse des tendances et celui de la comparaison » poursuit-elle.

A noter que la langue employée par les responsables de l’enquête a été le dialecte marocain. Au rayon des résultats, 99% des sondés ont déclaré posséder une télévision et la regarder très régulièrement, 92% écoutent la radio (3% en voiture), 71% (soit 7/10 personnes ont une parabole) et 8/10 déclarent avoir un téléphone portable. Pour l’outil Internet, 390 000 foyers ont un PC (soit 1% de la population) et 25% des sondés précisent qu’ils se rendent régulièrement dans un Cyber café. 43% optent pour la lecture d’informations en langue arabe contre 15% en français, et 79% avouent s’informer via…le bouche à oreille.

Au niveau des supports les plus cités, pour la radio, il s’agit de Medi 1 Sat, radio Rabat et radio 2M. Pour les titres de presse arabophone : Al Adath Maghribya, Assabah, Ittihad Chiraki, Al Massae alors que pour les quotidiens francophones, on retrouve dans l’ordre de citations, l’Opinion, le Matin du Sahara, l’Economiste, le Monde et Sur la 2. Du côté des supports audiovisuels, les chaînes les plus regardées sont 2M, la RTM, Al Jazeera, Al Arabya,… Si ce classement à une dimension nationale, il peut varier d’une région à l’autre.

La Nouvelle Tribune - Rachid Hallaouy

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Médias - 2M - Enquête - Al Jazeera

Aller plus loin

Abdelilah Benkirane critiqué après avoir qualifié un journal de « sioniste »

Suite aux propos qualifiés de « violents et insultants » tenus par Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD, à l’encontre d’un certain nombre de médias, l’Association...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Brahim Salaki : le monde de la télévision marocaine en deuil

Le journalisme marocain est en deuil avec la perte de Brahim Salaki, figure emblématique de la télévision nationale. Âgé de 64 ans, il a perdu sa longue bataille contre la maladie et s’est éteint ce dimanche 23 avril 2023.

Maroc : une série télévisée accusée de faire l’apologie de l’homosexualité

La série « 2 wjoh » (deux visages) aborde-t-elle l’homosexualité ? C’est en tout cas ce que semblent dénoncer de nombreux internautes sur les réseaux sociaux après la diffusion d’un extrait du teaser de la série qui sera diffusée tous les jours à 19h45...

Décès de Khalil Hachimi Idrissi

Le directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est décédé samedi matin à Rabat à l’âge de 67 ans, après avoir lutté contre une longue maladie

Ramadan 2023 : voici le programme de 2M

Dans le cadre des préparatifs du ramadan 2023, la deuxième chaîne de télévision nationale, 2M, a dévoilé le programme qu’elle propose aux téléspectateurs.

Deux animateurs marocains se clashent sur les réseaux sociaux

Que se passe-t-il entre Momo d’Hit Radio et Rachid Allali de 2M ? Les deux animateurs semblent se déclarer la guerre verbale sur les réseaux sociaux.

Une chaîne marocaine accusée d’offense au roi Mohammed VI

La chaîne de télévision d’information en continu marocaine, Medi 1 TV est sous le feu des critiques des Marocains qui l’accusent d’avoir offensé le roi Mohammed VI.