Belgique : le militaire qui voulait attaquer des mosquées, retrouvé mort

21 juin 2021 - 20h20 - Belgique - Ecrit par : S.A

Jürgen Conings, le militaire radicalisé qui voulait attaquer des mosquées, a été retrouvé mort dimanche 20 juin dans les bois de la commune de Dilsen-Stokkem. La thèse du suicide est privilégiée.

Disparu depuis le 17 mai 2021, Jürgen Coning, 46 ans, militaire d’extrême droite radicalisé a « été retrouvé mort » dimanche, rapporte l’AFP. Cette annonce a été faite par la ministre et le chef de la Défense de Belgique. Dans un communiqué, le parquet a précisé que d’après les premières constatations, la cause de la mort est imputable à un suicide par arme à feu qui devra être confirmée par une expertise médico-légale.

Alors que le bourgmestre de Maaseik faisait du vélo avec ses amis, il a découvert le corps sans vie du militaire en cavale depuis plusieurs semaines dans les bois de la commune de Dilsen-Stokkem. Des recherches avaient été d’ailleurs effectuées à plusieurs reprises après la découverte de son véhicule, le 18 mai au lendemain de sa fuite. Lors de la fouille, les enquêteurs avaient retrouvé quatre lance-roquettes antichars et des munitions dans le véhicule.

À lire : Les mosquées dans le viseur de l’extrémiste Jürgen Conings

Fiché par l’organisme belge d’analyse de la menace terroriste (Ocam) en février dernier, Jürgen Coning était un militaire considéré comme un extrémiste potentiellement dangereux. Il avait, dans des lettres retrouvées par les enquêteurs, fait part de son intention de s’en prendre à des représentants de l’État et au virologue belge Marc Van Ranst, expert connu dans la pandémie de Covid-19. Il voulait également attaquer des mosquées. Une enquête avait été ouverte pour « tentative d’assassinat dans un contexte terroriste ». En 2020, sa hiérarchie l’avait sanctionné en raison de son profil radicalisé et de propos racistes sur Facebook, par le retrait de son habilitation de sécurité.

Sujets associés : Belgique - Suicide

Aller plus loin

France : 9 ans de prison pour avoir voulu attaquer des mosquées

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné, ce mardi 12 octobre, Logan Nisin, chef du groupuscule d’extrême droite Organisation des Armées Sociales (OAS) à neuf ans de prison...

La Belgique renforce les opérations de surveillance des extrémistes de droite

En Belgique, bon nombre d’extrémistes de droite font l’objet d’une attention particulière. C’est du moins ce qu’a affirmé Vincent Van Quickenborne, ministre de la Justice.

Les mosquées dans le viseur de l’extrémiste Jürgen Conings

La Sûreté de l’État, le service civil de renseignement belge, a identifié en 2015 sur ses radars, Jürgen Conings, un militaire considéré comme un extrémiste potentiellement...

Ces articles devraient vous intéresser :

Espagne : des policiers sauvent un jeune Marocain de 23 ans de sa tentative de suicide

Trois policiers ont évité une tragédie à Lugo, dans le nord-ouest de l’Espagne. Grâce à leur intervention rapide, ils ont sauvé un jeune homme de 23 ans d’origine marocaine qui menaçait de sauter d’un immeuble en construction. Plusieurs riverains...

Horreur en Espagne : une Marocaine tente d’assassiner ses trois enfants

Deux enfants d’origine marocaine, victimes d’une tentative de meurtre de la part de leur propre mère, se trouvent dans un état grave mais stable en soins intensifs à l’hôpital universitaire de Navarre, dans le nord de l’Espagne. Leur sœur, moins...

Maroc : le terrible bilan des suicides

Les cas de suicide augmentent au Maroc. Plus d’un millier de Marocains se sont donné la mort l’année dernière, selon l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) qui alerte sur un phénomène inquiétant.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...