La mère de Nahel mobilise Nanterre pour dénoncer l’injustice (vidéo)

20 novembre 2023 - 11h00 - France - Ecrit par : S.A

Des centaines de personnes ont répondu dimanche à l’appel de la mère de Nahel, le jeune de 17 ans, tué par un policier à Nanterre en juin lors d’un contrôle routier. Tous réclament justice pour l’adolescent.

Ils étaient quelques centaines d’individus à se rassembler dans l’après-midi de dimanche sur le site où Nahel a été tué, la place Nelson Mandela, à Nanterre, en banlieue parisienne à l’appel de Mounia, la mère de l’adolescent, qui avait dénoncé « une véritable injustice » après la libération sous contrôle judiciaire du policier auteur d’un tir mortel sur son fils. Parmi eux, figurent des personnes ayant subi des violences policières, comme le producteur de musique Michel Zecler, ainsi que des militants de gauche et des mères craignant que leurs enfants ne subissent le même sort. « Justice pour Nahel », scandaient les manifestants. Certains ont fait part de leur consternation quant à la cagnotte lancée par l’extrême droite pour soutenir la famille du policier, laquelle a permis de récolter 1,6 million d’euros.

À lire : Controverse après la libération du policier auteur du tir mortel sur Nahel

« Ce policier a tué mon fils. Je n’ai plus sa voix, son sourire. Tout me manque de mon bébé. Je parle au nom de toute maman qui peut avoir cette douleur-là, » s’est émue Mounia, la mère de Nahel. « Nous ne comprenons pas sa libération, a déclaré Nadia Essa, une habitante de Nanterre. C’est un mauvais signal envoyé aux jeunes ». Elle a confié avoir refusé de laisser son fils de 17 ans, qui a des racines marocaines, sortir pendant des semaines après la mort de Nahel. « Nous ne sommes plus rassurés lorsque nous passons devant la police », a-t-elle ajouté. « Nous connaissons tous quelqu’un dans notre famille ou notre entourage qui a été touché par les violences policières, parce que nous sommes arabes ou noirs », a déploré Ibrahim Assebbane, un étudiant en informatique de 22 ans originaire de Nanterre.

À lire :Meurtre de Nahel : enquête sur la cagnotte de soutien au policier

Le décès du jeune Nahel avait déclenché une semaine d’émeutes partout en France, notamment à Lyon, Marseille et en banlieue parisienne. Une centaine de mairies avaient été dégradées. Les dégradations vont coûter 650 millions aux assureurs, avait estimé le 11 juillet leur fédération.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Homicide - Nanterre - Vidéos

Aller plus loin

Affaire Nahel : Amnesty International dénonce le racisme systémique en France

Faisant référence au meurtre de Nahel, tué par un policier à Nanterre (Hauts-de-Seine) le 27 juin, Amnesty International a demandé jeudi à la France de reconnaître « le racisme...

Dernier hommage à Nahel, tué par un policier à Nanterre

Des dizaines de personnes se sont rassemblées ce samedi au funérarium pour rendre un dernier hommage à Nahel, tué mardi par un policier à Nanterre. Le jeune homme a été enterré...

Controverse après la libération du policier auteur du tir mortel sur Nahel

La libération du policier auteur d’un tir mortel sur Nahel à Nanterre en juin lors d’un contrôle routier n’est pas du goût de la mère de l’adolescent de 17 ans. Celle-ci a...

Meurtre de Nahel : enquête sur la cagnotte de soutien au policier

Le parquet de Paris vient d’ouvrir une enquête sur la cagnotte de soutien à la famille du policier qui a tué fin juin le jeune Nahel, lors d’un contrôle routier à Nanterre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.