Une méduse dangereuse repérée sur les côtes marocaines

5 avril 2018 - 18h20 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Provoquant des brûlures intenses qui peuvent être parfois mortelles, la « physalia physalis », une espère apparentée aux méduses, a été repérée sur les côtes de Casablanca, Mohammedia, Bouznika et Skhirat,

Selon l’Institut national des recherches halieutiques (INRH), qui a lancé une étude en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, la présence de ces méduses sur les côtes marocaines est saisonnière, en général aux mois de mars et avril.

L’INRH prévient qu’elles peuvent provoquer des brûlures intenses, mais la gravité des blessures varie d’un individu à un autre. La durée des lésions peut aller de une à deux semaines selon les organes touchés et peut même être mortelle comme cela est arrivé au Portugal en 2010. Au Maroc, les cas de brûlures n’auraient pas entrainé de complications majeures.

Si vous avez été piqué, il est recommandé de retirer délicatement les tentacules collés à l’aide d’un papier, d’un bout de plastique, d’un coquillage ou même d’un morceau d’algue. Ne surtout pas utiliser de liquide agressif « car cela déclencherait des cellules urticantes encore non activées (pas de vinaigre, ni salive, ni urine comme le veut la croyance populaire, et surtout pas d’eau douce) ».

Il faut, selon le ministère, rincer délicatement la plaie à l’eau de mer si nécessaire et ne pas hésiter à consulter d’urgence un médecin en cas de douleur persistante ou de malaise.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Santé - Skhirat - Mohammedia - Bouznika

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.