Recherche

Meknès : une laborantine et un photographe condamnés pour faux tests PCR

© Copyright : DR

8 octobre 2021 - 12h40 - Société - Par: S.A

Le tribunal de première instance de Fès a condamné une laborantine et un photographe à trois mois de prison ferme. L’un d’eux avait été arrêté à Meknès en flagrant délit de délivrance de faux tests anti-Covid.

L’arrestation de la laborantine et du photographe a eu lieu le 9 septembre dernier. La police de l’aéroport de Fès venait d’interpeller trois voyageurs appartenant à une même famille qui s’apprêtaient à embarquer pour la France en possession de faux tests PCR. Ces voyageurs avaient confié aux policiers avoir obtenu ces documents auprès d’une laborantine et d’un photographe contre une somme d’argent.

À lire : Faux tests Covid-19 : nouvelles arrestations au Maroc

Une policière est entrée en contact avec la laborantine. Cette dernière lui a délivré un faux test PCR en contrepartie d’une somme d’argent et a été arrêté en flagrant délit. Par la suite, les policiers ont interpellé son complice. Lors d’une perquisition à son domicile, ils avaient procédé à la saisie de plusieurs équipements qui auraient été utilisés dans la falsification des tests anti-Covid-19. Les enquêteurs ont appris que les deux accusés délivraient ces faux tests moyennant 600 DH l’unité.

À lire : Espagne : démantèlement d’un réseau de faux tests Covid pour le Maroc

Poursuivis pour falsification de tests PCR anti-Covid, les deux mis en cause ont comparu devant le tribunal de première instance de Fès. Ils ont tous deux écopé d’une peine de trois mois de prison ferme et d’une amende de 1 000 DH.

Mots clés: Meknès , Fès , Prison

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact