Recherche

Des militantes féministes marocaines moquées et ridiculisées (vidéo)

© Copyright : DR

24 janvier 2020 - 19h30 - Société

A l’initiative de l’artiste plasticienne Khadija Tanana, un groupe de femmes marocaines, originaires de Tétouan, ont lancé la campagne « Mon corps, ma liberté », dans le cadre de la lutte contre la violence et le harcèlement sexuel à l’égard des femmes.

L’artiste, qui était accompagnée d’une poignée de jeunes femmes de la ville, a enregistré une vidéo de sensibilisation, s’inspirant d’une campagne féministe lancée l’année dernière en Chili.

À l’instar de leurs consœurs chiliennes, les héroïnes de la vidéo se sont bandées les yeux, en scandant des slogans du genre « C’est toi le violeur » ou « Ce n’était pas ma faute, ni la faute aux vêtements que je portais, ou le lieu où tu te trouvais ; le violeur, c’est toi ».

Diffusée à grande échelle sur les réseaux sociaux, la vidéo a fait l’objet de critiques acerbes, parfois insultantes. Moquées et ridiculisées par les internautes, les femmes ont été critiquées pour leur performance qualifiée de médiocre.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact